petit robert a posé la question dans SportsSoccerLigue 1 - Divers · il y a 3 mois

 grenoble ça craint quand même cette ville, il parait que même ceux du 93 n y vont pas ?

6 réponses

Évaluation
  • il y a 3 mois

    Tu as quelques quartiers dits "sensible". Après, pour avoir fait une projection dans une bibliothèque de l'un d'eux (La Villeneuve) il faut quand même relativiser. En fait, c'est comme quand tu conduis ta voiture. Tu sais que tu es dans une situation dangereuse (je rappelle: 5000 morts par an, et des dizaines de milliers de blessés sur la route), mais que celle-ci n'arrive que par "manque de chance" ou "inattention".

    Après, il y aussi le fait que la Police a totalement déserté la ville de Grenoble. Et cela ne date pas d'hier. Il y a 35 ans, il y avait un commissariat par quartier, les policiers étaient dans les rues à patrouiller. Aujourd'hui il n'y a plus que des "caméra de surveillance" (c'est bien on peut les voler ou vandaliser), et la police s'est bunkeriser dans son Hotel de Police, d'où elle  ne sort que pour patrouiller au centre-ville (et encore).

    Maintenant, cette situation permet aussi de bonnes tranches de rigolade. Ainsi, ce matin sur France Bleu Grenoble, j'entendais le préfet parader, suite à l'opération de police de hier. Il disait que cela montrait que la rue était sous le contrôle de la police. Sauf que:

    1- le journaliste a dit qu'il y a eu, depuis le début de l'année, 160 opérations de police dans le quartier Mistral, soit une par jour. Visiblement cela n'a pas beaucoup gêné les trafiquants,

    2- Aucun bilan de l'opération de police n'a été donné. J'en conclus donc qu'il n'y a eu aucune arrestation, ni aucune saisie de drogue, ou d'arme.

  • il y a 2 semaines

    Je la connais depuis 61 ans , j'y vis , je n'ai jamais eu de problèmes ,mais c'est vrai que certains quartiers sont chelous , que c'est plutot sale , que les gens ne sont pas trop sympas ,que la chasse administrative est ouverte aux automobilistes ; 

  • il y a 3 mois

    Tout  d'abord  c'était, jusqu'à  il  y  a  peu, une  ville  libre. C'est  à  dire  une  ville  dans  laquelle  on  libérait  des  prisonniers  sur  parole  qui  ne  pouvaient  retourner  sur  les  lieux  de  leur  méfait  et  assignés  à  résidence.

    Historiquement  la  ville  s'est  dépeuplée  au  milieu  du  XIXeme  siècle. A  la  chute  de  l'industrie  du  gant. Puis  s'est  repeuplée  à  la  fin  de  ce  même  siècle  dans  la  foulée  de  la  houille  blanche  et  de  la  production  des  matériaux  de  construction.

    Le  nouveau  peuplement  était  principalement  le  fait  des  italiens. Ce  qui  explique  que  Grenoble  soit  une  porte  d'entrée  des  mafias  en  France. Effectivement, rapporté  à  la  population, il  y  a  plus  de  règlements  de  compte  à  Grenoble  qu'à  Marseille.

    Maintenant  il  y  a  beaucoup  d'autre  chose  à  Grenoble. Et  notamment  une  industrie  de  haute  technologie  de  niveau  international. Ainsi  qu'un  pool  universitaire  et  une  recherche  scientifique  également  de  niveau  international.

  • amets
    Lv 7
    il y a 1 mois

    le plus dangereux à grenoble , c'est laurent luyat !

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Nous nous retrouvons ce matin dans le cimetière de Lannemezan parce que dans la nuit du 9 au 10 août dernier, 63 tombes ont été vandalisées et profanées.  C’est un acte grave pour trois raisons :

    1-D’abord parce que c’est là que nous enterrons nos défunts. Un cimetière est un lieu de repos, un lieu de mémoire; c’est un lieu de prière, c’est un lieu d’espérance. C’est au cimetière que nous nous rendons régulièrement, et en particulier le 1° ou le 2 novembre, pour faire mémoire des membres de nos familles que nous avons connus, aimés et que nous voulons honorer, pour lesquels nous voulons prier, que nous voulons confier à la miséricorde de Dieu.  Cela fait des tombes de nos familles des lieux extrêmement sensibles. Des lieux de grandes émotions. Des lieux où nous nous sentons fragiles parce que nous y sommes remis face au mystère de la mort. La mort qui nous choque, nous déconcerte, nous révolte. La mort qui nous a pris un parent aimé. La mort qui nous interroge sur la précarité de notre propre existence. La mort qui est l’échec absolu. Un cimetière est un lieu où nous nous retrouvons en couple, en famille, entre amis pour pleurer nos morts et pour nous soutenir, pour nous porter les uns des autres, pour tenter de nous consoler. Nous sommes fragiles dans un cimetière. Voilà pourquoi il doit être absolument respecté. Chacun d’entre nous est remis face à la précarité de son existence, chacun de nous s’y sent vulnérable. Et c’est pourquoi la profanation d’un cimetière est tellement injuste, tellement indigne : parce que notre fragilité, notre impuissance face à la mort est tournée en dérision, moquée, violentée là où elle devrait être infiniment comprise et respectée.

  • il y a 3 mois

    C'était beau avant que les sarrasins ne franchissent les pyrénées .

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.