Entre vivre l'incertitude, et goûter la quiétude..;tout est affaire d'âge ?

S'empêcher de vivre de peur de mourir. Un classique dans nos sociétés ultra-confortables et sécurisées, où on exige des certitudes et des solutions à chaque problème, à chaque maladie, pour chaque limite.

.

A force de fuir la douleur, la mort, l'incertitude et la peur, nous nous éteignons, notre petite flamme étouffée dans la ouate.

3 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois
    Réponse favorite

    Il y en a beaucoup sur cette Terre chez qui la douleur, la mort, l'incertitude et la peur sont le quotidien et ils n'aspirent qu'à vivre ailleurs.

    La société toute confortable et sécurisée qu'elle est ne formate pas notre empathie, ne démantele pas nos révoltes et n'éteint pas notre flamme. 

    La litanie des tragédies ne me rend pas indifférent.

    https://www.youtube.com/watch?v=twr71yq71Vc

    Youtube thumbnail

  • il y a 1 mois

    Rien ne prouve vraiment que ce soit aussi simple que vous le dites .

  • il y a 1 mois

    ah tiens! en voilà un qui reconnaît qu'il a une petite flamme...

    je dis ça parce qu'il y en a plein qui nient son existence...

    mais bon! peut-être aussi que ça vous à échappé, j'avais une voisine à une époque, athée jusqu'aux bouts des cheveux, je l'ai surprise un jour à dire "oh! mon dieu" parce qu'elle n'arrivait pas à fermer le coffre de sa voiture, et le coffre s'est fermé tout de suite bien entendu...

    alors je lui ai demandé : vous croyez en dieu, vous? et elle m'a répondu : non, pourquoi?

    ça lui avait échappé...

    je vous le demande donc: est-ce que vous avez dit "petite flamme" en reconnaissance de cause, ou est-ce que ça vous a échappé ?...

    😋😋😋

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.