ÄS.âřèş a posé la question dans SportsFootballAutres - Football · il y a 2 mois

Comment se fait t-il qu'il y'a pas 4 changement possible au lieu des 3 habituelle, puisque 5 joueurs peuvent rentrer durant la rencontre..,?

Puisque la FIFA a émis a présent 5 joueurs pouvant entré en jeu, mais ils ont par contre laisser l'ancien système de remplacement qui es d'une phase en trois temps,alors que de m'a part et surtout a mon avis pour un meilleur engouement des matchs, et pour que finalement que cette nouvelle règle en place puissent réellement être un succès selon moi, il aurait fallu finalement que chaque clubs puissent avoir opportunité de se construire un vrai plan de jeu, et notamment en éyant la possibilité de faire rentrer leurs 5 joueurs sur un système de remplacement basé sur 4 phases de jeu et non sur 3 phase comme ils ont indiquées..,et surtout pour un meilleur réalisme du jeu car a mon avis et sur le plan tactique beaucoups entreineurs doivent sûrement être déçu, que ce ne sois pas sur 4 phase de remplacement, car le football de nos jours ai devenue beaucoup plus physique auparavant et la fatigue arrivent très vite, ou encore beaucoup de joueurs encore son en méforme sportivement parlent. Soyez nombreux a répondre s,v,p, tout en espérant que vous êtes de mon avis a se sujets allucinant..,&

1 réponse

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 5 jours

    Nous nous retrouvons ce matin dans le cimetière de Lannemezan parce que dans la nuit du 9 au 10 août dernier, 63 tombes ont été vandalisées et profanées.  C’est un acte grave pour trois raisons :

    1-D’abord parce que c’est là que nous enterrons nos défunts. Un cimetière est un lieu de repos, un lieu de mémoire; c’est un lieu de prière, c’est un lieu d’espérance. C’est au cimetière que nous nous rendons régulièrement, et en particulier le 1° ou le 2 novembre, pour faire mémoire des membres de nos familles que nous avons connus, aimés et que nous voulons honorer, pour lesquels nous voulons prier, que nous voulons confier à la miséricorde de Dieu.  Cela fait des tombes de nos familles des lieux extrêmement sensibles. Des lieux de grandes émotions. Des lieux où nous nous sentons fragiles parce que nous y sommes remis face au mystère de la mort. La mort qui nous choque, nous déconcerte, nous révolte. La mort qui nous a pris un parent aimé. La mort qui nous interroge sur la précarité de notre propre existence. La mort qui est l’échec absolu. Un cimetière est un lieu où nous nous retrouvons en couple, en famille, entre amis pour pleurer nos morts et pour nous soutenir, pour nous porter les uns des autres, pour tenter de nous consoler. Nous sommes fragiles dans un cimetière. Voilà pourquoi il doit être absolument respecté. Chacun d’entre nous est remis face à la précarité de son existence, chacun de nous s’y sent vulnérable. Et c’est pourquoi la profanation d’un cimetière est tellement injuste, tellement indigne : parce que notre fragilité, notre impuissance face à la mort est tournée en dérision, moquée, violentée là où elle devrait être infiniment comprise et respectée.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.