Lise V à mon Fifi adoré a posé la question dans SantéSanté mentale · il y a 4 semaines

Comment aider une amie qui souffre du syndrome de Diogène?

Elle a des enfants, j'ai peur pour leur santé mentale, son couple est en danger à cause de ça, c'est pourtant une personne qui travaille, elle est de la classe moyenne, son mari aussi... J'ai très peur pour eux.

Je lui ai proposé de l'aide au moins pour le jardin mais elle a dit qu'elle le ferait elle-même; du coup je n'ai pas insisté pour la maison. Mais je sens que je le dois et j'ai peur de la blesser en m'imposant. J'ai peur de donner l'impression que je vaux mieux qu'elle et qu'elle croie que ça la dévalorisera aux yeux de ses enfants et de son mari. Je pourrais évidemment lui proposer qu'enfants et mari partent quelques jours ou même de temps en temps, pour qu'on ne fasse le ménage qu'ensemble et qu'ils croient que c'est elle qui l'a fait... Mais elle ne se sépare jamais de ses enfants et lui ne s'en occupe guère... Il a carrément un problème de communication qui paralyse le couple.

3 réponses

Évaluation
  • il y a 4 semaines

    C'est le conjoint et les enfants qui morflent.  J'étais dans le cas avec mon mari.

    C'est à son mari de prendre des dispositions, pas à toi.

    Ce que j'avais fait, si ça peut t'aider: mon mari avait la jouissance complète des caves et du grenier, mais il était HORS de question d'entreposer dans les pièces où nous vivions notre fils et moi, sinon, je jetais sans la moindre forme de procès.  Et je jetais toutes les semaines !!!

    La technique, c'est jeter le jour du ramassage des poubelles, après que la personne soit partie au travail: pas avant !

    Je me souviens d'une planche en bois pour découper les rôtis, vieille, qui s'était cassée en deux morceaux: un grand, un petit, je l'avais mise à la poubelle, mon mari est allé récupérer la plus grosse moitié et l'a remise dans l'armoire.  Elle est repartie à la poubelle, une heure avant le ramassage.

    Quand il est décédé, j'ai mis "de l'ordre" dans les caves et le grenier: on savait ouvrir la porte, mais plus avancer dans la pièce.  J'ai fait venir une benne et j'ai tout jeté.

    Mon mari était fonctionnaire dirigeant à la SNCB.  Je ne sais pas COMMENT étaient son bureau et son armoire au travail.

    Je ne suis pas la parfaite ménagère, avec une maison irréprochable, loin de là.

  • Anonyme
    il y a 4 semaines

    Elle ne vit pas seule, donc si elle ne jette pas, si elle ne lave son mari et ses enfants seraient atteints du même trouble.... Je ne vois pas pourquoi elle seule pourrait être considérée comme atteinte de ce trouble alors que c'est la famille entière qui aurait cette maladie, puisque le mari a 2 mains et 2 jambes...

    Si tu en parles aux services sociaux, au mieux l'assistante sociale ne prendra pas la lettre en considération soit elle viendra et elle fera placer les enfants ou dans une famille d’accueil et les 2 parents seront mis sous tutelle, mais le tuteur ne fera ni le ménage, ni le tri, ni la cuisine.... Il y a fort peu de chance qu'elle opte pour une solution intermédiaire avec voire un psy et aide-ménagère.

    C'est assez fréquent, souvent ces gens ne font pénétrer personne chez eux soit ils demandent à la mère de lui ou d'elle de faire le ménage, la cuisine etc. bref de faire la bonniche. C'est ce que fait une voisine qui est enseignante, sa mère qui a près de 80 ans vient les bras chargés de produits ménagers et maintenant ils ont en plus une femme de ménage. La mère de cette professeur des écoles a élevé les enfants de sa fille, les devoirs, leur à fait à manger pour 6 les midis et le soir.

    Ils ne font que du sport tout leur temps libre... 

    Ensuite ça peut s'expliquer par des parents qui n'étaient pas très propres non plus, mais qui avaient un peu plus d'espace, 

    Au Moyen-âge, cette maladie n'existait pas, les Serfs ne faisait pas le ménage, ils avaient un sol en terre battue et ils ne pouvaient guère entasser des objets.

  • Anonyme
    il y a 4 semaines

    ce genre de chose est assez  courante en France, cela vient d'une sensibilité émotive accrue (cerveau limbique plus actif) et d'un manque d'amour a l'enfance, il faut que son mari et ces enfants-amies-connaissances viennent la remplir d'amour et la serrans tous d'un coup, et l'embrasse régulièrement et a force cela va partir

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.