Squeegee a posé la question dans Sciences et mathématiquesAstronomie et espace · il y a 2 mois

Selon vous, que pourrait-il y avoir au-delà de l'Univers observable...?

... enfin, selon votre opinion de terrestre ;-)

3 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Si tu vas à la limite de l'univers observable depuis la Terre (à notre horizon cosmologique), tu vois l'Univers plus loin et la Terre se trouve (derrière toi...) à la limite de ton univers observable.

    Cela n'implique pas que l'Univers soit infini ni qu'on tombe sur la frontière vers un "autre univers"... ou le néant. Mais attention tout de même !  :o)

    Sa topologie, telle qu'elle est souvent admise actuellement (univers fini et non borné, multiconnexe, "chiffonné") permettrait en avançant "tout droit" de revenir au point de départ...

    https://luth.obspm.fr/~luminet/topo.html

    .

    Attachment image
    Source(s) : L'anonymat (provisoire) avait été activé par erreur. mea culpa !
  • il y a 1 mois

    la connerie humaine  ;

  • il y a 2 mois

    L'autre versant de notre Univers, celui gémellaire, au temps opposé, à la masse et énergie de l'antimatière cosmologique opposées, connecté au nôtre par le big bang et en interaction gravitationnelle localement ici et maintenant par son pendant géométrique (lieu et instant).

    Je m'explique :

    − regarder loin, c'est regarder dans le passé.

    − aujourd'hui optiquement la limite est le fond cosmologique, avant l'ionisation empêche les photons de nous parvenir

    − mais les neutrinos et les gravitons, eux, passent, donc il est potentiellement possible d'observer au-delà, plus près du big bang.

    − finalement la limite serait le big bang lui-même, tant en durée dans le passé qu'en limite spatiale, qui à l'instant zéro serait en fait infinie…

    − par ailleurs la meilleure explication physique des observations et des connaissances théorique est l'extension bi-métrique de la relativité générale, qui dote l'Univers d'un second versant ayant sa propre métrique et couplé au nôtre par la gravité ; plus besoin de matière noire, d'énergie noire, de quintessence, de constante cosmologique, tout est expliqué par le contenu de l'autre versant qui s'assimile à l'antimatière de Feynmann PT-symétrique donc rétrochrone, donc à masse et énergie négatives, pour nous (nouvelle relativité), donc qui agit sur nous par RÉPULSION gravitationnelle.

    − en fait géométriquement on peut aussi localement représenter ces deux versants à métrique différente comme le revêtement d'une surface unilatère. Pour faire plus simple, tu peux recouvrir les deux côtés d'une feuille par une seule autre à condition de la replier et ainsi, localement, loin du pli, tu as l'impression d'avoir deux versants en vis-à-vis. C'est une image, seule la représentation mathématique importe, l'apparente proximité spatiale de cette image n'a pas de sens dans cette représentation.

    Source(s) : Modèle Janus de JPP.
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.