Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 2 mois

En philosophie la faculté d'oubli est elle une force d'inertie?

6 réponses

Évaluation
  • Niezky
    Lv 6
    il y a 2 mois

    L'oubli n'est pas une faculté  mais un échappatoire ...Le cerveau a besoin de cet état  pour éviter la surchauffe et la claquage des plombs .

  • il y a 2 mois

    Nietzsche a bien vu que la faculté d'oublier est plutôt un pouvoir sans lequel il serait impossible d'être actif et de jouir au présent.

    « L’oubli n’est pas seulement une vis inertiae, comme le croient les esprits superficiels ; c’est bien plutôt un pouvoir actif, une faculté d’enrayement dans le vrai sens du mot, faculté à quoi il faut attribuer le fait que tout ce qui nous arrive dans la vie, tout ce que nous absorbons se présente aussi peu à notre conscience pendant l’état de « digestion » (on pourrait l’appeler une absorption psychique) que le processus multiple qui se passe dans notre corps pendant que nous assimilons notre nourriture. Fermer de temps en temps les portes et les fenêtre de la conscience ; demeurer insensible au bruit et à la lutte que le monde souterrain des organes à notre service livre pour s’entraider ou s’entredétruire ; faire silence, un peu, faire table rase dans notre conscience pour qu’il y ait de nouveau de la place pour les choses nouvelles, et en particuliers pour les fonctions et les fonctionnaires plus nobles, pour gouverner, pour prévoir, pour pressentir (car notre organisme est une véritable oligarchie) - voila, je le répète, le rôle de la faculté de l’oubli, une sorte de gardienne, de surveillante chargée de maintenir l’ordre psychique, la tranquillité, l’étiquette. On en conclura immédiatement que nul bonheur, nulle sérénité, nulle espérance, nulle fierté, nulle jouissance de l’instant présent ne pourrait exister sans la faculté de l’oubli ».

    Nietzsche, Généalogie de la morale, III, § 1.

  • Arta
    Lv 7
    il y a 2 mois

    Bénis soient les oublieux, car ils l'emportent même sur leurs bévues ! Nietzsche

  • il y a 2 mois

    Ah non c'est le repos ,la paix  apposée sur des luttes intenses .

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 mois

    non, c'est le contraire...

    la plupart des gens sont pas philosophes hein! alors ils ne comprennent pas que le pardon sans oubli n'est pas pardon...

    soit ils arrivent pas à pardonner soit ils pardonnent mais ils disent devoir de mémoire, devoir de mémoire, et donc ils pardonnent pas parce qu'ils y reviennent sans arrêt...

    voilà comment ça marche, le pardon dans la philosophie de l'amour sagesse:

    on met l'énergie disqualifiée dans la flamme violette, qui est la loi miraculeuse du pardon parce que, quand elle passe dans les personnes et les choses, ou dans les circonstances, elle purifie toute substance disqualifiée et la rend auto lumineuse c'est à dire vibrant au rythme du plus grand pouvoir de l'amour et de la lumière qui guérit et qui oblige la perfection à se manifester partout...

    ainsi l'énergie de discorde n'existe plus, et on ne peut plus y penser puisqu'elle n'existe plus, par contre, elle a été purifiée, transmutée, rendue au réservoir de l'énergie universelle d'où elle peut être réutilisée...

    donc non, l'oubli n'est pas une force d'inertie, c'est une dynamique...

    😇🙏🎵🎼🌞❤💙🎶🎶

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    j'avais bien compris que c'était dans les bouses de vaches

    que les "graines" perdent leurs capacités d'oubli 

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.