«Dette de sexe»: pourquoi les femmes se sentent parfois obligées d'accepter des rapports non désirés?

C'est pas nouveau.  Ca a toujours existé, même a l'époque de l'homme des cavernes... si la femme voulait sa part de cuisse de Mammouth il fallait bien qu'elle s'écarte les cuisses.  Les femmes font ça depuis la nuit des temps pour survivre ! Alors pourquoi ça changerait aujourd'hui ?

Mise à jour:

Non non, on est pas encore revenu a Cro-magnon... mais on s'en va tranquillement vers le Moyen-Âge et vers l'Homme des Caverne dans un avenir assez proche !

Mise à jour 2:

Moi le violeur en puissance... MDR C'est toujours la même chose, quand tu mets le nez des féministes dans le caca elles trouvent toujours le moyen de te traiter d'agresseur ou de violeur.  Je ne fais que dire la vérité et l'évidence... mais la mauvaise foi féminine est incontournable.

17 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois

    Si tu te montre désirable, que tu te met en valeur, que tu fais bien l’amour à ta partenaire, elle aura avec toi des rapports désirés.

    Ta question est sans fondements pour moi.

    Les femmes que je possède ont envie de moi et elles me le font bien sentir.

  • il y a 1 mois

    tiens, un ouin-ouin qui nous ressort l'éternel couplet du "c'était mieux avant"...

    c'est fou comme les mascus fiers de leurs attributs avouent de plus en plus facilement leur fragilité (mais je crois qu'ils s'en rendent pas compte, les pauvres).

  • Lv 7
    il y a 1 mois

    Ca me fait penser que les hommes des cavernes faibles ou trop cons mourraient tôt.. Tu peux remercier la société! Et pour info les hommes aussi se font violer. Si le savoir pouvait te remettre les idées en place, toi le violeur en puissance...

    Ajout : et si tu as un problème avec les femmes, que tu appelles "féministes" quand elles ne t'obéissent pas, règle tes problèmes avec ta mère pour avancer dans ta vie...

  • il y a 1 mois

    lol...que vous soyez misanthrope ; je suis à même de vous comprendre, mais de Grace !...soyez plus indulgent envers la femme, laquelle fut de tout temps méprisée, rabaissée, et je dirais plus encore durant une période ou elle aurait tant apporté, philosophiquement parlant, sur le plan politique. 

    Cette période se situe durant l'Antiquité, à l'époque d'Aristote, Platon, Socrate ; ce mufle qui se garda bien de dire que si sa deuxième épouse, Xanthippe, était la femme la plus acariâtre d'Athènes, c'était en raison du comportement irresponsable de ce vieux bouc, incapable de s'impliquer dans l'éducation de ses propres enfants, et qui avait le culot de conseiller la jeunesse de la Cité.

    Aussi, Xanthippe ne manquait pas de le lui rappeler constamment, jusqu'à, selon des témoins (dont Xénophon et Platon), lui renverser de l'eau sur lui, tel qu'illustré sur le lien que j'apposerai dans ''Sources'', en fin de mon intervention.

    Si, un peu plus haut, j'évoque le fait que la femme aurait pu changer bien des choses sur le plan politique, c'est que, voyez-vous, la Philosophie, dès son implantation, s'est mutilée d'un second Regard ; celui de Xanthippe, et celui de bien des femmes, lesquelles ont un sens 'politique' nettement plus développé que ne le possède l'homme, plus ''bâtisseur'' que ''organisateur'' ; comme disent les Français : ''ya pas photo !''.

    Ainsi donc, mon Cher vieux Chacal lol, depuis l'Antiquité, la Philosophie est borgne, et lorsque l'on est borgne, on perd le sens de la perspective.

    Quelle perspective aurions-nous apporté, nous les petites, les obscures ?

    .

    1- L'homme et la femme sont complémentaires (l'égalité entre couple est une pure foutaise ; le féminisme que vous dénoncez est né de cette idiotie).

    Deux ''organisateurs'' ou deux ''bâtisseurs'' sous le même toit, entreront tôt ou tard en compétition l'une et l'autre(h) ; de sorte que leur dynamique en sera une de dualisme ; un dualisme qui occulte totalement cette complémentarité, laquelle a la vertu d'associer deux personnalités apparemment contraire, mais qui se complètent, telles que, fort probablement, la vôtre et celle de votre épouse...est-ce que je me trompe ?  

