Charlie a posé la question dans EnvironnementDéveloppement durable · il y a 2 mois

Savez vous que d'ici a 2050 nous allons extraire plus de métaux et de minéraux que l'humanité n'en a extrait depuis son origine?

... pour satisfaire notamment la transition énergétique vers les énergies soi-disant renouvelables

Mise à jour:

@Tchernobilly: oui pardon.. "la guerre des métaux rares", Guillaume Pitron

Mise à jour 2:

@ Alexandre : oui tout à fait et la conclusion du bouquin auquel je fais référence va dans ce sens, on remplace une source d'énergie finie par une autre sans passer par une réflexion profonde sur notre consommation.

Mise à jour 3:

@Tchernobilly: si le soleil, le vent et les marées sont en effet des sources renouvelables, il n'en est pas de même des métaux rares indispensables à la fabrication des batteries mais aussi des aimants, des cellules photovoltaïques et de toute l'électronique nécessaire pour vivre notre vie de bobo écolos connectés. Pour atteindre nos objectifs de production d'énergies 'renouvelables' nous devons puiser dans ces ressources qui ne le sont pas et dont l'extraction génère une pollution épouvantable.

Mise à jour 4:

@aucune réponse : 

1) voir ci-dessus

2) ressources finies si l'on veut achever la transition 'verte'

3) je ne sais pas, j'imagine que la décroissance est la seule solution (en l'absence d'avancee scientifique majeure) mais ça ne me tente pas.

10 réponses

Évaluation
  • Bruno
    Lv 6
    il y a 2 mois

    Donc on stoppe tout et on retourne vivre dans des cavernes! Ou on arrête d'acheter le dernier smartphone, d'être sur internet, etc...

    Qui est prêt à le faire?

  • il y a 2 mois

    Je ne sais pas si l'information est exacte, mais elle pourrait l'être pour certaines matières premières si nous suivons la trajectoire de progression de la consommation actuelle.

    Cela montre que la vraie solution c'est de consommer moins, par de remplacer une consommation par une autre avec l'illusion que cela va tout arranger. Pour moins consommer et consommer des ressources renouvelables quand c'est indispensable il n'y a pas besoin de ressources rares et non renouvelables.

  • il y a 2 mois

    Sources ?

           

    OK !

    "les métaux rares"... j'aime mieux ça.

    Après l'âge du bronze, l'âge du fer et... l'âge du silicium, nous entrons dans l'âge du lithium pour les batteries et des "terres rares" pour doper le susdit silicium.

    Mais il me reste une interrogation : pourquoi des énergies soi-disant renouvelables ?

    Quelle serait ta définition de "renouvelable"... ou pas ?

    .

    @mise à jour : merci pour ce droit de suite...

    En effet, le problème ce sont les technologies nécessaire pour accéder à ces ressources énergétiques.

    Concernant les batteries, l'usage actuellement massif de lithium pose problème (euphémisme...). Ce ne peut être qu'une solution transitoire avec au moins des voies de recyclage encore trop embryonnaires, mais ce ne sont pas les technologies en cours d'étude qui manquent pour plus long terme.

    https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/arti...

    Pour les cellules photovoltaïques, gourmandes en silicium, le problème n'est pas le risque de manque de silicium, mais sa métallurgie extrêmement gourmande en énergie, donc là aussi nécessairement solution transitoire.

    Là aussi, l'avenir est devant nous avec des composants biologiques qui poussent dans les labos, comme dit l'autre (anonyme), en attendant que l'industrie investisse pendant qu'elle en a encore les moyens, mais tant que l'industrie a l'œil fixé sur le bilan annuel et la distribution de dividendes, on va attendre qu'il soit trop tard !

    On sait malheureusement que dans le système économique en vigueur, le provisoire est fait pour durer et l'avenir, c'est loin...

    .

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    On n'en est pas à attendre des avancées scientifiques majeures, c'est une question de technologies à développer, mais "ça coûte cher" et il est plus urgent pour l'industrie d'exploiter les filons en cours jusqu'à épuisement, au risque d'arriver à un niveau de pénurie fatale, faute d'avoir anticipé.

    Pour le secteur de l'énergie, objet de la question, voir par exemple la culture d'algues, le meilleur capteur solaire... et de CO2 qu'on puisse imaginer, convertible en hydrocarbures. C'est dans les labos...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 mois

    1° pourquoi « soi-disant renouvelable » ?

