Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 2 mois

Pensez-vous que les mangeurs de viande portent une responsabilité dans la violence de notre société ?

Tuer un animal, le découper, l’éviscérer, faire jaillir son sang.. tout ceci ne sont pas des actes anodins ça a des répercussions dans l'inconscient dans la société.

«Ma mère était convaincue, et j’ai gardé à cet égard ses convictions, que tuer les animaux pour se nourrir de leur chair et de leur sang est l’une des plus déplorables et des plus honteuses infirmités de la condition humaine; que c’est une de ces malédictions jetées sur l’homme par l’endurcissement de sa propre perversité. Elle croyait, et je crois comme elle, que ces habitudes d’endurcissement du cœur à l’égard des animaux les plus doux, ces immolations, ces appétits de sang, cette vue des chairs palpitantes, sont faits pour férociser les instincts du cœur. On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n’en a pas.» (Lamartine)

18 réponses

Évaluation
  • Nemo
    Lv 6
    il y a 2 mois

    L'hypersensibilité sur la question animale est le signe d'une certaine décadence dont vont profiter pour nous dominer certains peuples qui mangent beaucoup moins que  nous

    c'est la loi du monde ,et à force de mollesse et de lâcheté nous finirons "mangés" ou esclaves

  • il y a 2 mois

    Les animaux lâchés dans la nature font leur vie selon la loi qui est la leur.

    Il n' y a rien de comparable entre eux et nous qui avons pour nous nourrir  d' innombrables possibilités sans avoir à tuer qui que ce soit !

    Le fait que dans la préhistoire, les gens devaient chassez pour se nourrir est révolu, et au jour d' aujourd' hui , il y a suffisamment de choix dans l' alimentation sans que nous revenions toujours au passé !

  • il y a 2 mois

    Très belle question.

    Je répondrai sans détour que la seule condition à l'évolution humaine est l'arrêt définitif de la consommation animale ( et de l'épouvantable Holocauste qui en est le résultat Donc)

  • il y a 2 mois

    T'as déjà raconté ton histoire à un mec qui crève la dalle 365 jours par an ???

    Tu aimes les cocotiers, le sable blanc et la mer transparente ? ... je te conseille un mois de vacances dans un pays comme Madagascar pour te faire une idée ... en rentrant, tu te jetteras sur un steak frite ou un poulet rôti et un coup de rouge !!!

    NB ... Je te rappelle que l'homme est "omnivore", ce qui veut dire qu'il mange de tout ... y compris de la viande.

    De plus, certaines vitamines ne se trouvent que dans la viande (et il n'existe pas de substitut) !!!

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • papito
    Lv 7
    il y a 1 mois

    vous n'etes pas obliger de manger de la viande

    il y a les escargots les sauterelles chacun mange ce qui lui plait manger des carottes c'est bon pour la vue

    les lapins n'ont pas de lunettes

  • Noah
    Lv 5
    il y a 2 mois

    Y'a un 'bleme  le rapport au corps physique . 

    Source(s) : History of violence
  • bip
    Lv 6
    il y a 2 mois

    Avez vous lu "Des barbelés sur la prairie"? 

    Un Lucky Luke qui vous comblera!

    - Rajout: D'accord avec Iloa

  • il y a 2 mois

    Manger de la viande est donc pire que la culture mystico-guerriere que vous revendiquez pour défendre la "chose blanche"?^^

  • Pliz
    Lv 7
    il y a 2 mois

     

    Oui, quand on choisi de manger du bouc émissaire, le phénomène est à double tranchant et les « agresseurs » éprouvent généralement beaucoup de culpabilité, surtout en raison de leur attitude ambivalente à l'égard de la victime: ils ressentent du désespoir et de la colère envers son comportement tout en renforçant ce dernier par des encouragements implicites Dans certains cas, à la suite de persécutions répétées, certains boucs émissaires en viennent à considérer qu'il est inévitable pour eux d'assumer ce rôle, qu'il fait partie intégrante de leur existence. Ils s'attendent à être pris pour boucs émissaires où qu'ils aillent et s'exposent ainsi à des processus tels que la prophétie autoréalisatrice.

     Afin de combattre une calamité ou de chasser une force menaçante, une personne, était choisi et traîné hors de la cité, où il était mis à mort ou abandonné à lui-même. Cette victime sacrificielle, innocente en elle-même, était censée, se charger de tous les maux de la cité.

     Le philosophe français René Girard en a fait l'un des fondements de sa théorie du bouc émissaire dans La violence et le sacré

    Attachment image
  • il y a 2 mois

    ben malgré que je n'ai rien d'un végétarien, non....je trouve des végans très mais alors très violents ce qui choque mon coté non violent. I m shocking... ne simplifions pas trop les choses au risque de ne plus les comprendre ..et pourtant je suis un adepte de la simplification pour la compréhension..ouhh  j'ai mal à la tête..normal on est dans philosophie..

    You can do anything but lay off of my blue suede shoes

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.