Anonyme
Anonyme a posé la question dans Musique, ciné, tv, loisirsMusiquePop-Rock · il y a 2 mois

Iggy Pop et David Bowie pendant une époque furent très proches des idées fascistes. (Biographie de Joe Ambrose).  Est-ce que ça change le ?

fait que vous aimiez ces artistes ou pas ?

Mise à jour:

A Polly ; je suis ok avec toi. Autrement dit il  faut absolument dissocier l'artiste et l'homme.

Mise à jour 2:

A pat : c'est valable aussi pour un paquet d'artistes.  Et  Polanski qui faisait l'actualité il y a peu. On peut être "un génie artistiquement parlant" et une personne pas très fréquentable.

Mise à jour 3:

Je m'étonne que cet élan pour Iggy Pop ou David Bowie (qu'il faut dissocier l'artiste et de l'homme, nous sommes d'accord) soit quasi inexistant de votre part pour Polanski. Car en fait "c'est la même problématique".

Mise à jour 4:

Inutile de vous dire que pour cette raison je ne décernerai probablement pas de MR à cette question.

11 réponses

Évaluation
  • Polly
    Lv 6
    il y a 2 mois

    David Bowie et Iggy Pop étaient accrocs à la cocaïne, et avaient traversé bien des épreuves à un moment où leur carrière respective était sur le déclin. La période berlinoise, ceux qui connaissent leur biographie savent de quoi je parle, leur a permis de recouvrir le jour...

    Eric Clapton aussi avait des idées pas très claires, ainsi que Morrissey, plus proche de nous

    Et pourtant j'aime ces 4 artistes. Ce sont des génies du rock

    @ Complètement. Je n'ai pas rejeté le talent de Bertrand Cantat même s'il a prouvé que c'est une ordure et un assassin

  • il y a 2 mois

    Chez les artistes, c'est parfois très compliqué de distinguer la provoc' d'une véritable position idéologique, sans parler des alliances opportunistes pour signer un contrat juteux. J'ai donc tendance à me dire qu'entre ce qui fait vendre leurs produits artistiques et ce qu'ils pensent et font, il peut y avoir un vrai fossé. Par exemple, Dieudonné. Il m'arrive souvent de penser qu'il s'est fait dépasser par son personnage de grand provocateur, suivant l'exemple de Coluche, sauf qu'il a complètement dérapé en glissant sur les peaux de bananes qu'il s'était lui-même glissées sous les semelles.

    De mon point de vue, la différence reste le crime. Un(e) artiste qui commet un crime, même si c'est un(e) génie, je m'en détourne et ne depenserai plus un centime le concernant. Ce qui ne signifie pas que je méprise l'artiste mais que je refuse toute forme de complicité passive en continuant de consommer ce qu'il ou elle fait. 

  • pat
    Lv 7
    il y a 2 mois

    Il faut parfois dissocier l'artiste de son œuvre sinon tu n'en as pas fini. Un exemple : Louis ferdinand Céline était un individu détestable proche des nazis mais il a écrit le voyage au bout de la nuit qui reste extraordinaire.

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Il est possible d'être à la fois talentueux dans son domaine et en même temps détestable . Après même si on ne peut pas aimer une personnes détestable , on peut toujours lui reconnaître un certain talent ...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 mois

    Pour David Bowie, effectivement, celà arrive au pire moment de sa vie. Fini avec Angela, plongée ultime dans les drogues les plus dures qui soient, délires paranoïaques, etc etc etc. Son arrivée à la gare Victoria et le salut nazi sont un mélange de cette catastrophe, et des "conseils" pas très intelligents de son manager de l'époque (Tony De Fries), qui au final le plumera comme un dindon. Absolument aucune incidence (pour moi) sur ce qu'il a pu créer, composer, chanter, interpréter sur scène ; il reste un artiste immense. 

  • il y a 2 mois

    La pop et la politique (en + d'être proches par ordre alphabétique) vont parfois ensemble. Un chanteur et un politicien peuvent être des leaders ; avoir un micro ; leurs mots ; la foule ; des votes/des fans. Un chanteur peut avoir + d'influence qu'un politicien - bien que très peu de politiciens chantent ! -; mais moi je n'aime pas - et je suis surpris de voir ces jobs connectés. Geldof a sauvé l'Afrique ; quand normalement ce sont les prêtres/les politiciens

    J'aime bien Bowie et Iggy ; et les disques qu'ils ont fait ensemble. Ils étaient probablement intéressés par la puissance de l'Allemagne ; et par la manière dont elle pourrait affecter leur emploi. 

    Certains changeront leur style de musique tout au long de leur carrière : Madonna a fait de la pop, disco, country

  • il y a 2 mois

    Si Bowie en était resté à ses délires cocaïnés, je ne me serais jamais intéressée à sa musique.

    Bowie, Cantat, Polanski, même combat?

    Une déclaration provocatrice à la con peut être une erreur (de jeunesse). Un (des?) viol ou un meurtre.... comment te dire? Non, ce n'est pas du tout la même "problématique".

    Est-ce que ça enlève du génie à "The gostwriter" ou à "666.667 club"? Pour moi, non, l'oeuvre est ce qu'elle est. Mais je ne peux plus admirer les auteurs.

    Séparer l'artiste de l'homme, puis l'homme du raciste, du violeur? Je ne sais pas faire...

    J'ai eu le malheur de lire "Bagatelle pour un massacre". J'en ai totalement fini avec Céline.

  • T*H*Y
    Lv 7
    il y a 2 mois

    si l'artiste n'utilise pas ses chansons pour diffuser des idées que je désapprouve, je continue à écouter

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Je préfère ne pas les écouter. 

  • il y a 2 mois

    Je les aime encore plus, ne pas oublier Eric clapton et Elvis costello 

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.