Théodore-le-Hars a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 6 jours

Osez me dire que vous ne vous ennuyez jamais ?

La vie oscille, comme un pendule, de la souffrance à l'ennui (Schopenhauer)

Mise à jour il y a 6 jours:

un boulot heureux est un métier où on s'ennuie moins que pendant les vacances

Mise à jour il y a 6 jours:

" il existe parfois des couples heureux" Platon, c'est à dire qui ne s'ennuient jamais ?

Mise à jour il y a 2 jours:

Je m'ennuie .... mon business de bateaux a Long Beach California marche tout seul, Pressing et Chroniques d'un confine se vendent bien.

Je commence donc a écrire PRESSING$2

J'ai le basic de l'histoire, le road trip que je vais refaire, de Los Angeles a Miami dans un 1970 muscle car pourri, de motel en bars, sur la frontière Mexicaine. …

29 réponses

Évaluation
  • Georgy
    Lv 7
    il y a 5 jours
    Réponse favorite

    L'ennui est le corollaire à la souffrance, il importe de s'occuper l'esprit, les facultés intellectuelles doivent se séparer de la volonté, le vouloir-vivre selon Schopenhauer mais exercice difficile......

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anael
    Lv 7
    il y a 5 jours

    Je trouve un bonheur énorme dans le rien faire ...Me relaxer et être qu'avec moi même. Pourquoi je m’ennuierais ?...:)

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Anael
      Lv 7
      il y a 5 joursSignaler

      Alors je ne le nommerais pas ennui. Plutôt "passage". Mais en ce stade neutre, comme vous dites,  le meilleur à faire n'est pas se retrouver soi même ?...Car il me parait qu'il  y a quand même un appui sur soi, dans ces périodes de passage

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Niezky
    Lv 6
    il y a 5 jours

    L'ennui avec l'ennui , c'est qu'il nuit à l'occupation ...

    Le plus sournois des ennuis  c'est celui  d'attendre ....Attendre un rien de passage venir briser la monotonie  quitte à migrer vers un autre ennui .

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 jours

    J'ose le dire, mais quand je m'ennuie je me soigne 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Arta
    Lv 7
    il y a 6 jours

    Ou pourquoi je ne m'ennuie jamais, est-ce pathologique ? et je ne cherche pas à meubler le temps il y a tj un passé et un présent, pas de détachement de la conscience, pas de fadeur celle qui crée de la distance pour tout et qui réduit la capacité d'affect, la cadence peut être lente mais ça ne crée pas de l'ennui !

    4 petites lignes...

    Quand l'horloge ne pense à rien

    l'heure s'évade

    Elle perd les chiffres et soudain

    la débandade.....   ( excusez du lapsus si vous l'avez lu....)

  • il y a 6 jours

    Bah oui j'ose.

    Pour moi s'ennuyer c'est éprouver de l'ennui ou du désintérêt hors :

    -J'ai trop de centres d'intérêts.

    -J'ai toujours des trucs à faire, souvent j'en commence un j'en trouve deux autres!.

    -Ne rien faire ou très peu ne me dérange pas plus que cela.

    -Je ne suis pas las de vivre.

    -Mon couple n'est pas idyllique mais justement cela permet de ne pas s'ennuyer...

  • il y a 5 jours

    Je ne m'ennuie jamais!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 5 jours

     Grand-mère, que faire quand on est désespéré ?

    - Coudre, mon enfant.

    A la main, lentement, en te baignant dans chaque vague créée avec tes doigts.

    - La couture fait fuir le désespoir ?

    - Non. La couture le décore.

    Tu le regardes en face, ce désespoir.

    Tu l'ajustes.

    Tu le traverses.

    Et tu vas plus loin.

    - C'est vraiment si puissant de coudre à la main ?

    - Bien sûr, ma chérie.

    Les gens ne cousent plus et c'est là leur désespoir.

    Les tailleurs savent qu'avec une aiguille et du fil, on peut faire face à n'importe quelle situation et même la transfigurer en un merveilleux chef-d'œuvre.

    Bouger tes mains, c'est ébranler ton âme de manière féconde.

    En te laissant emporter par le rythme répétitif du raccommodage et de la broderie, tu entres dans un véritable état méditatif.

    Tu peux y atteindre d'autres mondes. Et en toi, l'enchevêtrement de fils émotionnels s'attendrit.

    Sans rien faire d'autre...

    - Qu'est-ce qu'on apprend en cousant ?

    - A faire face à chaque point.

    Et c'est tout.

    Sans réfléchir au point suivant.

    Tu te concentres sur le point présent. C'est ce qui nous échappe dans la vie de tous les jours.

    Nous sommes désespérés parce que nous pensons toujours à l'avenir.

    Et ce faisant, la broderie devient incohérente, imprécise, négligée.

    - Oui, mais grand-mère... comment surmonter ses soucis et ses craintes en cousant ?

    - Mon enfant, il n'y a rien à vaincre.

    Accueille et entend.

    En cousant la toile de la vie de tes propres mains, tu confectionnes la robe qui te convient.

    En cousant, tu te connectes à ce fil très fin qui appartient à toute l'humanité et à ses mystères.

    En cousant, tu te transformes en une araignée qui tisse sa toile, en silence, racontant au monde tous les secrets de la vie.

    En tissant les fils, tu tisses tes pensées, tes émotions.

  • il y a 6 jours

    La vie oscille, comme un pendule, de la souffrance à l'ennui (Schopenhauer)...

    Ce monsieur est identifié à son corps émotionnel, c'est à dire même pas le mental,

    ou alors parlons comme Helena Blavatski, de kama manas, un corps où le mental et l'émotionnel ne sont pas différenciés...

    quoi qu'il en soit, la terre est soumise à l'attraction de la lune et du soleil, et ce qui oscille en permanence de façon remarquable (pouvant être remarquée), c'est l'élément eau qui subit le phénomène de flux et de reflux qu'on appelle les marées partout où il se trouve...

    et le corps émotionnel ben c'est tout ce qu'il y a de liquide dans le moi extérieur qu'on appelle la personnalité...

    un des aspects de la maîtrise consiste dans cette capacité à empêcher le corps émotionnel d'obéir à cette loi de l'attraction...

    l'ennui est un sentiment qui n'existe que sur ces plans de la manifestation extérieure, et dès qu'on plonge dans le monde de la conscience et qu'on s'éveille aux possibilités infinies de ce monde, il disparaît...

    c'est une ombre, l'ennui...

    il n'y a pas d'ombre dans la lumière...

    🤗🌞🤗

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 jours

    Non, il m'arrive de m'ennuyer, je l'avoue sans problème.

    Mais si ma vie est un pendule, son oscillation n'est pas binaire :

    elle ne se borne pas à passer de l'ennui à la souffrance !

    C'est une vision caricaturale, dramaturgique.

    Schopenhauer est coutumier de cette pratique.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.