Squeegee a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 2 mois

Quel est le pire défaut de l'humanité?

41 réponses

Évaluation
  • il y a 2 mois

    Pour moi indiscutablement, c'est l'avidité.

    Il n'y aura jamais assez sur Terre pour assouvir son avidité. Il détruit tout pour se satisfaire et ne l'est jamais.

    Pauvre petite planète bleue !

  • il y a 2 mois

    d'être incapable d'Humanité !

  • il y a 2 mois

    Le manque de solidarité et d'empathie .

    En plus, j'ajouterai ceci :

    - la lâcheté et l'indifférence

  • il y a 2 mois

    Le centrage sur soi. L'égoïsme et l'égocentrisme sont en train de détruire le monde que nous avons crée, mais nous allons ne détruire que nous même, le monde lui même nous reste inconnu et infini dans sa profondeur.

    L'intérêt pour soi a une juste place, sinon nous n'aurions aucune hygiène, aucune responsabilité pour notre corps, mais il existe un autre niveau où l'intérêt pour soi n'a aucune place, et le découvrir c'est approfondir la relation avec les autres, comprendre les autres.

    C'est cela le pire défaut de l'humanité, après des milliers d'années de soit disant évolution, de n'être toujours pas capable de vivre ensemble.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • ?
    Lv 4
    il y a 2 mois

    On le voit bien aux réponses faites avant moi, il n'y a pas de pire défaut. Si j'osais un barbarisme grammatical, je vous dirai que tout les défauts sont .pires.

    Et en définir un parmi tant d'autres c'est avoir la conviction que nous ne sommes pas de ceux là, peut être avec raison d'ailleurs, mais l'introspection ne pousse pas plus loin, on pourrait vite découvrir que nous portons quelque part en nous ce qui relève plus du vice que du défaut.

  • il y a 2 mois

    L'indifférence des masses comme les chinois pour l'exploitation animale, la souffrance animale, l'exploitation éhontée des mers.En France, l'indifférence, aux Etats- unis, l'aveuglement pour le climat en tant que continent,ne pas le reconnaitre comme un problème global, où il faut compter avec les activistes contre cette politique ect....

  • il y a 2 mois

    ignorer ses propres constituants 

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    L'humanité qui lui fait de plus en plus défaut. Plus l'Homme s'éloigne de la nature, plus il s'éloigne de sa culture jusqu'à en perdre son identité, moins il possède d'humanité et d'humilité. Ne pas œuvrer pour le bien-être et le respect de tout être vivant ne peut nous mener qu'à notre perte. Se croire supérieur à tout, hiérarchiser la valeur de la vie en fonction des possessions de chacun ne peut nous permettre de nous élever spirituellement, d'apprendre de nos erreurs et ainsi d'évoluer dans le bon sens. La plupart des gens pensent être évolués et intelligents parce qu'ils possèdent des outils élaborés mais en réalité peu sont capables de se débrouiller sans ces mêmes outils et il suffit d'un rien pour tout remettre en question, "d'un rien il suffit pour que l'être bascule" (I Am - L'empire du côté obscur). Lors d'évènements dramatiques, la nature profonde de chacun ressurgit rapidement et on voit alors que l'Humanité est une grande mascarade, le plus grand mensonge de l'Histoire. La sauvagerie, l'instinct de survie qui sommeille en nous se réveille et se révèle alors et on se rend compte à quel point le concept d'Humanité est fragile. Ex : L'ouragan Katrina qui a donné lieu à une population livrée à elle-même : des pillages, des crimes, des viols, plus de limites, plus de règles mais seulement la survie dans l'horreur. 

    Les possessions matérielles nous poussent à croire que nous vivons dans des pays développés mais il n'en est rien et demain, sans électricité et eau potable, nous basculerons comme d'autres avant nous dans le chaos et la sauvagerie en l'espace de quelques jours voir moins. Il est dangereux et idiot de penser que ça n'arrive qu'aux autres. Ce qui perdra nos sociétés "évoluées", c'est cette incapacité à se remettre en question, à se mettre à la place de l'autre, à le considérer comme un semblable; l'individualisme est poussé à son paroxysme et la pandémie l'a mis en exergue. En France, pendant que certains se soucient de savoir s'ils vont pouvoir acheter des guirlandes pour Noël, celles des années précédentes ayant certainement été volées par une bande de lutins maléfiques (achat de première nécessité trop dur à fabriquer soi-même...), d'autres se demandent comment ils vont pouvoir nourrir leur progéniture. Dans le même temps, en Afrique, des enfants ne savent pas s'ils pourront retourner un jour à l'école ou si leur vie ne se résumera plus qu'à porter des sacs de briques jusqu'à épuisement. C'est ça l'Humanité actuelle et on ne peut pas dire que l'on avait pas les moyens d'être au courant.

