Le 4 mai 2021 (heure de l’Est), la plateforme Yahoo Questions/Réponses s’arrêtera, mais passera d’abord en mode lecture seule à partir du 20 avril 2021 (heure de l’Est). Aucune modification ne sera apportée aux autres propriétés ou services Yahoo, ni à votre compte Yahoo. Vous trouverez d’autres informations sur l'arrêt de Yahoo Questions/Réponses et sur le téléchargement de vos données dans cette page d'aide.

Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 2 mois

Philosophie: L'autre jour , Firmin Bonton  me disait:?

Dans mes initiatives spontanées , je donne asile à quelques idées vagabondes en expulsant quelques idées reçues pour faire de la place .

4 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 2 mois
    Réponse favorite

     Firmin, un jeune homme très comme il faut

    Firmin Bonton est un modèle de rigueur, de méticulosité et d'ambition. Selon lui, ascension professionnelle rime avec ascension sociale : il serait de bon ton de se marier, surtout s'il veut devenir député... Et pourquoi pas avec Marie, la fille de son chef, monsieur Jeanjean ? Un album roman-photo dessiné.

  • il y a 2 mois

     Je n'aime pas recevoir des idées que je ne connais pas  je sais qu'elles me coûteraient un pognon de dingue et je n'ai pas les moyens .

     La place est donc libre pour tous les vagabondages de l'esprit. J'espère que Firmin a bon goût pas comme cette dame qui a le nom d'un célèbre livre de médecine 

  • Niezky
    Lv 6
    il y a 2 mois

    Il y a du fond dans son discours ...Les idées reçues on ne les choisit pas , les vagabondes on les accueilles  suivant  son bon vouloir .

  • Noah
    Lv 5
    il y a 2 mois

    Le même discours loué en boucle, pour exister, aux dépends de ceux qui écoutent, comme si l'intelligence était un escalier, pour les ambitieux, est-on nécessairement obligé de prendre pour exemple, un homme, qui fait son cinéma voilà cinq ans maintenant, juste parce qu'un sourd, croit avoir la révélation du siècle, après sa réussite quant à l'assension du cas d'école par excellence, tout est possible, n'est-il, l'arbitre a donné son sifflet au capitaine d'équipe, les allatoyas ont de beaux jours devant eux, l'intelligence cristallisée, jetée en pâture, aux profiteurs, l'intelligence de vie réduite en statue, par le professeur foldingue, juste pour quelques pas, volés sur gogole. com, le même qui fut ovationné pour sa bêtise autant, depuis, rien n'a changé, des concepts qui ne veulent rien dire, plutôt réduits à rien, pour les hommes ont de tout temps crus aux signes du destin, des initiatives spontanées, calculées en litres, parce que les perceptions sont purement physiques, les larmes de crocodile d'Arturo Bracchetti, parce qu'il n'a plus rien à se mettre sous la dent, pris au piège de ses mensonges, par l'élève, qui a dépassé le maître, l'exemple, pourtant réduit au silence, doublement, fast and furious, la course aux jouets, ça m'dégoute, le dégoût, c'est tout ce que je perçois en lisant tes propos, un remède sans intelligence, redéfini à ta sauce, si tu veux, questionneur, visible par son appât du gain, le bon samaritain des sexes faibles en mal de devenir,criminel pour l'humanité, la ligne est franchie, l'apparition spontanée des dents longues, ton inclinaison te perdra, croire qu'un être en connaissance, c'est un être que l'on peut utiliser comme un paillasson, comme un vulgaire objet, qui n'a rien à dire, sinon montrer la voie aux aveugles, c'est non seulement utopiste, mais à vomir, car tu as préféré la seule pensée qui donne la nausée, regardée comme un être doué d'émotions, c'est insultant pour l'intelligence, insultant pour l'humanité, ton inclinaison te perdra, tout autant que ton aversion pour l'Amour, juste parce que tu n'en connais jamais le sens, c'est juste du cul ici, le cul, y'a que ça de vrai, comme si la sexualité 

