Emere♂ a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 2 mois

Etes-vous prêt à renoncer à votre liberté sous prétexte d'être "moral" ?

Pas moyen de rester toujours moral sans jamais nous astreindre à renoncer à nos désirs. Mais, dans ces conditions, quid de la liberté ?

NB: Essayer de déduire ce que le questionneur pense des sous entendus de sa question n'a aucun intérêt. On se fout de ce que je pense.

15 réponses

Évaluation
  • il y a 2 mois
    Réponse favorite

    Je ne sais pas philosopher donc je vais partir d'un cas concret que je connais : moi.

    Je n'ai qu'un seul principe moral : la réciprocité (ne pas faire aux autres etc..) mais il est très fort. Je ne me sens pas libre de tuer, de voler, d'agresser. Comme la plupart des personnes heureusement!

    Est-ce que je le vis comme une restriction de ma Liberté? Non. Du moment où j'accepte d'être en société, être Libre ne peut plus signifier pouvoir faire n'importe quoi.

    Finalement, ce qui restreint ma Liberté ce sont plus les autres que ma morale.

    Certains vivent en ermite, partent à l'aventure loin de tout et tous. Mais je pense que ce n'est pas dans ma nature d'être libre à ce point...

  • iloa
    Lv 4
    il y a 2 mois

    Oui, je le peux sans problème puisque dans ce cas c'est moi-même qui décide de la liberté que je souhaite m'octroyer et personne d'autre ne me l'impose.

    C'est donc avec plaisir et grande liberté que je suis ma morale.

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Nous ne renonçons a notre liberté qu'en choisissant, EN NOTRE ÂME ET CONSCIENCE, de faire ce qui est moral ou ce qui ne l'est pas. Nous ne renonçons donc pas a cette liberté fondamentale "du choix" d’être moral... ou non, dans nos comportements!

    ... Et tout le reste qu'on peut dire a ce sujet, n'est que... littérature!

  • il y a 2 mois

    La liberté personnelle à laquelle nous pouvons renoncer ou engranger par choix, ne doit pas être confondu avec la liberté morale. Ainsi, nous  pouvons conquérir librement à l'expression de nos désirs. Alors que la morale trouve sa légitimité hors de nous, dans le sens où , elle s'adapte aux mœurs d'une caste, d'un corps social. Notamment, sommes nous témoins  de "moralisation", de ce qui était considéré, comme immorale par une société d'hier. C'est ce "hors de nous", qui fait des êtres moraux individualisés et parfois des entravés lorsque ne s'est pas faite la mise à jour. 

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 mois

    Pour quelles raisons, moralité et liberté seraient-elles antinomiques ? En quoi le désir est-il immoral? Pourquoi l'expression de la liberté serait-elle nécessairement l'accomplissement d'un désir immoral? 

  • sky
    Lv 6
    il y a 2 mois

    On peut être libre sans avoir besoin de briser le moral et les valeurs, tout ce qui est contraire à la nature de l'homme le blesse et le tue, un jour ou l'autre, alors pourquoi pas se libérer des désirs nocifs? il en existe tant qui sont salutaires, à chacun d'employer son intelligence qui est immense. 

  • ...
    Lv 5
    il y a 2 mois

    la liberté est amorale . La moralité étant un cadre de vie, une règle que je m'impose....Je ne pense pas avoir de moral, sans être immoral , là est tout le paradoxe .ça ne  répond pas à la question, mais c'est un début de génureflexion ...

    @noah..la pensée sous contrôle de quoi ? qui contrôle ?

  • il y a 2 mois

    être moral c'est une question de conscience, de probité, de déontologie, d'éthique... mais celui qui est libre n'a pas le statut d'esclave... en cela je ne renoncerai jamais à ma liberté, celle de choisir et de faire

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    e ne sais pas philosopher donc je vais partir d'un cas concret que je connais : moi.

    Je n'ai qu'un seul principe moral : la réciprocité (ne pas faire aux autres etc..) mais il est très fort. Je ne me sens pas libre de tuer, de voler, d'agresser. Comme la plupart des personnes heureusement!

    Est-ce que je le vis comme une restriction de ma Liberté? Non. Du moment où j'accepte d'être en société, être Libre ne peut plus signifier p

  • Réda
    Lv 4
    il y a 2 mois

    Je vais vous dire un sceret concernant cette liberté et cette morale.

    Pour etre sincère, et pour des raison morales je n'ai jamais fais l'amour avec une femme .La liberté ici c'est de coucher avec une femme, la morale m'interdit cette liberté.

    Cette moral est ma religion que je respecte.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.