Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesGénéalogie · il y a 2 mois

Quand a commencé le Service Central d'État civil ?

Comment étaient faites les transcriptions des actes avant?

2- Comment trouver un décès?

3-Comment trouver une sépulture?

4- Où sont les archives des tribunaux?

5-C'est difficile de faire son arbre généalogique?

3 réponses

Évaluation
  • T*H*Y
    Lv 7
    il y a 2 mois

    je suis contre

  • chuche
    Lv 7
    il y a 2 mois

    il y a toujours eu  (au moins depuis le Moyen Age ) un état civil  il était tenu par les curés dans leur paroisse  

    actuellement tout est regroupé aux archives départementales (tous les actes connus y sont :naissances mariages décès ) 

    j'ai fait mon arbre généalogique et je suis remonté jusqu'en 1631 mais j'ai eu la chance que mes ancêtres n'aient pas beaucoup bougé de leur Auvergne natale  :il faut y aller étape par étape ( souvent on retrouve des ancêtres par des dates de mariage voire de baptème) 

  • il y a 2 mois

    Sous l'Ancien Régime, ce sont les curés des paroisses qui consignaient sur des registres les actes de baptême (donc de naissance, le baptême étant donné très vite puisque la mortalité infantile était considérable), de sépulture et de mariage. Pour le baptême, outre le nom de l'enfant et des parents, figuraient aussi ceux des parrain et marraine de l'enfant. Pour les sépultures, on indiquait le nom du défunt et des témoins qui l'accompagnaient aux funérailles.

     Ensuite le relais a été pris à la Révolution française par la mairie de chaque commune, par un officier de l'état-civil, et pratiquement dans les mêmes termes qu'avant, sauf  qu'il n'est pas fait mention des sacrements religieux, évidemment.

    Pour les 2 et 3, ta question est trop vague. A quelle époque t'intéresses-tu ?

    Pour la 4, je pense que les archives récentes sont au tribunal concerné. Sinon chaque département a son centre d'archives de toutes sortes.

    5 Non ce n'est plus si difficile grâce au nombre considérable d'archives en ligne, mais il faut de la patience pour se plonger dans les documents anciens. Le mieux est de travailler avec un site spécialisé, par exemple "filae" mais ce n'est pas le seul (il y a aussi geneanet, ancestry...). Il y a des lois qui régissent la mise à disposition publique des actes, donc on ne trouve rien de "récent" en ligne, mais pour les actes très anciens ils y sont s'ils n'ont pas disparu au fil des temps bien sûr.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.