iloa
Lv 4
iloa a posé la question dans Arts et sciences humainesPoésie · il y a 2 mois

L'enfant tapi au fond de toi a-t'il droit à la parole?

Lâcher-Prise

Sommes-nous en droit de bâillonner cet ange

Qui vit dans notre cœur et nourrit notre sang

De ce doux sentiment que l'on nomme Innocence ?

Mais sous le joug du temps s'anémie et s'effrange

Et nous laisse le goût de l'amer en puissance,

Raclant le fond de gorge du rire de Satan.

Allons-nous donc laisser cette écharpe d'orties

Envahir notre ventre jusqu'à la déraison ?

Etoufant l'archange qui seul se débat

Pour raviver le feu que l'on nomme Passion.

Qui cherche en vain l'ultime souffle de vie,

Mais à la faux s'allie, nous menant au trépas.

Allons-nous donc enfin délier notre conscience

Et ainsi libérer nos rires enfantins ?

Faisant de nous de grands hommes en puissance

Qui pour l'amour d'un ange tapi au fond du cœur

Ne se sont pas faits saints mais simplement humains.

Dénouant le bâillon pour une ode au bonheur.

Iloa,

Mise à jour:

@jjane

Ton dessin est très beau, très lumineux.

J'en profite pour te dire que j'ai beaucoup aimé ta représentation du mental.

;-)

Merci

Mise à jour 2:

@ Bonjour,

ça me fait plaisir de te voir.

;-)

Mise à jour 3:

@ Banjo Rêveur

Tu es un ange de la poésie.

Mise à jour 4:

@ Mon soleil vert

Ton texte est bouleversant.

Merci d'être là près de moi. Je pense souvent à toi.

5 réponses

Évaluation
  • il y a 2 mois
    Réponse favorite

    Bonjour,

    Oui je le laisse parler..un peu trop peut être..

    J'écoute les mots talentueux

    des voix blanches du dehors

    je les entends au crépuscule

    souviens toi me disent elles

    démons et merveilles de ta mémoire

    eau parfumée des souvenirs

    tant de nostalgie cingle ta vie

    je réponds à des années lumière

    non je n'ai rien oublié

    mais laissez moi mes lendemains

  • il y a 2 mois

    il n'a jamais cessé de penser comme il le voulait, et je ne suis que son porte-parole.

    @ moi aussi.

  • .
    Lv 7
    il y a 2 mois

    Il s'exprime en couleurs, c'est ça son ode au bonheur :)

    Il est beau ton poème Iloa, très beau...merci

    Attachment image
  • il y a 1 mois

    La rizière

    Ils étaient dans la brume

    C’était une nuit sans lune.

    La rizière serpentait entre des buttes de terre

    Hommes,femmes,enfants fuyaient la mort la guerre.

    Face à eux des soldats armés les cherchaient,

    Enfoncés dans l’eau glaçait ils durent se cacher.

    Le silence devenu plus lourd s’imposait…

    Mais il y avait un tout petit bébé,

    De froid de faim il se mis à gémir.

    Le père désespéré hélas du choisir,

    La mort certaine de dix personnes

    Tinta dans sa tête comme un glas qui sonne.

    Il serra son amour,son enfant dans ses bras,

    Glissa dans la boue et on ne les revit pas.

    caprine321

    Attachment image
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    parce que c'est dans le corps de la femme que naît l'enfant

    que le foetus soit le résultat d'un viol ou parce que c'est le désir de la femme qui veut fonder une famille sans son père biologique

    pour toutes ces raisons la mythique société des amazones ne doit pas empêcher le droit du père a élever aussi son enfant

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.