Jiyu a posé la question dans Sciences socialesPsychologie · il y a 2 mois

Pourquoi dans cette société d'hypocrites on ne laisse pas les gens se suicider ? ?

Vous en avez rien à foutre de ces gens en fait. Vous faites ça uniquement pour avoir bonne conscience. Les gens dont je parle se reconnaîtront. 

Mise à jour:

La salope qui m'a harcelé en terminale avec sa bande de pote (bien évidemment elle ne pouvait pas le faire toute seule) passe son temps à se faire passer pour une Femme empathique sur Facebook alors que je l'ai entendue dire que je pouvais me suicider. 

Mise à jour 2:

Et en quoi le suicide est-il mal en fait ? N'est-ce pas une libération quelque part ? 

Mise à jour 3:

@La voyante : Tout le monde souffre et alors ? Je pense cependant que nous ne sommes pas à égalité sur ce point là.

Moi par exemple, j'ai raté mon bac après avoir été harcelé, limite torturé en terminale et maintenant j'ai la réputation injuste du crétin qui a redoublé alors que d'autres sourient en découvrant qu'ils sont eu le bac avec mention bien. 

Mise à jour 4:

Commentaire complètement débile, aussi pertinent que de dire qu'une piqûre de moutisque peu donner envie à certaines personnes de se suicider. 

Mise à jour 5:

Surtout j'espère que vous vous êtes fendu la poire après avoir lu mon commentaire. Je suis doué pour tout ce qui est commentaire humoristique. 

6 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 2 mois
    Réponse favorite

    Peut-être et vous êtes libres de votre vie.

     mais il ne faut pas inciter les gens au suicide.

  • il y a 2 mois

     Salut à toi ... Si je me suicide un jour ce sera quand je ne pourrais plus supporter une fin de vie impossible(douleur handicap malheur assistance difficile ). 

     Il faudra tout représenter à ceux qui m'aiment et me soutiennent depuis si longtemps .Autant te dire que ce n'est pas demain la veille . 

    Les gens que l'on sauve  du suicide sont en général reconnaissants à leurs soignants de les avoir sortis de cette psychose mortifère et de leur avoir fourni accessoirement des raisons d'oublier leur erreur Pense y en toute loyauté envers toi même .

    Et qu'est-ce que tu fous sur you you QR ou face de bouc à admirer des loufs  ou à t'occuper de ma bonne ou mauvaise conscience? 

    Tu ferais mieux d'aller soigner des chien d'aveugles ou faire rire des enfants malades . 

  • il y a 2 mois

    @ L'ano en dessous n'a pas tort, mais je n'affirmerais pas qu'il n'y a rien. Personne ne le sait.

     Par contre, les suicidaires sont souvent des gens qui ne veulent plus  ou ne peuvent plus supporter une situation psychologique  ou physique.

     Ils ne voient donc que cette porte de sortie, mais ce n'est pas une ENVIE de mourir.

    L'envie de mort est très rare et prend même quelqu'un en bon état de marche psychologique.

     Hors, les suicidaires n'exploitent que rarement toutes les solutions terrestres, autre que la mort.

      On peut les soigner, mais ce sont eux qui décident de guérir. 

    Il y a des voies de sortie, souvent longues, mais elles existent, alors au lieu de se tuer, il faut chercher.... et trouver. Ca fait partie de la vie.

     Personne n'a de vie sans peine, sans douleur, même les plus favorisés par la vie. Il faut aller de l'avant et lutter.

  • il y a 1 mois

     Faut arrêter Facebook et ça ira mieux...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    T’es-tu déjà interrogé sur la mort ? Le fait que la mort n’est pas un lieu, ni un temps, ni une immensité noire où on ère. Ce n’est pas le paradis ni l’enfer, ni autre chose. La mort est inconcevable, ce n’est pas « quelque chose », c’est un instant. Après la mort, ce n’est plus la mort. Il n’y a plus de conscience, tu ne pourras pas voir le monde, comment les gens réagissent à ta mort. Tu ne seras pas un fantôme, comme dans Ghost, tu ne verras pas les gens pleurer, et tu ne sauras pas quelle trace ils auront de toi dans leur mémoire.

    L’erreur commune dans la volonté de mort est le désir d’une libération, d’une délivrance. C’est une erreur, car cette pensée à tendance à considérer que, avec la mort, vient un « après » où on ne ressent plus, etc. Comment pourrait-on penser autrement, d’ailleurs, puisque rien dans le monde ne prépare à ce qu’est la mort ; rien dans le monde n’a pas d' »après ». La mort donc n’est pas une délivrance, ni un soulagement. Tu ne vas pas te sentir bien après la mort, tu n’existeras plus, tu n’auras donc pas pu expérimenter ce qu’est se sentir « bien » en rapport avec le mal que tu ressens.

  • il y a 2 mois

    Les gens qui se suicident jouent rarement du clairon avant ....

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.