Ya
Lv 4
Ya a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 2 mois

Quelles sont les limites de la " raison " ?

Mise à jour:

nous parlons de la raison raisonnante dans cette question.

11 réponses

Évaluation
  • il y a 2 mois
    Réponse favorite

    L'impossibilité à comprendre/entendre (entendement) les idées qui sont en dehors et au-delà du monde sensible. Attention, je ne parle pas le langage des sectes mais celui de Kant. Le concept d'infini est incompréhensible pour la raison il faut lui adjoindre l'intuition pour "englober" l'idée. Car la raison cherche toujours à "déterminer" (circonscrire) les idées et à les étiqueter (Aristote). 

    La limite de la raison c'est donc ce qui peut saisir le monde autrement que par le raisonnement sans que la raison soit capable de l'expliquer tout en admettant la possibilité. Je ne vais pas vous faire l'affront de citer Pascal mais c'est l'idée. 

    De manière plus personnelle, je conçois la limite de la raison comme l'indicible. Cela se rapproche plus de la philosophie de Merleau-Ponty. C'est le moment où le raisonnement échappe dans le poétique (chez Nietzsche), l'idéologique (chez Marx), le politique (chez Rousseau), c'est à dire lorsque la philosophie refuse d'user de la métaphysique pour valider un discours mais sait qu'elle se heurte à quelque chose d'impossible à prouver, à démontrer et qu'elle utilise un subterfuge. Mais, de ce subterfuge, naît une démarche unique, une recherche profonde: la quête du sens. Pourquoi est-ce que je bute précisément sur ce caillou en cherchant à résoudre et décrire ce problème precis? Et, en creusant la question, on met à jour une faille, un endroit poreux du réel où l'imaginaire autant que des formes imprécises des idées rationnelles s'entremêlent. Et là, tout l'effort philosophique consiste à se coltiner, pas à pas, ce champ inexploré (ou pas assez exploré) de la pensée pour y tracer un sillon impeccable que d'autres pourront poursuivre. C'est à dire tracer des sillons où la rationalité pourra s'appliquer et s'expliquer là où elle ne le faisait pas...encore. 🙂

  • il y a 2 mois

    J'en trouve au moins deux :

    Dans le domaine de la pratique nous voyons bien que quelque raisonnables que nous nous targuions d'être, après avoir bien raisonné sur ce qu'il serait raisonnable de faire, nous finissons le plus souvent par céder à nos impulsions et à nos sentiments.

    Dans le domaine de la connaissance également nous voyons bien que des pensées sans matière sont aussi vides que des intuitions sans concepts sont aveugles* et que, sans le recours à la sensibilité, les raisonnements purs les mieux construits ne mènent à rien de consistant.

    Ainsi, il n'est pas de niaiserie plus vaine et dangereuse que de vouloir exiger de l'humain qu'il ne soit qu'un être de raison et qu'il ne se comporte que comme tel.

    * D'après Kant.

  • il y a 2 mois

    La raison fait partie du rationnel je crois, alors les limites de la raison sont probablement dans l'irrationnel comme l'amour par exemple

  • il y a 2 mois

    les limites de la raison sont la déraison 

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 mois

    pas facile...

    je dirais que d'un côté il y a le bon sens, et de l'autre l'intuition...

    et je dis pas facile parce que peut-être que le bon sens et l'intuition se confondent quelquefois...

    si on parle de la raison comme d'une qualité de l'entendement ou de l'intellect, la raison raisonne, et la philosophie qui étudie les principes et les causes définit comme cause ce qui produit des effets, ce que la raison aime à regarder, et elle définit comme principe, ce qui existe en principe sans qu'on ait besoin de le démontrer et que le bon sens impose à la raison...

    et la raison qui aime bien comprendre, elle aime pas trop les principes, 

    ce qui entre parenthèses fait qu'on ne peut pas définir la philosophie comme dépendant de la seule raison...

    l'infini en mathématique est défini comme un principe, il existe, on l'utilise toute le temps mais on ne le démontre pas...

    en philosophie, dieu qui est tout ce qui est, et qu'on appelle l'être d'ailleurs la plupart du temps,est un principe et si on est un tout petit peu philosophe, on ne remet pas le tout en question...

    l'âme qui anime les formes en leur donnant la vie et le mouvement est un principe...

    un principe ça existe en soi, on postule que ça existe parce que si ça n'existe pas, la philosophie s'arrête...

    la conscience existe en soi, et c'est la raison pour laquelle la philosophie dit que le matérialisme est un mensonge, puisque les matérialistes disent que la conscience ça n'existe pas en soi...

    donc la raison, là, elle doit se taire, et si elle ne travaille pas en collaboration avec l'intuition, elle aime pas...

    l'intuition c'est l'information qui afflue dans le centre du coeur en réponse aux questions de l'intellect dans le centre de la tête...

