Emere♂ a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 6 jours

Comment les hommes, condamnés à naître, à souffrir et à mourir dans un monde absurde, parviennent-ils à ne pas devenir complètement fous ?

"En voyant l'aveuglement et la misère de l'homme, en regardant tout l'univers muet et l'homme sans lumière abandonné à lui-même, et comme égaré dans ce recoin de l'univers sans savoir qui l'y a mis, ce qu'il y est venu faire, ce qu'il deviendra en mourant, incapable de toute connaissance, j'entre en effroi comme un homme qu'on aurait porté endormi dans une île déserte et effroyable, et qui s'éveillerait sans connaître et sans moyen d'en sortir. Et sur cela j'admire comment on n'entre point en désespoir d'un si misérable état." Blaise Pascal, Pensées.

Mise à jour il y a 5 jours:

@Bérende. Je ne sais pas pour toi, mais le désir amoureux est souvent la chose qui nous fait le plus souffrir. Le jour où celui ou celle dont tu désires être toi-même désiré se refusera à toi pour courir en combler un autre de ses caresses (tu imagines ça), tu comprendras que les pires souffrances morales peuvent provenir de l'amour.

16 réponses

Évaluation
  • il y a 5 jours
    Réponse favorite

    Étant complètement d'accord avec Blaise Pascal sur cette réflexion-ci, je ne vois pas quoi ajouter d'autre.

    ........

    Question de survie peut-être ? Ou alors est-ce parce que l'homme s'oublie en profitant de la vie au quotidien ?

    Ou alors c'est que la Nature qui l'a fait, l'a conçu de telle sorte qu'il trouve "son miserable état" , en fin de compte, si "naturel".

  • il y a 6 jours

    ...condamnés à naître, à souffrir et à mourir mais aussi à aimer.

    Et c'est ça qui change tout.

  • Anonyme
    il y a 6 jours

    Pour être supportable, à mon sens, la vie doit être abordée au fur et à mesure sans la définir dans une globalité plus ou moins gravissime, incontrôlable ou funeste...

    Nous sommes là, c'est incontestable, alors pourquoi ne pas essayer de vivre au mieux ? Accueillir chaque instant dans la plus belle disposition d'esprit... S'ouvrir avec bienveillance sur les autres et sur la nature. Avec un peu d'imagination et pourquoi pas un peu de folie créative, l'existence nous apporte quand même de belles expériences, des possibilités de découvertes, de passions et des moments de magie.... À nous de secouer le cocotier de notre immobilisme pour savoir enfin percevoir la clarté éphémère de l'instant... La vie n'est-elle pas notre unique aventure ? elle compte sur nous pour la rendre, au pire supportable, au mieux belle... Go !?

      

  • zeste
    Lv 4
    il y a 4 jours

    Je ne dirais pas "condamnés à " car la vie est riche et multiple. Certes on y souffre mais les choses sont bien faites car beaucoup se relèvent de leur souffrance. " Terrassés mais non pas anéantis, désorientés mais non pas désemparés..".2 corinthiens 4;8. " L'un de vous souffre-t-il ? Qu'il prie:": Jacques 5;13. " Et Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. ( 1 Pierre 5:7). Bien souvent, sans le vouloir, on cultive un jardin de mauvaises herbes ...alors qu'il nous faut les arracher pour y planter de belles fleurs. C'est notre mission, essayer d'embellir la vie chaque jour. En ce moment je lis le livre " La route de la joie" de Isabelle Alexandrine Bourgeois. C'est une journaliste qui a parcouru l'Europe en camping car à l'affût de toutes les gens qui cultivent la joie : projet "Joy for the planet" . Eh bien il y a de très belles personnes qui savent y faire. Elle a aussi fait un blog sur son voyage. Donc non, nous ne sommes pas " condamnés à " car nous avons "la liberté de" cultiver les bonnes plantes. ;-). Et le monde n'est pas absurde, le sens de l'Amour est toujours à l'oeuvre depuis des millénaires.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • bip
    Lv 6
    il y a 5 jours

    Mais, en se suicidant, voyons!.....

    Il est tellement aisé de tout noircir.... Cela pose son homme.........

    Les rires, la beauté, l'amour, la musique, l'art, les délices de toutes sortes....... Vous en faites quoi de ces plaisirs?

  • Anonyme
    il y a 5 jours

    En effet...          

  • Anonyme
    il y a 6 jours

    je sais pas ce qu'il te faut en FOU on est servi

  • Anonyme
    il y a 6 jours

    Effectivement si on évite tout l'écueil d'une circumnavigation excentrique on se dit que l'homme croit mourir d'une rage de dent à vingt, d'un chagrin d'amour à 40 et qu'ils e blâme à 70 de ne plus avoir les deux pour en souffrir. Renvoyé à l'universalité implacable que tout ce qui naît doit mourir et qu'avant la traversé du Styx il ne fera que se délester de ce qui le fait jouir pour n'emporter que son bagage de souffrance, on ne ferait qu'empiler les odes au désespoir que d'autres, les lèvres sellées dans la lumière et le recueillement ont déjà fait mieux que nous. Avant que la nature ne devienne cette inexorable boue des cimetières elle fut la beauté d'où émergeât la vie et la plénitude des sens.

  • Anonyme
    il y a 6 jours

    Pour ne pas devenir fou dans ce monde déjanté, la solution est peut être de se refugier sur YQR.

  • Anonyme
    il y a 6 jours

    C'est grâce au sexe et/ou l'amour .

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.