Fernand a posé la question dans Politique et gouvernementCivisme · il y a 1 mois

On a le droit d'être fasciste d'opinion. Mais pourquoi nos braves fafs n'admettent-ils pas que Trump a encouragé la montée du fascisme US ?

Mise à jour:

Les démocraties ont toujours autorisé la création de partis fascistes ou fachistoïdes, qu'ils se présentent comme tels ou qu'ils avancent masqués. Ce fut le cas en Italie et en Allemagne, au commencement. C'est le cas aujourd'hui partout en Europe; en Grèce, en Allemagne, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas, en France...

10 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 mois
    Réponse favorite

    Du temps de Mussolini et Hitler, les fascistes se présentaient comme tels. Franchement.

    Aujourd'hui, ils n'ont même pas le courage de leurs opinions.

  • il y a 1 mois

    Bien sur que si Trump a encouragé la montée du fascisme US comme le nazisme dans les années 1930 en Allemagne a été encouragé... 

    En fait  l’Allemagne d'après la guerre de 1940 avec les alliés n'ont pas fait le ménage à la hauteur de qui on sait... on serait surement beaucoup plus tranquille aujourd’hui...

    Beaucoup d'ancien nazis après la guerre se sont recyclés dans la vie civile ce qui amène aux remugles d'aujourd'hui.

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Je suis bien d'accord avec Gonzo. Les idées fascistes circulent officiellement, mais rien n'interdit de les combattre par d'autres idées supérieures.

    Comme tu l'as écrit en mise à jour, le terme "faschistoïdes" me semble bien trouvé pour les qualifier.

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    moi ,je dis que le fascisme n'arrive pas tout seul ,mais a cause des politiques menées pas démocratodictateur 

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • OVNI2
    Lv 5
    il y a 1 mois

    @ Gonzo ! pour le fasciste d'opinion ! Sarkiki en est le bon exemple ! il arrive largement en tête !!

    Notre Fernand est encore en plein délire ! après l'obsession sur les Gilets Jaunes ! maintenant c'est TRUMP !! MDR

  • Segel
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Il faudrait commencer par définir le terme.

    Et en général c'est là que ça coince.

    Les gens utilisent des mots dont ils ignorent le sens.

    Là est le vrai problème de notre époque.

    Je te laisse à tes divagations...

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Heu, non on n'a pas le droit d'être Fasciste, tu n'es pas au courant des lois, toi.

    S'affirmer comme Fasciste, c'est s'exposer volontairement à la vindicte populaire, et à de multiples persécutions, chez soi ou sur son lieu de travail.

  • ?
    Lv 5
    il y a 1 mois

    Il n'y a pas de parti fasciste en France, à mon avis.

    A part pour Valeurs Actuelles qui nous dit que c'est "la Gauche" et qui ne perd pas là une occasion de se ridiculiser.

    On peut parler de dérive fascisante chez les Identitaires à Lyon qui ratonnent un passant portant un T-shirt du Che en revanche.

    Il n'empêche qu'en France, il n'y a pas cette "libéralité" américaine : fasciste n'est pas une opinion, c'est une injure. Donc admettre que Trump a encouragé la montée de ces mouvement d'ultra-droite, c'est le désavouer je suppose.

  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 1 mois

    On à certes le droit d'être fasciste d'opinion, mais aussi d'être rembarré tel quel.

    Et si on veut un minimum de dialogue, il faut reconnaitre le droit à l'autre d'avoir son avis, ce que refuse le fasciste d'opinion.

    intellectuellement, il n'admet pas le principe même au dialogue

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    On n'a pas le droit Fernand !!

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.