    "On coupe la bûche en deux et papy et mamie mangent dans la cuisine", c'est pour les protéger des jeunes inconscients qui veulent leur mort car en cas de problèmes (contagion au Covid, fracture du col du fémur s'il vient à mamie l'idée d'essayer la trottinette du gamin dans les escaliers ou à papy de tenter le nouveau tapis de dance virtuelle après trois coupes de champagne), papy et mamie ne seront pas pris en charge, allez hop, case Covid, pas d'autopsie, incinération et on en parle plus, c'est pas grave ils auront eu le temps de donner les cadeaux aux gosses et un héritage ça tombe plutôt bien en période de crise. Comment ceux qui ont des familles peuvent-ils accepter que l'on traite leurs parents et leurs enfants ainsi ? Comment cela peut-il se faire aussi facilement dans des sociétés dites évoluées ? Pourquoi si peu d'indignation ? Les gens sont-ils devenus fous pour accepter que leur existence soit réduite à de l'esclavage ? Les plus âgés ont cotisé toute leur vie et n'ont pas le droit de bénéficier du système qu'ils ont eux-mêmes financé et ça ne dérange pas plus que ça ? L'absurdité de notre système et ses incohérences sont en train de décimer toute une partie de la population dans l'indifférence générale, les plus fragiles subissent les effets secondaires du Covid de plein fouet pendant que les privilégiés passent leur temps à gémir pour des broutilles dans les médias, les réseaux sociaux et les forums sans que leur existence ne soit bouleversée plus que ça par la pandémie, c'est le concept moderne de l'Humanité. Lorsqu'ils se demandent si les restaurants pourront réouvrir, ils pensent d'abord à eux et ensuite aux gérants mais rarement au personnel payé au lance-pierre et à la population pauvre grandissante qui ne pourra en aucun cas se permettre un dîner au restaurant. C'est tout le malheur de nos sociétés modernes, l'individualisme déshumanise insidieusement, c'est un vrai poison. La déshumanisation actuelle est un vaste sujet et il y a tant à dire !

    Ajout : Vois-tu Squeegee, j'ai mis un P.E.H. à chacune des autres réponses mis à part l'histoire du quizz (désolée pour le posteur mais je n'ai pas compris sa réponse) et sur les 24 personnes qui t'ont répondu, une seule en a fait de même pour moi (je compte 24 en tout en me déduisant bien entendu et en te rajoutant puisque le questionneur peut lui aussi mettre des P.E.H. ou des P.E.B.). Les réponses dénoncent pourtant pour la plupart l'individualisme et l'égoïsme et il n'y a aucun enjeu si ce n'est une M.R. qui ne donne même pas droit à un livre si on en cumule suffisamment. Aucun enjeu et pourtant il y a tout de même compétition consciente ou inconsciente, je te laisse imaginer ce qui se passerait s'il y avait quelque chose à gagner. À méditer...

    "Un simple geste qui va changer le cours d'une vie... "

    https://www.youtube.com/watch?v=lfQwUM2K2BY

    Christophe Maé et Youssou Ndour - "L’ours"

    https://www.youtube.com/watch?v=TxwWS7ftk8c

  • Pliz
    Lv 7
    il y a 2 mois

    Son rapport qualité prix

    Le rapport qualité-prix est, comme son nom l'indique, le rapport de la qualité d'une humanité par son prix.

    L’humanité pourrait avoir été vendu en 2050

    Si la rentabilité d'un achat vaut la quantité multipliée par la qualité et divisés par le prix, cette rentabilité est alors, pour une même quantité, proportionnelle au rapport qualité/prix.

  • il y a 2 mois

    bonjour , c'est d'en vouloir toujours plus !

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.