Emere♂ a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 1 mois

En quoi les œuvres de la nature diffèrent-elles des œuvres de l'art* ?

* Art est employé ici au sens large d'activité intentionnelle régie par des règles et pas seulement au sens plus restreint de "beaux arts" :

"On distingue un art en toute chose qui est constituée de telle sorte qu'une représentation de ce qu'elle est a forcément, dans sa cause, précédé sa réalité" (Kant)

3 réponses

Évaluation
  • Arta
    Lv 7
    il y a 1 mois

    L'Art de la nature n'est conduite que par les Saisons et tout de même par la cohabitation des humains qui devrait être irréprochable pour une intelligence végétale.

    J'aime cette citation de Francis Hallé ( botaniste) " je me demande si le rapport premier aux arbres n'est pas d'abord esthétique, avant même d'être scientifique. Quand on rencontre un bel arbre, c'est tout simplement extraordinaire".

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Emere♂
      Lv 7
      il y a 1 moisSignaler

      Il semble évident que les humains ont dû commencer par contempler et vénérer la nature avant d'en faire un objet d'observation scientifique. La représentation esthétique de la nature précède sa représentation scientifique.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 mois

    la nature est constamment à l'oeuvre et sans intentions !

    Source(s) : je coupe car orage !
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 mois

    C'est toute la question de la technique et d'invention de la forme. 

    La nature ne se produit pas elle-même selon des formes dont elle aurait décidé par connaissances techniques. Exemple le bleu de Klein. La nature ne choisit pas son cadre, ni ses pinceaux, elle ne réfléchit pas à sa lumière d'exposition. 

    La représentation n'est jamais spontanée en art. Et même si au théâtre on peut improviser, il n'en reste pas moins le bagage technique qui permet de donner de la forme et du contenu, même sans une longue préparation. Certaines routines existent et se mettent en place avec le temps. Bien sûr, on peut imaginer des arts spontanés, des créations impromptues. J'ai assisté à une performance d'une peintre qui a peint sous les yeux du public un tableau en se laissant guider par un air d'opéra. L'aria terminée, le tableau était achevé. Mais c'était spécifique et, probablement, que l'inspiration volontairement spontanée était là encore guidée et soutenue par des techniques.

    Dans la citation que vous faîtes de Kant, il place l'origine de l'oeuvre dans la représentation intuitive ou intellectuelle que s'en fait l'artiste avant de l'élaborer. C'est vrai dans le sens où une pensée agit sur l'artiste avant de le rendre agissant mais c'est faux concernant le dialogue que l'artiste entretient avec son objet. Par exemple, écrire un livre demande de nombreux dialogues et d'aller et retour entre soi et l'écriture. Aucun écrivain ne se réveille un matin avec un livre, du premier mot jusqu'au dernier, inscrit dans le crâne. 

    L'art n'est pas une question d'inspiration mais de technique. Combien de fois une technique inspire une oeuvre? Le sfumato, par exemple. L'artiste n'avait pas rêvé l'oeuvre mais il a inventé une technique et il a créé les tableaux qui l'utilisait. Lorsque l'on innove techniquement, on se retrouve forcément inspiré par ce que l'on vient de découvrir. Je ne suis pas convaincue que la nature fasse pareil... 🤔

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.