Iloa
Lv 6
Iloa a posé la question dans Arts et sciences humainesArts vivants · il y a 4 mois

Faut-il une dérogation pour ouvrir sa jardinerie durant le confinement?

Je vous propose d'écrire un texte dont le titre est à choisir dans liste suivante.

* Graine de folie

*Graine d'Amour

*Graine Toujours

*Graine Peut-être

*Graine de Shadock

*Graine de poète

*Graine en salopette

*Graine d'insomnie

*Graine masquée

*Graine sans gêne

*Graine sans soucis

Et puis voilà.

Si vous avez d'autres graines à partager, pas de soucis, j'aime bien faire du troc.

Bonne germination.

4 réponses

Évaluation
  • Elidal
    Lv 6
    il y a 4 mois
    Réponse favorite

    Bonjour Iloa,

    Merci beaucoup pour tes belles questions qui fleurissent dans cette rubrique!

    Les graines sont indispensables à nos vies pour aller de l'avant... Elles sont notre futur!

    S'il était possible de semer des sentiments

    J'en planterais des milles et des cents dans le vent...

    Des graines de couleur

    Effaçant les douleurs

    Les rancœurs, les malheurs

    Des graines d'espérance

    Faisant pousser bienveillance,

    Bonne ambiance, confiance...

    Des graines d'humanité

    De solidarité

    Enflant en soi fierté...

    Mais n'étant pas magicienne, juste jardinière

    Je sème ces paroles qui ne sont que des chimères...

    Ce qui est sûr en mon cœur, je me sens bien au milieu de vous deux ( Toi et Riha) qui êtes de vraies fées, qui m'enchantez par vos écrits et sèmez en moi une belle croyance en le genre humain! Bisous à vous,  belles poétesses!! ♥ ♥

  • Iloa
    Lv 6
    il y a 4 mois

    @ Riha

    Les graines de poésie se conservent longtemps quand on sait bien les faire sécher à la base. Et puis il faut les ressortir régulièrement car même si elles sont endormies, elles ont besoin qu'on les aère un peu de temps en temps.

    Une graine d'enfance " guéritou ", ça ça me plait énormément.

    Merci beaucoup pour ce beau poème.

    Il est très touchant et témoigne de ta grande sensibilité.

    J'aime. 

    @ Oh Elidal !

    "S'il était possible de semer des sentiments

    J'en planterais des milles et des cents dans le vent. "

    Comme c'est joli !

    Tu le fais si bien.

    Bise belle amie 

    @ Une scène de vie apaisante et joyeuse.

    :-)

  • il y a 4 mois

    Bonsoir Iloa,

    Quel beau jardin de poésie cela va donner et quelle belle idée tu as eu !

    Pour le moment, ma Muse n'est pas confinée avec moi et à vrai dire, j'ai lancé un avis de recherche mais bon... j'attends encore.

    Ceci étant, je vais fouiller à nouveau dans mes vieux tiroirs : il doit bien y avoir une graine qui traîne quelque part... ?

    Tu as suggéré une graine d'insomnie ? Pourquoi pas !

    En plus, il y a une graine d'essences anciennes ; certes, c'est une présence aimante mais qui fait encore de l'effet : c'est la "Graine-Guéritout" de l'enfance.

    Dernièrement j'en ai eu besoin, et elle m'a été bien utile cette "Graine" d'essences subtiles.

    Une essence dans la nuit a parfumé une insomnie

    Apprivoiser le sommeil qui me fuyait ?

    Quelle tâche ardue, usant ma patience.

    Morphée m’avait abandonnée…

    Disparu… il est partie en silence,

    Même sa morphine ne fait plus d’effet ,

    C’est là que chaque épine éveille

    Les affres d’un passé récent, greffées

    À mon orgueil… alors je veille…

    Me sentant vulnérable, en sueur, crispée,

    Consciente d’une détresse dans mon sein,

    M’accrochant à mes draps trempés…

    Tremblant jusque dans mon cœur, dans mes reins.

    Je fermais les yeux, lasse de lutter en vain,

    Mon esprit errait… je lâchais sa longe,

    Le laissant battre la campagne… quand 

    soudain,

    Une fraîcheur se posa sur mon front… Une éponge?

    Dans l’air flottait une senteur de roses poivrées

    Pareille à celle que mettait ma Mère autrefois,

    Ce n’était pas un rêve éveillé, c’était vrai

    Ouvrant les yeux je ne vis personne près de moi…

    Mais cette effluve ? Cette note chaleureuse ,

    Réconfortante et douce à la fois…

    Je respire à fond… Cette odeur capiteuse,

    Laisse mes sens au comble de l’émoi

    J’étais restée inerte dans ce lit ,

    Me posant mille questions inavouées,

    Ivre d’une indicible joie, une pure folie ,

    Le parfum de mon enfance retrouvée .

    Combien de temps ? Combien encore

    Suis-je restée là n’osant bouger,

    Avant que cette fragrance ne s’évapore?

    Je restais là inerte… submergée.

     Copyright © 8 octobre 2016 Riha de Jade

    passe une bonne fin de soirée☺

    Source(s) : @ Waouh !! Iloa, merci beaucoup pour ton indulgence n'empêche c'est vrai tout le monde a besoin de ces "Graines-Guéritou", passe un bon après-midi ☺ @coucou Éli. Bravo pour ton poème en or, jade or, tant il est juste, et merci pour tes gentilles paroles bien chaleureuses, moi aussi je me sens bien parmi vous♥. Passe un bon après-midi ☺ @mille mercis à qui de Droit
  • yves
    Lv 4
    il y a 4 mois

    Oh lala......!

    Nous sommes déjà en été ! lol

    En cet après midi de grande chaleur,

    Sur un parterre couvert de jolies fleurs,

    Que butine à la hâte une tardive abeille,

    Une fillette joue, sa mère de loin la surveille.

    Heureuse, elle lance sa balle vers son papa.

    Alors qu'au ciel, le soleil décline à petits pas.

    Non loin de là, le frère poète avant l’heure,

    Rédige quelques vers, tout à son honneur,

    S’inspirant du bleu papillon, voltigeur infatigable,

    Qui vit sa courte existence, de façon si agréable.

    Et moi, je fais quoi dans tout ça, tu le sais toi ?

    En attendant, je prends un café et je le bois.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.