Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 1 mois

Créer des biens matériels nous prive-t-il de l’essentiel?

Mise à jour:

La création est -elle un élément essentiel à l’évolution ?

10 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 mois
    Réponse favorite

    Créer est à mon sens la plus belle des passions... Que l'œuvre créée soit matérielle ou une conception artistique... Elle représente l'imagination d'une personne qui l'a élaborée avec toute son attention, une part réellement généreuse pour rendre service ou donner du plaisir... 

    Qu'il soit fabricant, ébéniste, cordonnier, architecte, designer, graphiste, publiciste, peintre, compositeur ou même un petit garçon qui construit une cabane à oiseaux pour installer dans le poirier, ils ont tous ce même feu sacré à l'intérieur, la passion de créer pour servir les autres...comme une forme de modeste cadeau offert à l'humanité. 

        

  • il y a 1 mois

    Le matériel occupe quel pourcentage de nos vies ? et quand on a tout, on se tourne vers l'essentiel qui n'est que du matériel magnifié ?

  • il y a 1 mois

    Il faut bien s'occuper et avoir du plaisir . La société de consommation c'est travailler, manger, se loger et ensuite acheter des appareils électroniques, voiture voyager etc  

  • Niezky
    Lv 6
    il y a 1 mois

    L'humain est créatif et c'est en relation directe avec l'évolution ...L'évolution ne veut pas dire progrès dans l'absolu , c'est une nécessité pour l'expérience .

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 mois

    Socrate a bien vu, dans Phédon de Platon, que les mille tracas matériels que le soin du corps occasionne peuvent gravement entraver la liberté de la pensée qui est pourtant la part la plus noble de l'homme.

    "Tant que nous aurons notre corps et tant que notre âme se trouvera mêlée à un tel mal, jamais nous ne possèderons suffisamment ce que nous désirons : la vérité, disons-nous. Le corps, en effet, nous occasionne mille embarras par la nécessité qu'entraîne son entretien; en outre, si quelques maladies surviennent, elles nous entravent dans notre chasse au réel. Il nous remplit d'amours, de désirs, de craintes, de simulacres de toutes sortes et d'innombrables frivolités, de sorte que, comme on le dit à bon droit, il ne nous est jamais réellement donné par lui de penser. D'où proviennent donc les guerres, les séditions et les conflits, si ce n'est du corps et de ses appétits ? Toutes les guerres, en effet, ne naissent que du désir d'acquérir des richesses, et nous sommes contraints par notre corps d'acquérir ces richesses, asservis à ses soins. Pour toutes ces raisons et à cause de lui, nous vivons sans loisir pour la philosophie. Mais le pire de tout, c'est que, lors même qu'il nous permet quelque loisir et que nous nous livrons à quelque réflexion, il intervient encore de toutes les façons en toutes nos recherches, nous occasionne du trouble et de la confusion, et nous paralyse au point de nous rendre incapables de pouvoir par son fait discerner la vérité." Platon : Phédon.

  • il y a 1 mois

    J 'aime bien la société de consommation , rien qu'avec les miettes  qu'elle perd derrière elle , on fait bombance .

    De toute façon , si tu ne l'aimes pas , elle s'en fout .

    Elle est globale et s'impose de partout .

    Vaut mieux en faire son parti et détourner tout ce que tu peux à ton profit , car elle ne pense qu'au sien .

    Quand le rouleau compresseur aplani le bitume , seuls les petits cailloux sur la marge ne sont pas broyés .

    .

    .

  • Pliz
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Non, sinon pourquoi la Fed a injecté plus de 270 milliards de dollars sur les marchés monétaires en une semaine

    La Réserve fédérale américaine est intervenue vendredi, pour la quatrième fois de la semaine, à hauteur de 75 milliards de dollars. 

    Covid 19

    Pour certains, c’est peut-être le signe avant-coureur d’une nouvelle tempête financière. Pour d’autres, il s’agit de simples grippes. Vendredi 20 septembre 2019, pour la quatrième fois cette semaine, la Réserve fédérale américaine (Fed) a injecté 75 milliards de dollars (68 milliards d’euros) sur les marchés monétaires, par des opérations appelées « repo », après être déjà intervenue mardi (53 milliards), mercredi et jeudi (75 milliards dans les deux cas). Mercredi, le président de l’institution, Jerome Powell, a minimisé ces « problèmes », assurant qu’ils n’avaient « aucune implication pour l’économie ». Mais les interrogations demeurent. Qu’appelle-t-on le « repo » ?Le repo, contraction de l’expression sale and repurchase agreement ( « pension livrée », en français), est un instrument-clé des marchés monétaires. Chaque jour, les institutions financières (principalement les banques) interviennent sur ces marchés pour trouver des liquidités à court terme, le plus souvent sur vingt-quatre heures. Elles empruntent ces sommes à d’autres banques, en leur cédant en échange, comme garantie, des titres financiers très sûrs, comme des bons du Trésor. Le jour suivant, elles remboursent la somme empruntée avec intérêt et récupèrent leurs titres.Ces repo sont, en quelque sorte, l’huile permettant au moteur du système financier de bien fonctionner. Elles permettent aux établissements financiers (et, par leur intermédiaire, aux entreprises) de répondre sans problème à leurs besoins ponctuels de dollars – par exemple, pour faire face à un décalage de quelques heures entre des entrées et sorties de cash. Aux Etats-Unis, ces opérations se financent à un taux proche des taux directeurs de la Fed, qui évoluent entre 1,75 % et 2 %. Pourquoi la Réserve fédérale américaine baisse encore ses tauxPourquoi les taux de repo se sont-ils emballés ?En début de semaine, les taux de repo se sont brutalement tendus, grimpant jusqu’à 10 %. Motif : une pénurie de cash s’est subitement manifestée sur les marchés monétaires, obligeant la Fed à y intervenir pour la première fois depuis dix ans. A trois reprises, elle a mis à disposition des banques d’importantes liquidités, remboursées le jour suivant, contre la prise en garantie de titres. Et elle a mené une nouvelle opération de ce type vendredi.Mais pourquoi les dollars ont-ils soudain manqué ? Plusieurs phénomènes se sont cumulés. D’abord, les entreprises américaines devaient payer leurs impôts le 15 septembre – le volume de dollars à disposition sur les marchés monétaires autour de cette date était donc moins important. Au même moment, le Trésor américain a émis pour près de 80 milliards de dollars de titres de dette publique. Pour les acheter, les banques ont augmenté leur demande de cash, accentuant au passage la pénurie. 

    Source(s) : Il vous reste 44.98% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.
  • Arta
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Parfois créer n'est qu'amasser, il faut trier pour y trouver l'essentiel. Quant à la seconde question la création n'est essentielle que pour le créateur et la subjectivité du visiteur ou du lecteur ou du bricoleur !

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    creer des biens matériels prive t'il de l'essentiel ?

    l'essentiel est une variable aléatoire

    Deutéronome 8:3

    Il t'a humilié, il t'a fait souffrir de la faim, et il t'a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n'avaient pas connue tes pères, afin de t'apprendre que

     l'homme ne vit pas de pain seulement, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l'Eternel.

  • il y a 1 mois

    Pas forcément, ça dépend de qui l'on est...et comme l'évoque Théodore, quand on a tout, que se passe-t-il?

    On se tourne de nouveau vers l'essentiel.

    Nous ne prenons pas tous le même chemin et c'est encore ce qu'il y a de plus excitant dans la vie, la différence.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.