Emivobruliedooja a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 5 jours

La pensée politique la plus pure et la moins corruptible ne serait-elle pas celle des anarchistes?

23 réponses

Évaluation
  • il y a 4 jours

    Chère Madame ou Mademoiselle Emivobruliedooja, pour ma réponse, je vous prie de vous référer à Mlle Yamaela, ma secrétaire, je lui ai dicté ma réponse qu’elle a su retranscrire.

    Passez une bonne soirée 😘

    Je ne saurais que vous conseillez Rocamadour et ses marches 😘

  • il y a 4 jours

    C'est l'idéal le plus tentant, en tout cas. 

    Mais un anarchisme cohérent ne peut se retrouver à s'essayer au sein d'une nation avec des frontières à "garder": une armée anarchiste? Une patrie anarchiste ? Car il faut bien maintenir vivace l'idée de patrie si on veut lever un jour une armée de citoyens... pour quoi défendre sinon? 

    Depuis que les états de sont constitués en nations, l'anarchisme est devenu impraticable de fait. D'où la déconstruction de Proudhon et Bakounine et leurs volonté de penser l'anarchisme comme communautaire. Mais cela soulève d'autres problèmes. Comment maintenir une éducation capable de reconnaissance internationale si tout se décide au sein de communautés (formes politiques réduites à la fois dans le temps et l'espace)? Comment gérer des infrastructures : routes, gazoduc, centrales électriques ? 

    On peut, bien-sûr, imaginer un parlement anarchiste (ce que souhaitait Proudhon) avec possibilité de débattre des sujets dépassant les cadres de la communauté en se servant des expériences plurielles pour parvenir à un équilibre. 

    Mais, tant que nous serons, tous mondialement, répartis sur des territoires nationaux, cela n'a pas de sens. Car les intérêts d'une communauté d'Argentine ne seront pas les mêmes qu'une communauté danoise. Il y aura, bien sûr, des grands thèmes transversaux, mais combien qui ne le seront jamais ?

    La seule possibilité réside dans une déconstruction des états et des nations comme vecteur d'identité historique et politique. Ce n'est pas pour toute suite... Mais des projets se forment, doucement. Y compris grâce (quoique à leur insu) des entreprises internationales, qui, pour rester internationales, communautarisent leurs employés de nationalités multiples sur des territoires multiples et communautarisent les indépendants qui refusent de signer leurs protocoles créant des solidarités ( au sein des entreprises comme des indépendants) internationales aux antipodes des souhaits de tous les gouvernements nationaux quels qu'ils soient. 

    L'anarchisme n'est pas toujours là où il semble se trouver de prime abord. Ce n'est pas une pensée de gauche (en France on a souvent tendance à considérer l'anarchisme comme un extrême gauche) mais une pensée apatride, pensée donc de résistance non pas au "système" d'un état (ça c'est l'extrême gauche) mais à la pensée que toute politique s'inscrit dans un espace-temps donné sans pouvoir sur celui-ci: ai-je pouvoir sur mon histoire, mon identité, ma langue maternelle (d'où l'invention de l'espéranto) etc.? Pour l'anarchiste, la réponse est "Oui, j'ai les pleins pouvoirs." L'anarchiste c'est avant tout celui qui choisit son espace (politique, d'expression, de vie lorsque l'on a cette chance) puis le définit et le modèle non pas sur un système reproductible mais sur une possibilité unique, celle d'un ici et d'un maintenant qui ne se reproduira jamais ailleurs. C'est cette conception éthique fondamentale qui fait de l'anarchisme la possibilité d'une île contre toutes les violences. Mais c'est également sa plus grande faiblesse car cela oblige l'anarchisme à ne se concevoir que comme un projet extrêmement limité dans le temps et dans l'espace, et l'oblige à rester enfermé dans le paradigme révolutionnaire... Triste, non?

    • ...Afficher tous les commentaires
    • yamaela
      Lv 7
      il y a 3 heuresSignaler

      @Risselogilles: je fais ça dimanche ! Promis!
      @Sam: mon compagnon est un zèbre. Mais pas moi. Je ne suis pas "idiote" mais pas surdouée. Mais c'est très gentil de l'avoir supposé. 🙂

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 5 jours

    Surement pas, il y a une contradiction inhérente à la pensée

    anarchiste : c'est une pensée politique individualiste

    qui a des prétentions collectivistes. Ce qui est complétement aberrant.

  • il y a 23 heures

    Finalement, je vais ajouter quelque chose ; non pas que ce soit important, mais c'est simplement mon point de vue.

