Anonyme
Anonyme a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 1 mois

JÉSUS A T IL MENTI qd il a dit clairement et sans ambiguïté : "Ceci EST mon corps, ceci EST mon sang" et non ceci représente mon corps ....?

15 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    EST mon corps= temps présent

    Donc, Jésus n'a pas rompu le pain mais déchiré littéralement de la chair humaine.

    Il n'a pas utilisé le FUTUR en disant “ceci DEVIENDRA mon corps (après absobtion). 

    Absolument pas logique et biblique ton affaire, c'est forcément symbolique.

    @Nadia. Est-ce que tu réalises que tu es en train de tordre la Parole de Dieu? Tu dis c'est littéral mais si je reste littéral tu dis “ c'est le présent mais le futur”, donc, c'est pas littéral.

    Soit c'est littéral et donc Jésus a déchiré de la chair humaine et non du pain, soit c'est symbolique et donc il n'est pas question de sang et de chair littérale. 

    Dans les 2 cas, Jésus n'a JAMAIS dit que c'est après absorption que le pain deviendrai de la chair et le vin deviendrait du vrai sang.

    Aucune doctrine ne doit passer au-dessus de la parole pure du Seigneur.

    @Barnabé. Quand bien même Jésus aurait changé le pain en chair et le vin en sang, cette phrase a été dite AVANT leur absorption car il dit EST mon corps et non DEVIENDRA mon corps. Ce n'est donc pas une transubstantiation.

    Tu peux tordre comme tu veux les paroles du Christ, il est totalement clair que c'était un language figuré.

  • il y a 1 mois

    Le cannibalisme était interdit sous la loi Mosaïque et aussi Messianique. Mais si vous croyez à la transsubstantiation c'est votre problème 

  • il y a 1 mois

    Donc comme: "Les sept belles vaches sont sept années, et les sept beaux épis aussi: c'est un seul rêve." (Genèse 41:26) 

    Donc d'après ta logique les vaches se transforment en années et les épis aussi. 

    Félicitations pour le raisonnement !

    Tu peux aussi aller plus loin: Jean 15:5 "Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments." Donc Jésus est une vigne. 

    Ou encore Jean 10:7 "Moi, je suis la porte des brebis.", donc, Jésus se change aussi en porte.

    Si le vin s’était réellement transformé en sang de Jésus, Jésus n’aurait pas parlé de l’effusion de ce sang comme étant encore à venir : “ qui va être répandu pour une multitude ”. Il n’aurait pas non plus parlé du contenu de la coupe comme étant encore le fruit de la vigne : “ Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. ” Mat. 26:28 , Mt 26:29.

    Bref, Jésus n'a pas menti, c'est avec tout le respect que je te dois, c'est ton interprétation qui est totalement illogique et prise au pied de la lettre sons consulter le contexte.

  • Anonyme
    il y a 1 mois

     C'est symbolique, patate !

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Le codex Sinaiticus dit  Marc 14:22

    22 Et comme ils mangeaient, ayant pris du pain et béni, il se brisa et leur donna et dit: Prenez: voici mon corps.

    http://www.codexsinaiticus.org/en/manuscript.aspx?...

    Jésus a montré que le pain sans levain symbolisait son corps de chair sans péché qu’il a donné pour la vie du monde . Jean 6:51. Bien que certaines traductions de la Bible mettent “ Ceci est [grec : éstin] mon corps ”, le Dictionnaire grec-français d’Anatole Bailly montre que ce verbe a entre autres sens celui-ci : “ Être la même chose que, avoir la valeur ou la signification de, signifier. ” Il emporte l’idée de représenter, de symboliser.  Matthieu 26:26

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Non, il a dit la pleine et entière vérité. 

    Mais l'Eucharistie est un miracle tellement élevé et sublime que peu de personnes au cours des âges arrivent vraiment à le comprendre. En lisant bien le chapitre 6 de l'Évangile de Jean, on se rend compte que, même les contemporains de Jésus, ont eu du mal à appréhender ce Sacrement.

    Il nous reste à demander humblement l'assistance de Saint-Esprit afin de nous approcher de ce mystère d'amour : un Dieu qui se fait Pain et Vin afin de nourrir la Vie divine qu'il a conférée à ses créatures lors de leur baptême. 

  • "Buvez c'est mon sang, mangez c'est mon corps, touchez pas c'est mon cul !"

    Attachment image
  • il y a 1 mois

    Oui il a menti car il s'agit en réalité de pain azyme et de vin.Le canibalisme est interdit ainsi que la consommation de sang dans la bible.

  • il y a 1 mois

    C'est un sujet qui a toujours fait couler beaucoup d'encres comme beaucoup d'autres d’ailleurs entre religions" chrétiennes"et leurs théologies particulières c'est un peu comme l'histoire de la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine.Les œcuméniques ont trouver une parade ils mettent cette bouteille du verticale à l'horizontale donc le liquide qui s'y trouve va toucher le bouchon donc elle n'est pas à moitié vide  et le liquide va aussi toucher le fond de la bouteille donc elle n'est pas à moitié pleine.D'autres relativisent et passent au-dessus des problèmes,mais la aussi il n'est pas résolu .En tant que de religion protestante mon avis sera forcément protestant mais moi je  n'accepte pas de compromis cependant je ne porte pas de jugements radicalistes comme le font certains 

  • il y a 1 mois

    même si ça parait absurde, choquant (comme il y a 2000 ans déjà)

    ça doit être vraie. Dieu ne ment, ne peut mentir !!!

    que Jésus est (EST) Dieu, à plusieurs fois, d'occasions Il L'a démontré

    (p-ex.; quand Il avait pardonné les péchés du paralysé de 'Capharnaüm')

    tout ce qu'Il avait dit, comme déclaration divine (avec une sorte

    d'introduction comme ; "amen-amen-", "en vérité je dis" ect ...) doit

    être pris à la lettre ...

    néanmoins Dieu est absolument libéral (ça aussi montre, que Jésus

    est Dieu) et ainsi n'exige pas qu'on L'accepte comme tel, mais nous

    laisse le choix. Jésus (de nouveau !) disait, qu'Il peut être pris (cru)

    comme un prophète, comme un sage (comme Le Messie, comme

    le Verbe, Dieu incarné), comme aussi un affabulateur, menteur ( ça

    Il ne l'ait pas dit, mais c'est la continuité de sa raisonnement) ... et

    ce qui avait fait ce choix, il va être 'récompenser' d'un prophète,

    d'un sage ... 

    en appliquant ça à ta question ; on est libre d'accepter à la lettre, 

    symboliquement ou pas du tout ... et en quelque sorte, comme 

    récompense on a alors celle d'un prophète, d'un sage ... comme

    celle de Dieu Lui même. Notre sort est avant tout ... dans notre

    main ... 

    donc c'est vrai, que le corps et sang est ceux de Jésus. C'est

    vrai, parce qu'Il avait dit (Il est le Verbe incarné, par qui tout

    avait été créé. Il l'a dit ... et a pris l'existence) ...

    mais ça n'empêche pas d'exercer notre libre arbitre. Nous sommes 

    absolument libre de l'accepter ou pas (ou symboliquement). Alors

    vient d'autres paroles de Jésus (le Verbe); celui qui en mange,

    en boive on la (ma) Vie en lui ... 

    nos frères/soeurs protestants ne croient pas que c'est réellement

    son corps et son sang. Ils croient que Jésus avait dit ça symbolique.

    Eh bien pour eux Jésus n'est là, que symboliquement ... 

    ceux qui n'en croient pas du tout, rien n'est vrai ... et ils ne pourront

    rien avoir ...  

     

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.