Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 1 mois

On n 'entend plus la litanie plaintive de " METRO , BOULOT , DODO  "  Par quoi est -elle remplacée en 2021  ?  il est où le prolétaire?

6 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    I n’y a nin d’sots métiers, i ‘n’y a qu’des sottes gins !

    Il irot bin quier dins l’z’églisses et i dirot qu’chest les saints !

  • il y a 1 mois

    par  :  Bobo , végano , gaucho ,  de mes deux  !

  • Niezky
    Lv 6
    il y a 1 mois

    Le prolétaire est en mode résilient , la roue tourne , et c'est une expérience pour mieux rebondir ...Les pouvoirs sont éphémères .

  • Pliz
    Lv 7
    il y a 1 mois

     les classes sociales appartiendraient à un passé poussiéreux. Cela se traduit par une diminution du fonctionnement de nos sociétés, ce qui n’est pas très « sexy » aux yeux des financeurs. Des sujets comme le lien entre origine sociale et diplôme, la mobilité sociale ou la division du travail sont trop peu étudiés.

    Hélas ! Il est de bon ton de répéter que « les classes sociales, c’est du passé », qu’elles n’existent plus, et que « c’est quand même plus compliqué que cela ». Un argument typique, évidemment, est celui de la fameuse « conscience de classe » : les classes populaires seraient divisées, ne se penseraient plus en tant que telles.

     C’est d’ailleurs aussi parce que cette fraction conservatrice des classes populaires s’est radicalisée que le Front National gonfle ses scores parmi les ouvriers qui votent, et pas seulement parce que tous les anciens ouvriers communistes voteraient désormais pour l’extrême-droite.

    L’accès à la parole publique devient essentiel.

    Absolument. Dans le processus de distinction sociale, le niveau de diplôme et la capacité à se faire entendre dans le débat public est tout à fait central. Cinquante chefs d’entreprises qui s’auto-baptisent « pigeons » et qui construisent un site internet en dix minutes suffisent à faire faire marche arrière au pouvoir. Deux jours de grève ou de manifestations de mécontentement de professeurs de classes préparatoires suffisent à faire ranger aux oubliettes tout projet de réforme, aussi limité soit-il. A l’inverse, des dizaines de milliers de femmes de ménages, de caissières ou de vendeuses, inorganisées, sont inaudibles.

    https://www.inegalites.fr/Les-classes-sociales-ne-...

    « Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres »

    Pour La Boétie, les gouvernants ont plutôt tendance à se distinguer par leur impéritie. Plus que la peur de la sanction, c’est d’abord l’habitude qu’a le peuple de la servitude qui explique que la domination du maître perdure. Ensuite viennent la religion et les superstitions. Mais ces deux moyens ne permettent de dominer que les ignorants. Vient le « secret de toute domination » : faire participer les dominés à leur domination. Ainsi, le tyran fait du ruissellement. l'État permet l'enrichissement des plus aisés afin que ceux-ci réinjectent dans le système économique, Dans ce texte majeur de la philosophie politique, repris à travers les âges par des partis de colorations diverses, La Boétie oppose l’équilibre de la terreur qui s’instaure entre bandits, égaux par leur puissance et qui se partagent à ce titre le butin des brigandages, à l’amitié qui seule permet de vivre libre. Le tyran, quant à lui, vit dans la crainte permanente : n’ayant pas d’égaux, tous le craignent, et par conséquent, il risque à chaque instant l’assassinat.

    Attachment image
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 mois

    Il boit de la biére et fume du chichon le prolo de ce nouveau siécle

    accessoirement , il se pignole sur du porno sur le net  .

    Il a pris un crédit sur 25 ans pour le pavillon  , alors loin de lui l 'idée d 'endosser un Gilet jaune et d 'aller foutre le feu à son usine .

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Eh bien il a été déclassé le prolo il est devenu le sous-prolétariat et tend par voie de conséquences à devenir le lumpenprolétariat. Je pense que les ploutocrates ne seront satisfaits que lorsque tous les prolos du monde seront obligés de se nourrir de chasse et de pêche dans les bois, mais comme se sont les mêmes, qui sont les uniques producteurs de la valeur économique...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.