Aucune Réponse a posé la question dans Sciences et mathématiquesPhysique · il y a 2 mois

L'intelligence d'un cétacé ou d'une chauve-souris est-elle comparable à celle d'un humain, sachant qu'ils voient dans un espace 7D ?

Celui des phases : les 3 d'espace, le temps et les 3 de vitesse puisque les deux familles possèdent un sonar et pourraient être en mesure de connaître la vitesse des échos par effet Fizeau.

A priori cela implique une analyse différente, une structure de cerveau différente donc un mode de pensée et une intelligente radicalement différentes.

Mise à jour:

@Terriles, bonnes questions, j'aimerais avoir les réponses.

@♏, bien au contraire ! L'espace des phases est primordial : invariant et incompressible à la limite.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_d%27incerti...

@Alexandre, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. Les dimensions dont tu parles sont aussi commune à ces animaux pour la plupart. Et je ne vois pas à quelle(s) vitesse(s) tu fais allusion. Au mieux je vois celle de l'animal, pas celles des objets qu'il voit.

Mise à jour 2:

Ta conclusion est amusante, l'invitée de l'émission qui m'a inspirée cette question (France Inter samedi après-midi) disait justement poser des questions de cétacé à un cétacé, de blatte à une blatte, de chat à un chat !

3 réponses

Évaluation
  • Lv 7
    il y a 2 mois

    Tu sais que la vitesse est juste du temps et de l'espace? Pas la peine de lui créer des dimensions spécifiques... Et les sonars sont aussi du temps et de l'espace (ce sont des ondes). Donc oui, différents animaux ont développé des organes pour ça, mais ils ne touchent pas aux lois de la physique non plus!

  • il y a 2 mois

    C'est  une  vision  originale.

    Je  n'ai  lu  aucune  étude  sur  le  cerveau  des  cétacés. Elles  ont  probablement  étaient  menées. L'U.S.  navy  utilisant  les  dauphins  dans  le  domaine  militaire.

    Une  partie  de  leur  cerveau  serait-elle  dédiée  au  traitement  sonar. Ou  serait-elle  assimilée  au  traitement  auditif ? Je  n'ai  pas  de  réponse.

    La  singularité  du  cerveau  humain  est  l'abstraction. Elle  n'est  pas  liée  à  la  perception. Elle  est  liée  à  la  connexion  particulière  du  cerveau  humain. Elle  se  situe  dans  le  néo-cortex.

  • il y a 2 mois

    Même si elles sont différentes, on peut faire des comparaisons. C'est même nécessaire pour déterminer qu'elles sont différentes.

    Ce n'est pas  une question de nombre de dimensions dans un espace. L'humain aussi voit dans de nombreuses dimensions.

    - Les trois spatiales.

    - Les trois sonores. On ne voit pas de la même manière quand on entend rien, il suffit de faire l'expérience pour s'en convaincre.

    - Les trois donnant le repère du sens de l'équilibre. C'est une référence indispensable.

    - Les trois donnant la notion du corps dans l'espace.

    - Les quatre mesurant la vitesse.

    On pourrait aussi ajouter les odeurs, et le toucher...

     Nous avons du mal à réprésenter la manière dont nous percevons le monde, c'est sans doute encore plus compliqué pour comprendre ce que perçoit un autre animal. Cela met en évidence les limites des comparaisons des intelligences animales. Nous faisons passer des tests humains aux autres animaux, mais si nous passions des tests de chat, de chien de baleine ou de chauve-souris nos résultats ne seraient pas très brillants. Il mettraient en évidence notre inaptitude...

    Ajout ; un de nos sens mesure justement notre déplacement. De plus nous sommes plus sensible à un objet qui bouge qu'à un objet immobile.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.