    2° avec une croissance toujours positive, insoutenable, libéraux-compatible, contrairement à la décroissance ?

    3° et c'est quoi l'alternative ? C'est mieux ?

    +

    Cette énergie reste bien renouvelable. La façon de la récolter utilisent des moyens qui sont plus ou moins durables ou polluants, ce qui n'est pas du tout la même chose.

    D'autant plus que ces métaux pourraient se recycler (c'est encore compliqué aujourd'hui et je ne crois pas avoir entendu parler de mettre le paquet la-dessus dans le plan de « relance économique et écologique » de pacotille de macron.

    Par exemple :

    − les cellules PV peuvent être réutilisées en refaisant uniquement les soudures, sans les refondre, ce qui augmente considérablement leur rapport énergie produite/énergie grise

    − le solaire n'est pas que PV. L'agriculture bio, c'est du solaire… Le solaire thermique aussi, qu'il soit en panneau, à concentration focale ou à serre et tour.

    Bien entendu la première chose à faire est de réduire la consommation d'énergie que nous avons, mais ce n'est pas dans le programme de ceux qui nous dirigent.

    Tu te focalises sur les bobos écolos connectés qui seraient manifestement pour toi les adeptes et auteurs de cette tendance à faire du renouvelable. Et les autres technophiles qui s'évanouissent à la seule mention de la sortie dans 6 mois du prochain Aïe-faux-nœud Revolution à écran sphérique englobant aux soudures dorées à l'or 18 carats et rejettent déjà leur Aïe-faux-nœud Evolution acheté il y a 6 mois en se sentant tellement frustrés de ne pas encore avoir la version d'après super-top-génial-trop-belle et qui va leur coûté une année de salaire, tout ça pour se photographier toute la journée et le mettre sur Crotte de Bique, eux ils ont le droit de consommer du téléphone non « renouvelable » et non éthique parce qu'ils ne sont pas écolos pour un sou (d'ailleurs déjà trop cher alors qu'ils sont taxés de partout avec le couteau sous la gorge de la tête sous l'eau) ?

    Dans la caricature mensongère et stigmatisante, on peut s'attaquer aussi aux bonnes personnes par qui les problèmes viennent plutôt que celles qui tentent de résoudre les erreurs des autres (certes, en en faisant aussi, mais moins grosses, mieux maîtrisées et en le sachant ; mais qui agit sans faire d'erreur, surtout dans l'urgence ?).

    Pour les ressources, bien entendu, elles sont finies et c'est bien pourquoi il faut de toute urgence faire toutes les transitions. Avant les réformes qui n'auront aucun sens et utilité sans énergie et environnement viable.

    Dans ce que tu dénonces, peux-tu faire la part des acteurs ayant pris conscience du problème depuis longtemps et cherchant à y apporter des solutions, qui ont aussi leur part de problèmes, des acteurs de l'ancien monde fossile qui sautent sur l'occasion pour poursuivre leurs activités − business as usual − à travers le green-washing et la transposition du modèle de SCIE ET PIB avec couche de peinture verdâtre (renouvelable, décarboné, et autres éléments de communication).

    Par exemple on va supprimer la voiture thermique pour la voiture à batterie nucléaire et on fera l'avion à hydrogène.

    Quelle quantité de lithium et terres rares faut-il pour convertir l'ensemble du parc français en cet électrique ?

    Et pour le parc européen ?

    Je ne sais plus lequel des deux c'est, mais inutile d'aller à une échelle supérieure : TOUTES LES RÉSERVES seront consommées dans ce parc…

    Donc puisque le reste de la planète en a aussi besoin, et que la Chine décidera qui en aura, cela ne signifie qu'une chose : les riches rouleront en grosse voiture lourde à cause des batteries, 5 places remplie par 1,2 personne et les pauvres, ceux qui gagnent moins que le salaire moyen de 2 500 € iront à pied.

    Ou crèveront, vu le sens de l'Histoire vers lequel les « dirigeants » nous ont dirigé (économie, finance, environnement) et que nous avons bêêêtement soutenu.

  • Roger
    Lv 5
    il y a 2 mois

    en 2050 je serai plus là  

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    C'est le bizness écologique qui n'a rien d'écologique. Juste une question de fric que les bobos sont incapables de voir.