    et la raison traite cette information, en la déformant le plus souvent parce que la raison n'a à sa disposition pour traiter l'information que les organes des sens, alors que l'intuition puise son information dans la conscience sans passer par les organes des sens...

    le maître Marie dit: l'intuition c'est l'élément féminin de la connaissance et la raison en est l'élément masculin, et le monde émotionnel les contient tous les deux...

    la réponse n'est donc pas facile à cerner car d'une part la raison pourrait sembler coincée entre l'intuition et l'émotionnel, et où se trouve le bon sens dans tout ça...

    mais d'autre part le travail du philosophe est de rétablir l'harmonie entre la raison et l'intuition, ou entre la pensée et le sentiment, par la totale maîtrise du monde émotionnel, ce qui à chaque pas franchi sur le chemin de l'harmonie qui est le chemin de l'évolution, conduit à un élargissement de la raison raisonnable, et il n'est pas dit sur cette voie qu'il existât des limites...

    🙏😇🎵🎼😋🎶🎶🕊🎵

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Je pense que l'intuition marque la limite de la raison en se substituant a elle!

    En effet! Prenons l'exemple de tous les grands hommes:

    Ils sont doués d'intuition; ils SAVENT, sans raisonnement,et sans analyse, ce qu'il leur importe de savoir.L'intuition est un moyen de connaissance puissant; mais seuls, les simples au cœur pur, peuvent être portés par elle, sur les plus hauts sommets de la vie mentale, et Spirituelle! Cette faculté étrange que celle de saisir la réalité sans l'aide du raisonnement nous parait inexplicable.

    Sous certaines formes, l'intuition semble être un raisonnement très rapide, fait à la suite d'une observation instantanée. Il est probable que la connaissance que les grands médecins ont, de l'état, et de l'avenir de leurs malades, est de cette nature. Un phénomène analogue a lieu, quand on juge EN UN INSTANT, de la valeur d'un homme (ou d'une femme!); quand on devine ses qualités et ses vices.

    Mais, sous une autre forme, l’intuition se produit en l'absence d'observation, et de raisonnement! Ainsi, mu par l'intuition plutôt que par la raison, nous parvenons parfois au but désiré... Sans savoir où il se trouve; et sans connaitre le moyen de l'atteindre!

  • il y a 2 mois

    Oui Camus a fait état avant nous de l'absurdité du monde qui nous entoure c"est. ce que vous appelez la raison raisonnante Mais Camus continuait en définissant ce qu'il appelle la révolte La révolte c'est cette attitude du philosophe pensant qui dit non avec moi avec nous  cela ne sera pas, c'est. ce que suppose l'insoumission ou l'homme révolté...

    Pas de force supplémentaire pour un autre projet mais une conscience attachée à la différence qui devient créatrice

    @@Le bon sens cartésien ne serait -il pas de temps en temps un sens unique?

    Je n'ai plus la liberté de poser des questions celles ci étant immédiatement abusées Quant aux commentaires tout le monde sait maintenant à quoi s'en tenir ? 

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Albert Camus a dit 

     : L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.... 

    -Entendons nous bien car entre Descartes et Camus il faut discerner .parlons nous de la raison raisonnante ou du bon sens Cartésien

    « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée; car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent; mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes;

     et ainsi que ladiversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses.

     Car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien.

    *

    Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices aussi bien que des plus grandes vertus;

     ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s'ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent et qui s'en éloignent.

    Pour moi, je n'ai jamais présumé que mon esprit fût en rien plus parfait

     que ceux du commun;même j'ai souvent souhaité d'avoir la pensée aussi prompte, ou l'imagination aussi nette etdistincte, ou la mémoire aussi ample ou aussi présente, que quelques autres.

     Et je ne sache point de qualités que celles-ci qui servent à la perfection de l'esprit; car pour la raison, ou le sens, d'autant qu'elle est la seule chose qui nous rend hommes et nous distingue des bêtes,

     je veux croire qu'elle est tout entière en un chacun; et suivre en ceci l'opinion commune des philosophes, qui disent qu'il n'y a du plus et du moins qu'entre les accidents, et non point entre les formes ou natures des individus d'une même espèce. » 

    discours de la methode Descartes

  • il y a 2 mois

    Quand la raison d'autrui ne colle pas avec mes propres intérêts , la raison d'autrui dépasse les limites .

    Un peu comme si ta raison te conseillait d'aller te faire pendre .

    L 'état à instauré des limites à la raison qui pousse les foules à se révolter , il appelle ça "la raison d' état ".La force supplée à la raison quand on est du bon côté du canon .

    .

  • iloa
    Lv 4
    il y a 2 mois

    Je pense que la seule limite à la raison est la maladie mentale comme les psychoses ou certaines névroses..

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.