Ferdi a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 2 mois

Du dogme à la croyance.l inverse admis?

1 réponse

Évaluation
  • il y a 2 mois

    je crois (je ne suis pas du tout expert en la matière), que

    c'est la croyance (des éléments, de la croyance) qui devient

    indispensable de soutenir, de la préserver ... que l'Eglise,

    son autorité rehausse au niveau de dogme. Alors c'est

    une croyance ... qui ne discute pas. Il faut accepter ...ou

    s'en aller ...

    dans ta question je trouve erroné, que tu écrits "du dogme

    à la croyance". Car le sens est l'inverse justement ... 

    le dogme est la croyance parfaite, absolue. Ce n'est pas

    le dogme qui produit la croyance ..., c'est l'inverse ...

    maintenant en voyant cette affaire de l'extérieur. Voyant

    que dans l'Eglise (catholique romaine) il y a plusieurs 

    dogmes ... à croire obligatoirement ... peut sembler comme

    tu suggère ... 

    mais c'est un point de vu erroné (je te signale) ... 

    avec un exemple ; 

    Jésus est ressuscité d'entre les morts. C'est un dogme

    (indiscutable pour un chrétien). Ca venait (le dogme même)

    du fait de la croyance. Il y avait des gens (beaucoup) qui 

    L'ont vu mourir, mort et ensuite vivant (avec ses blessures !).

    Ces gens ont transmissent leurs témoignage à d'autres,

    qui ont cru à eux ... et c'est ainsi que la croyance en la

    Résurrection est née. Plus tard (PLUS TARD !) l'Eglise

    (l'ensemble des croyants) a jugée utile, indispensable 

    de rehausser le niveau de cette croyance à d'un dogme.

    Alors on ne disait plus à un qui cherchait adhérer à eux; 

    on croit, mais comme c'est un fait établi ... 

      

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.