    .

    2- Si l'on accepte le fait que la cellule familiale se trouve être le tout premier atelier 'politique' et 'social', voire philosophique ; il est impératif qu'il y ait cette complémentarité entre les deux éventuels parents, afin d'éviter qu'une toxicité dualiste ne contamine l'ensemble du noyau familial. Or, ce dualisme, dont vous semblez avoir été victime durant votre enfance, et celle de la plupart des gens, imposa et impose encore de nos jours une Autorité rigoureuse, mais borgne, exigeant l'Obéissance !...gouvernée par deux concepts totalement absurdes : la punition et la récompense.

    .

    3- La punition et la récompense sont toutes deux responsables de notre tout premier mensonge ; la crainte pour la première, le désir de se la procurer illégalement concernant la deuxième.

     Il va sans dire que ce type ''d'éducation'' se reflète ensuite dans la gouvernance de nos sociétés occidentales, puisque la cellule familiale moule, de par cette micro-gouvernance, le format de nos gouvernements à l'échelle d'un pays.

    .

    4- Qu'on soit d'accord ou non ; toujours est-il que ces deux concepts laissent leur empreinte, à différents degrés, en chacune et chacun de nous, et lorsque nous devenons 'adultes', c'est à dire que nous entrons de pleins pieds dans la société ; nous découvrons alors que le concept de 'récompense' est totalement absent de notre système de justice...lequel repose uniquement sur le ''Code pénal''. 

    Autant, étant enfants puis ados, nous nous étions forgé(e)s notre sens de ce qui était 'juste' et surtout 'injuste' quand nous étions puni(e)s alors que nous n'étions pas en faute ; pour autant, la découverte de cette ''demi-justice'' appliquée nous paraît intolérable (empreintes obligent). 

    Aussi, comment réagissons-nous ?

    .

    5- Tenez-vous bien : Tout ce qui a trait à l'Autorité (gouvernementale et autres) est perçue comme une vexation, une injustice. Les impôts, les taxes, certaines lois, les règlements, la police ; inconsciemment, nous nous sentons ''puni(e)s'' !

    Aussi, comment réagissons-nous ?...nous nous auto-ré/compensons.

    Cela débute par ce que nous nommons ''la petite délinquance'', issue de la ruse, la tricherie, le mensonge, voire jusqu'à la trahison dans certains cas (on l'observe dans le milieu politique). Cette empreinte est celle de la récompense ; la preuve en est : ne dit-on pas 'communément' : «Tel individu MÉRITE d'être puni !»...or, or...la notion de Mérite n'est-elle pas attribuée à une Récompense, une Reconnaissance...et non à un désaveu, une punition ?

    Enfin, et c'est à se demander si les gouvernements ne tablent pas sur cet élément pour allégrement nous manipuler, en nous maintenant dans une anxiété savamment dosée : l'auto-récompense se manifeste par une surconsommation de ''biens'' souvent inutiles, sans que nous soyons vraiment conscient(e)s de la genèse de ce fléau, lequel expliquerait...« pourquoi les femmes se sentent parfois obligées d'accepter des rapports non désirés ?»...

    .

    N'hésitez pas à relire attentivement ce qui ne représente qu'un très court résumé des effets pervers, que toutes et tous nous endurons depuis qu'une Classe d'abrutis intellectuels ; s'auto-proclamant ''Philosophes'', ont écartées les femmes de leurs agoras...et ''VIVE XANTHIPPE !!"...espèce de Macho !...lol ( je vous taquine...prenez-le au deuxième degré).

    .

    Marie    

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    On est plus au temps de Cro-magnon

    Hibernatus réveillez-vous !

  • hic
    Lv 4
    il y a 1 mois

    certaines font appel à des corps de métier pour des travaux chez soi et bien souvent elles acceptent le payement en nature, gagnant-gagnant

  • il y a 1 mois

    Tu as vu ça ?? OU?   dans les films X ??

  • il y a 1 mois

    " dette de sexe " un peu comme d'aller aux putes , histoire de fric

  • Réda
    Lv 4
    il y a 1 mois

    Comme l'avait indiqué recemment un queriste, dans un avenir proche on fera des bébés  sans recourir à .... vous avez compris. Comme ça on aura moins d'emmerdements.

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Les femelles sont des dégorgeoir à foutre 

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.