    En tant que "pensée", que philosophie, l'Anarchisme est effectivement un concept difficilement corruptible puisque chacun conserve son entière liberté d'adhésion ou de coopération au principe ; de plus, personne n'a pour fonction ou pour rôle d'infléchir le système ou de faire pression sur un groupe.

    Cependant, en tant que système social applicable à des groupes humains et a fortiori à des populations, l'Anarchisme trouve vite ses limites.

    En effet, une société ne peut se concevoir comme la simple somme d'individualités ou d'individualismes, mais comme une organisation harmonieuse d'aptitudes et de facultés individuelles.

    Une société d'hommes est donc un système organisé : qui dit "organisation" dit règles communes et, par voie de conséquence, règlements à respecter et contraintes, ce qui bat en brèche le principe même de l'Anarchisme.

    En tant que pensée pure, en tant que moteur éducatif, que source de progrès sociétal, l'Anarchisme a un rôle à jouer, comme tout courant philosophique  finalement.

    Cependant, quel que soit le système,  il est important de donner une place prépondérante à "l'Humanisme" en tant qu'éthique... ce que nos gouvernements actuels ont totalement perdu de vue.... et beaucoup de gens également.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 4 jours

    UN peu brut de décoffrage quand même .

     

    L'anarchisme est le refus systématique de tout pouvoir établi et donc l'affirmation qu'il n'y a rien de supérieur aux valeurs individuelles (Proudhon) Mais celui ci en déduisait la suppression pure et simple de la propriété privée et donc du gouvernement On sait de par l'histoire des peuples   (et par votre exemple même )Que cela n'est pas possible et ce sont surtout les russes Bakounine et Propotkine qui ont tiré les conséquences les plus radicales(pures et incorruptibles??) Une telle société ne peut pas exister du moins longtemps et ..."il faut la détruire le plus vite  et le plus complètement possible" Ils ont essayé mais évidemment elle s'est défendue !!!

    @L'anarchie, c'est l'ordre sans le pouvoir."(encore une phrase de Proudhon ) Je la vois surtout dans l'utopie du Phalanstère Mais c'est une autre affaire

    @@ La République n'est pas mal non plus quand elle est bien faite (hum je sors ).

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Rossellogilles
      Lv 7
      il y a 1 jourSignaler

      Quelques années plus tard, j'avais à argumenter sur "en quoi l'apparence est-elle créatrice de droits"... Tous ces sujets forgent le raisonnement. Je suis toujours surpris par ces défenseurs de l'Anarchie qui croient plaider pour la "Démocratie" ...et inversement...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 3 jours

    Si on entend par anarchisme l'absence totale d'ordre politique imposé aux individus par un pouvoir, ou bien on redoute un effroyable désordre où régnerait l'arbitraire de chacun à proportion de sa seule puissance, ou bien on présuppose une perfection éthique qui donne à chacun la responsabilité de toujours faire spontanément et de son propre chef ce qui est juste et rationnel : l'autonomie.

    La parfaite autonomie de tous est une solution paradisiaque ; mais elle suppose la condition difficilement envisageable que nul ne soit jamais soumis à des passions, chose qui ne s'est jamais encore observée dans le monde. L'anarchisme est donc en théorie une de ces solutions parfaites ... qu'on ne voit hélas aucune possibilité empirique de tester.

  • Niezky
    Lv 6
    il y a 4 jours

    Je suis d'accord quant à la pureté des intentions  d'en finir avec l'autorité ...le pouvoir horizontal n'a jamais pu être expérimenté .

    L'anarchie ne veut pas dire désordre mais ça ne veut pas dire non plus ordre . Je vis seul dans un régime anarchiste qui s'impose de lui même visiblement pour un observateur extérieur , mais les conflits intérieurs entre moi et je et ça c'est une autre histoire .  

  • il y a 1 jour

    Le NPA, les Verts mais oui, on pourrait également dire que les anar sont incorruptibles aussi... 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Noah
    Lv 4
    il y a 3 jours

    Une idée politique, est toujours intéressée .

    • BRUJA VERDE
      Lv 7
      il y a 2 joursSignaler

      Donc une idée apolitique est toujours désintéressée?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 4 jours

    c'est plutôt une pensée apolitique....

    Ni Dieu Ni Maître

    pas de politicard non plus donc....

    • ...Afficher tous les commentaires
    • BRUJA VERDE
      Lv 7
      il y a 2 joursSignaler

      Il y a en tout cas une majorité qui ne croit plus en la politique telle qu'on la leur sert depuis leur venue au monde....et on approche des 7 milliards!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.