  • il y a 2 mois

    ou pas........

    Mais bon, soyons optimistes

    il y aura encore des humains

  • il y a 2 mois

    Moins de pub a la télé moins de consommation Et plus de recyclage reconditionne les appareil

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    1° pourquoi « soi-disant renouvelable » ?

    2° avec une croissance toujours positive, insoutenable, libéraux-compatible, contrairement à la décroissance ?

    3° et c'est quoi l'alternative ? C'est mieux ?

    +

    Cette énergie reste bien renouvelable. La façon de la récolter utilisent des moyens qui sont plus ou moins durables ou polluants, ce qui n'est pas du tout la même chose.

    D'autant plus que ces métaux pourraient se recycler (c'est encore compliqué aujourd'hui et je ne crois pas avoir entendu parler de mettre le paquet la-dessus dans le plan de « relance économique et écologique » de pacotille de macron.

    Par exemple :

    − les cellules PV peuvent être réutilisées en refaisant uniquement les soudures, sans les refondre, ce qui augmente considérablement leur rapport énergie produite/énergie grise

    − le solaire n'est pas que PV. L'agriculture bio, c'est du solaire… Le solaire thermique aussi, qu'il soit en panneau, à concentration focale ou à serre et tour.

    Bien entendu la première chose à faire est de réduire la consommation d'énergie que nous avons, mais ce n'est pas dans le programme de ceux qui nous dirigent.

    Tu te focalises sur les bobos écolos connectés qui seraient manifestement pour toi les adeptes et auteurs de cette tendance à faire du renouvelable. Et les autres technophiles qui s'évanouissent à la seule mention de la sortie dans 6 mois du prochain Aïe-faux-nœud Revolution à écran sphérique englobant aux soudures dorées à l'or 18 carats et rejettent déjà leur Aïe-faux-nœud Evolution acheté il y a 6 mois en se sentant tellement frustrés de ne pas encore avoir la version d'après super-top-génial-trop-belle et qui va leur coûté une année de salaire, tout ça pour se photographier toute la journée et le mettre sur Crotte de Bique, eux ils ont le droit de consommer du téléphone non « renouvelable » et non éthique parce qu'ils ne sont pas écolos pour un sou (d'ailleurs déjà trop cher alors qu'ils sont taxés de partout avec le couteau sous la gorge de la tête sous l'eau) ?

    Dans la caricature mensongère et stigmatisante, on peut s'attaquer aussi aux bonnes personnes par qui les problèmes viennent plutôt que celles qui tentent de résoudre les erreurs des autres (certes, en en faisant aussi, mais moins grosses, mieux maîtrisées et en le sachant ; mais qui agit sans faire d'erreur, surtout dans l'urgence ?).

    Pour les ressources, bien entendu, elles sont finies et c'est bien pourquoi il faut de toute urgence faire toutes les transitions. Avant les réformes qui n'auront aucun sens et utilité sans énergie et environnement viable.

    Dans ce que tu dénonces, peux-tu faire la part des acteurs ayant pris conscience du problème depuis longtemps et cherchant à y apporter des solutions, qui ont aussi leur part de problèmes, des acteurs de l'ancien monde fossile qui sautent sur l'occasion pour poursuivre leurs activités − business as usual − à travers le green-washing et la transposition du modèle de SCIE ET PIB avec couche de peinture verdâtre (renouvelable, décarboné, et autres éléments de communication).

    Par exemple on va supprimer la voiture thermique pour la voiture à batterie nucléaire et on fera l'avion à hydrogène.

    Quelle quantité de lithium et terres rares faut-il pour convertir l'ensemble du parc français en cet électrique ?

    Et pour le parc européen ?

    Je ne sais plus lequel des deux c'est, mais inutile d'aller à une échelle supérieure : TOUTES LES RÉSERVES seront consommées dans ce parc…

    Donc puisque le reste de la planète en a aussi besoin, et que la Chine décidera qui en aura, cela ne signifie qu'une chose : les riches rouleront en grosse voiture lourde à cause des batteries, 5 places remplie par 1,2 personne et les pauvres, ceux qui gagnent moins que le salaire moyen de 2 500 € iront à pied.

    Ou crèveront, vu le sens de l'Histoire vers lequel les « dirigeants » nous ont dirigé (économie, finance, environnement) et que nous avons bêêêtement soutenu.

    ...Afficher plus

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.