Théodore-Le-Hars a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 1 mois

Le cerveau n'est-il jamais au repos ?

" La paresse à l'occidentale consiste à remplir sa vie d'activités fébriles, si bien qu'il ne reste plus de temps pour affronter les vraies questions".

Sogyal Rinpoché

14 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois
    Réponse favorite

    Une grande différence entre nos priorités sociales et économiques de nos sociétés occidentales, et l'art de vivre de l'Asie, tourné davantage vers la spiritualité, l'introspection ou la connaissance de soi...

    Nous passons la plus grande partie de notre temps à courir entre la vie familiale et professionnelle, un moment pour le sport, les loisirs...peaufiner notre statut social... 

    Combien de fois, nous voudrions nous arrêter pour simplement penser, rêver, méditer ou dialoguer véritablement et prendre le temps de dire à nos proches combien ils comptent pour nous... 

    Nous passons bien souvent à côté de l'essentiel... 

    S'arrêter, écouter nos émotions, nos doutes, les regarder passer comme une simple feuille morte sur la rivière de notre propre vérité. 

  • il y a 1 mois

    Bonjour @Théodore.

    Je ne partage pas le point de vue de Sogyal Rinpoché. Parler de paresse sous-entend qu'il y a choix délibéré en connaissance de cause. Attribuer cette prétendue paresse à l'Occident sous-entend que seuls les Occidentaux auraient ce comportement, dont le reste du monde serait exempt.Il n'est pas impossible que, sur le fond, nous préférions communément l'introspection et le recul face au quotidien pour voir plus loin. Je rejette en revanche ouvertement ce double amalgame qui ne peut, à mon avis, que conforter les raisonnements simplistes.

    Vive la méditation !

  • il y a 1 mois

    Mon cerveau est en repos , sauf quand je travaille et ce n 'est pas souvent .

    Et ce , grâce à mon cerveau  qui quand  je travaille trouve vite une solution pour que j 'arrête . merci mon cerveau .

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Notre cerveau n'est "au repos" qu’au moment de notre mort physique. Quand a la réflexion pleine de sagesse de Sogyal Rinpoché, il nous faut la remettre dans son contexte. Ainsi:

    "La paresse à l'occidentale consiste à remplir sa vie d'activités fébriles", signifie que le cerveau des occidentaux est en général si peu enclin a la sagesse et a la spiritualité... Qu'il génère constamment des idiosyncrasies, des émotions, et des pensées incontrôlées qui vont de ci, de là, tout comme un singe va de ci, de là, en sautant de branche en branche! Et enfin:

    En nous disant, "si bien qu'il ne reste plus de temps pour affronter les vraies questions", ce grand Sage met l'accent sur le fait que notre vie humaine est a la fois extrêmement courte, rapide et fragile; et que malgré cela... Nous passons le plus clair de notre temps a la gaspiller inutilement en mille activités toutes plus inutiles les unes que les autres, sans jamais réfléchir profondément sur ce qui en vaut la peine; et SURTOUT en ne nous posant (Tout particulièrement!) jamais  LA BONNE question, qui est: "QUI SUIS-JE"?

    La VRAIE réponse a cette question a laquelle CHACUN DE NOUS peut répondre, nous amenant INÉVITABLEMENT a l’Éveil  qui, seul, justifie pleinement toute vie humaine en l'accomplissant parfaitement et en la couronnant.

    Ainsi, par toutes les pensées inutiles, et/ou mauvaises qui nous assaillent sans cesse: Nous ne pouvons plus vivre QUE dans notre petit monde borné, étriqué, et géré par nos émotions, mais JAMAIS dans le VRAI monde de l’Éveil qui n'est que Connaissance (Par opposition a l’Ignorance); et qui est un état suprême qui n'est que la permanence de la Sagesse, de la Bonté, de la Beauté, de l'Amour, de la Paix, de la Béatitude, de la Sérénité, de la Joie, du Bonheur, de l'empathie, et de la Félicité.

    Voila ce que veut nous enseigner ici Sogyal Rinpoché, quand il nous dit: "qu'il ne reste plus de temps pour affronter les vraies questions". Il veut nous "faire toucher du doigt" l'importance de l’Éveil... Qui ne peut s'obtenir (Il n'y a AUCUN autre moyen!) 𝙌𝙐𝙀 par l'habitude quotidienne de la Méditation et de la Prière intérieure. Parce-que, quand nous parvenons a cet état transcendantal FONDAMENTAL, c'est alors que miraculeusement, tout, toutes et tous autour de nous deviennent harmonieux et harmonie.

    Et voila pourquoi l’Éveil est-il le secret du bonheur, puisqu'il nous permet d'être heureux en ayant TOUJOURS un regard neuf sur les humains, sur les événements et sur les choses qui nous entourent; en les magnifiant, et en les voyant comme ils (elles) sont réellement, c'est a dire, "beaux et bons"!

