Mister Veritas a posé la question dans Sciences socialesPsychologie · il y a 2 mois

Le vrai plaisir d'atteindre son objectif, n'est-il pas dans le temps qu'on aura mis pour y arriver plutôt qu'une fois celui-ci atteint?

Lorsque j'atteint l'objectif atteint, je me rend compte que j'ai besoin d'en avoir un nouveau.

Je me dis que le vrai plaisir au fond aura été ma volonté mise à l'atteindre plutôt que le fait même de l'avoir atteint.

Et vous ???

5 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois

     Tout  à fait, c'est le chemin pour y arriver qui est intéressant, et ne pas s'arrêter au moindre échec, remonter en selle, et trouver les bons chemins pour arriver.  Une fois arriver, on est content mais il faut retrouver un nouvel objectif.

     Vous constaterez qu'aujourd'hui , avec le culte de la victime, les gens s'arrêtent au premier obstacle, s'assoient pleurnichent et attendent. 

     Les mieux élevés et ceux qui ont compris ne s'arrêteront pas à leurs échecs, mais trouveront de nouvelles voies, et ne feront même pas mention de ces échecs de parcours.

     Et ce dans tous les domaines;

  • il y a 2 mois

    Le désir est sans doute meilleur que la jouissance qui promptement dégoûte disait Alain 

    Mais comptons quand même sur une certaine fatigue .

  • il y a 2 mois

    C’est exactement la théorie de Dom Juan dans la pièce de Molière. 

  • il y a 1 mois

    Comme dans la vie et tout et tout. C'est le voyage qui compte, la planification, le rêve etc. Le point d'arrivée est souvent une légère….ou grande déception.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • edi
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Comme disait l'autre :" Qu'importe l'issue l'important c'est la lutte" ?

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.