    sans attraction, par défaut, était un moyen d'évolution, quand on perçoit le fait que c'est un des marché les plus lucratif financièrement, on serait tous évolués, alors, c'est juste du tapinage, bouffer dans tout les râteliers, un narcissique comme les connards de la pub Axe, croyants qu'un simple contact suffira à la révélation du siècle, la révélation du siècle pointant du doigt tout ce qui est contraire aux lois des jésuites, prenant leur force de persuasion comparable à tout ce qu'ils ont gobé dans les bouquins, j'avais posé la question, tu m'as évoqué Marie-Madeleine, la pute accueillie par jésus, au nom de dieu, celle qui fut ce jour-là pointée du doigt comme la nouvelle élue, pour l'autre qui se pignole, tu t'en rappelles, comme par hasard, l'histoire se répète, exactement la même, sauf que là, t'as le beau rôle, t'es du bon côté, c'est ça la révélation, tu veux gagner tes galons, c'est ça, la futilité comme une page blanche, avec le même parcours, les mêmes caractéristiques, la même personnalité, le même parcours d'évolution, à quelques détails près, est-il devenu fou, pour faire un grand écart aussi incroyable, les pieds touchant le sommet du crâne, tout ça pour la comparaison la plus flatteuse de l'humanité ici présente, elle en met du temps au démarrage dîtes donc, plus c'est long plus, c'est bon, que deviendrais-je après, le point commun d'un anachorète, qui avait renié le monde, pour un monde meilleur, l' arnacœur, autrement dit, Firmin Bonton, dont seules les apparences comptent, les mots sont des prisons, où tout le monde est à pied d'égalité, doctrine contradictoire, où les être sensitifs en sont la risée, mais par lequel soi-disant on peut changer la face du monde, la fameuse lecture en diagonale des cerveaux en arborescence, comme la source de Lourdes, tout juste bonne pour galvaniser les fanatiques en mal d'inspiration, tu peux condamner la lecture de mon commentaire, tu peux condamner ma pensée, personnelle, trop humaine, surfaite, perturbée émotionnellement, donc pas du tout crédible, etc, tu peux condamner l'éternel deuxième, juste parce qu'il n'est pas assez stoïcien 

    pour être évolué, toi, l'éternel premier à ce jeu là, tu peux condamner l'éternel deuxième, juste du fait que tu connaisses son nom, toi, l'éternel premier indéboulonnable, fais donc, montre l'exemple, comme à ton habitude, selon ton humeur du moment, comme tu voudras, puisque pour toi, toujours selon toi, selon tes seuls intérêts, au service du service, car seules les machines sont valables d'être écoutées, des machines sages comme des images, des images qui n'ont de sens que pour les crédules, ceux aux idées gravillonnées tout au long de leur chemin parcouru, les mêmes qui se présentent 

    en martyr, que serait-il sans elles, la mise est plus grande, les enjeux aussi, seulement un nombre premier, contre un deuxième, n'est-il pas une perte d'énergie, une perte de temps, un soleil en béton qui voulait attirer l'attention la lune étherique, l'homme faisant la cour à la femme, il fallait bien trouver une parade, pour que cela ait un sens, parce que toute la théorie repose là, parce que tout le cirque étalé ici,  sont exclusivement des jugements de valeur, ceci explique cela, l'éternel deuxième, sensé représenter l'homme avide de pouvoir, n'atteignant jamais la femme qui est le pouvoir, oublieuse d'une vie passée aux oubliettes, l'anima stérile, débarrassée des-us et coutumes, parce que nous n'avons plus les mêmes valeurs, voilà qu'il m'présente maintenant en second transformé en moyen, toujours dans le but d'atteindre la femme idéale oublieuse, toujours le même culte, rien n'a jamais changé, les apparences sont toujours trompeuses, ceci n'était qu'une fable dégénérée, largement pompée aux mythes 

    et aux spirituels, la secte d'un fanatique aux commandes, reste à savoir lequel, je l'ai dit, à vomir, c'était pourtant indiqué sur l'écriteau, hôtel sans moyen de communication, passe le message au divin, l'imposture d'un homme qui répétait et interprétait la composition des virtuoses avec brio, cependant,

     il y manquait le plus important, comme d'hab', les creux incultes peuvent passer leur chemin, car toi seul t' es forcé à m'lire, je n'ai jamais 

    le monopole de la suggestion, alors assume, t'as bien survécu au pavé critique 

    de la raison pure, j'dis ça, j'dis rien ... 

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.