    Et comme la Meditation nous amène INÉVITABLEMENT a l’Éveil, voila pourquoi:

    Attachment image
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Arta
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Seulement en méditation ( l'authentique ) et une fois au septième ciel !

    C'est un chef d'orchestre qui perçoit, pense et dirige nos comportements, émotions et nos motivations. C'est un sentimental si nous le chérissons, le nourrissons correctement de nouveautés, de défis, il nous établira de nouvelles connexions quel que soit son âge et sans relâche il n'est pas paresseux " il travaille en permanence " à traiter ttes nos informations .C'est un organe d'une infinie complexité mais à l'écoute de la sagesse comme S.Rinpoché.

     

  • Niezky
    Lv 6
    il y a 1 mois

    Une fois éteint si .Rien époché 

  • Noah
    Lv 5
    il y a 1 mois

    Peut-être une simple question de réflexion ... 

    L'humain développe son ingéniosité, passe par l'intellect pour découvrir, développer sa relation au monde, cette pensée passe par l'intellect, si cette pensée est diluée, au point de ne pas être en relation avec la réalité de son univers intérieur cela s'entend, l'intelligence est indiscutable dès lors que cette dimension existentielle est commun à tout être vivant, l'entêtement caractérisé dans le fait de nier cette dimension existentielle limitée ici au sens conceptuel dans le langage, identifiable par le concept art, amour, sans objet, intelligence sans objet identifiable dans l'écoute par l'identification de l'humain en relation avec cette dimension existentielle, la réalisation artistique, dans le sens découverte, connaissance, l'intellectuel développe ce potentiel dans le sens de l'esthétisme, pourquoi pas dans l'aliénation, mais c'est différent dans ce sens, le langage est simplement verrouillé, puisque cette pensée est réalisation, dans ce sens c'est bien dualisme, c'est la négation de cette réalité, c'est a dire l'incapacité à développer son ingéniosité dans cette lecture des émotions, dans l'identification, c'est dans ce sens, non seulement imaginer l'être humain comme un Playmobil, plutôt dans le besoin de contrôle, comme si tout humain est un programme, donc programmable et deprogrammable, mais contradictoire si l'on reconnaît cette possibilité dans l'expression, la négation est tout autant observable dans le refus de reconnaître cette incapacité pour des humains d'accéder à cette dimension, y'a une dualité dans ce rapport énergie matière, y'a une dualité dans l'humanité, même les intellectuels s'accordent pour reconnaître cette réalité, cette méthodologie pédagogique négationne ces opposés, donc le soi, c'est à dire l'humanité, on peut situer la plupart des humains entre ces deux dimensions, il y a des humains plus ouverts que d'autres, est-ce possible de parler de déterminisme, c'est dans ce cas oublier l'humain, son expérience, comment reconnaître une pensée intellectuelle dans une pensée radicalisée, dire que l'intelligence est le cerveau est ineptique, renier cette possibilité l'est tout autant, découvrir son potentiel est ici à sens unique, c'est à dire exclusivement intellectuelle, cette pensée est libre ... Donc c'est contraire à l'évolution de l'être humain, par l'humain, vous oubliez le monde, ne serait-ce que par cette mise en scène ridicule consistant uniquement à l'art de prendre les gens pour des cons . Comment un humain régit par son instinct de survie peut évoluer, comment alors identifier lorsque c'est naturel ...? c'est exactement ça la conscience morale, au détriment de cette dimension, dans laquelle l'art, l'amour, n'est plus dans ce sens qu'un vulgaire simulacre, reléguant Nietzche au rang des philosophes les plus évolués que la philosophie n'ait jamais connu, à savoir un martyre exemplaire pour les intellectuels, la vache multicolore, ou tout simplement ou une bonne vache a lait . 

    Source(s) : Folle du logis
  • .
    Lv 5
    il y a 1 mois

    ....cela reste une généralité....

        ....et une réalité aussi....

            ....cependant tout le monde n’est pas capable de réflexion profonde...

  • il y a 1 mois

    c'est sur qu'il y un manque de spritualite dans cette attitude...

  • il y a 1 mois

    C'est tellement vrai... encore plus quand le cerveau où les pensées s'appliquent fébrilement à résoudre les problèmes d'une superactivité qu'elles ont elles-même créées...

    Prétendre résoudre les problèmes de la pensée par la pensée c'est lâcher la bride à un cheval fou aux émotions insoupçonnables, c'est ( impression tout personnelle)...se complaire à la savoureuse addiction d'une complexité intellectuelle édifiée souvent indûment en valeur supérieure.., parfois à bout de souffle.

    "Ah si je pouvais ne plus penser" se disent parfois les forçats du concept... les souffrants d'un trop plein écrasant et obsessionnel...

    Tiens les voilà méditants raides s' s'efforçant volontairement à ne plus penser avec toujours le même pilote aux commandes.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.