Anonyme
Anonyme a posé la question dans ÉducationÉtudier à l'étranger · il y a 2 mois

Que penser de l'arrêt d'Erasmus en Angleterre par Johnson, sous prétexte que ça coute?

5 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 2 mois
    Réponse favorite

    C'est dommage pour les étudiants anglais et pour les étrangers qui souhaitaient étudier en Angleterre. Mais le premier ministre en a décidé autrement. Dans deux jours, le Royaume-Uni aura quitté l’union douanière et le marché intérieur européens, mais le RU aurait pu faire le choix de rester membre d’Erasmus +. Le royaume uni a réclamé une participation partielle au programme, ce qui n'est pas possible.  

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Johnson ne se rend pas compte de l'importance d'erasmus ou préfère le laisser aux élèves dont les parents ont les moyens. C'est une façon comme une autre de trier vers le haut.

  • il y a 2 mois

    Ce n'est qu'un détail parmi les nombreuses conséquences du Brexit. 

    Erasmus c'est bien mais la fin des Erasmus en GB ne touche que les étudiants fortunés.

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Cela faisait 33 ans que le royaume uni faisait partie d'Erasmus. Puisque B Johnson a décidé d'arrêter, cela va faire plaisir à d'autres. Il y a heureusement des vases communicants et du coup l’Irlande devrait connaître une augmentation des demandes.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    C'est une belle bêtise et je pèse mes mots. Le brexit c'est une chose, mais erasmus, ç'en est une autre. Une seule compensation, rien ne change pour les programmes en cours. L’accord de retrait stipule que les établissements d’enseignement supérieur et autres organismes des pays participant au programme autres que le Royaume-Uni peuvent continuer à envoyer leurs étudiants et les membres de leur personnel au Royaume-Uni pour qu'ils participent à des activités de mobilité Erasmus+ au moyen de fonds provenant des appels de 2019 et 2020, jusqu’à ce que les projets soient achevés ou que les fonds soient épuisés. Par réciprocité, les étudiants et autres participants britanniques peuvent continuer à entreprendre des activités de mobilité dans d’autres pays participant au programme Erasmus+ (c’est-à-dire les États membres de l’UE, plus le Liechtenstein, la Norvège, l’Islande, la Turquie, la Macédoine du Nord et la Serbie) jusqu’à ce que les projets soient achevés ou que les fonds soient épuisés.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.