letanneur a posé la question dans Sciences et mathématiquesAstronomie et espace · il y a 1 mois

Un voyage sur Mars pour bientôt ? Ou de la science fiction ?

Pour moi c'est plus de la science fiction il y a trop de contrainte , je pense que cela sera réalisable pas avant 100 ans ou 200 ans !!!

11 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois

    En considérant les contraintes irréductibles pour un voyage vers Mars (et retour...)  pour 2 ou 3 têtes brûlées qui voudront voir leurs noms gardés par la postérité, que penser des Yakas qui considèrent que quand on aura rendu notre survie sur Terre disons... problématique, il n'y aura qu'à déménager vers une autre planète ?

    L'échéance pour cela est bien dans les 100 ou 200 ans en étant pas trop pessimiste, à moins de changer radicalement certaines options. On aura peut-être identifié des exoplanètes "candidates", mais on n'aura sans doute même pas pu envoyer une sonde dessus pour vérifier !

    Ni terraformé Mars...

    Alors déménager ne serait-ce qu'un noyau de colons qui laisseraient 99,99999 % de l'Humanité crever sur place, ce n'est même plus du niveau du savant de Marseille, c'est... une Trumperie !

    .

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 mois

    Le voyage vers mars est déjà réalisé. On pourrait également dès aujourd'hui emmener des humains. Ce que l'on ne sait pas faire c'est garder ces humains en vie.

    Ce qui n'est pas possible c'est d'avoir une implantation durable des humains sur Mars, mais il est possible d'en faire un coûteux cimetière.

    • oyubir
      Lv 6
      il y a 1 moisSignaler

      C'est peut être ce qui arrivera. On y enverra quelques milliardaires en phase terminale de maladie, qui se diront, aprés tout, fichu pour fichu, ça vaut bien le père lachaise...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • oyubir
    Lv 6
    il y a 1 mois

    Moi j'en sais rien. Je ne vais surement pas dire "50" ni "100", ni "75" pour couper la poire en deux.

    Mais sur les grandes lignes, oui, les contraintes sont énormes.

    Notre histoire est pleine d'arguments en faveur du "yaka faukon", ou de sa variante technologique, qui veut que tout ce qui est impossible finit par être fait.

    Mais :

    1. On ne retient jamais l'histoire de tout ce qui est impossible, ... et qu'on n'a toujours pas fait. Vitesse lumière par exemple. Demandez dans les années 60 à n'importe quel spectateur de Star Trek, et c'était une évidence pour tous, surtout aux US, que c'était inéluctable, une question de temps. C'est la "nouvelle frontière", et jusqu'à présent toutes les frontières ont été franchies. Or 60 ans plus tard, non seulement ce n'est pas fait, mais on n'a pas avancé d'un iota (sauf si on compte comme avancée les preuves supplémentaires qu'on n'y arrivera probablement jamais). Et on ne risque pas d'avancer, puisqu'il y a exactement 0 recherche sur le sujet. Pas par manque d'intérêt, mais parce qu'on ne saurait même pas quoi chercher. La vitesse de la lumière n'est pas seulement une vitesse infranchissable. C'est une vitesse sans aucun sens. Ce serait comme vouloir aller moins vite que l'immobilité : 0 recherche dessus, puisqu'on ne sait même pas ce que ça veut dire.

     

    Sans être le franchissement de la vitesse de la lumière, un bête voyage sur Mars pose des problèmes dont non seulement on n'a pas la solution, mais dont on n'est même pas sur que la solution existe.

    2. L'histoire enjolive ces anecdotes de "on le croyait impossible et pourtant ils l'ont fait". Combien de fois n'ai-je pas lu ici même "les scientifiques disaient que le mur du son était infranchissable". Alors que c'est complètement faux (l'armée ne serait pas allée essayer quand même si le consensus était que c'était impossible). En général un type à la ramasse, sortant de son domaine, le dit (genre un savant marseillais), et ensuite, c'est lui qui est mis en avant  pour dire "la science disait que c'était impossible", alors qu'en réalité la science disait surtout que le bouffon qui le disait ne savait pas de quoi il parlait.

    Pour le mur du son, j'ai pas d'exemple en tête.

    Mais enfin, pour les trains dans les tunnels, par exemple, c'est un mathématicien un peu gâteux, ne comprenant rien à la mécanique des fluides (ou plutôt comprenant juste ce qu'il faut pour avoir l'arrogance de parler, mais pas assez pour comprendre que c'était pas aussi simple), qui l'a dit. Et depuis, on lit partout "les scientifiques disaient que c'était impossible".

    Idem pour Galilée (on dit "la science disait que la terre ne tournait pas", alors que, au contraire, la science disait qu'elle tournait. Et l'Eglise a censuré la science)

    3. En général, il ne s'agissait pas d'impossibilité théoriques. Plus des estimations "c'est trop dur, on n'y arrivera jamais".

    Les impossibilités technologiques, c'est presque du "quand on veut, on peut". Avec suffisamment de milliards, on finit par le faire.

    Les impossibilités théoriques sont plus têtues. Elles se fichent des milliards.

    Vous pouvez mettre des milliards dans la recherche sur les midichloriens, s'ils sont impossibles, ils sont impossibles, même avec des milliards. Pour lever une impossibilité théorique, il faut qu'on se soit trompé à la base.

    Ce n'est pas qu'une question de volonté

    4. Enfin, il y a la croissance continue. Si Cro Magnon établissait un PIB, il serait clair que, depuis lui, jusqu'à la crise du covid, sans discontinuer (sauf un chouia à chaque crise, mais qui ne fait que décaler d'1 an ou 2 la courbe) l'humanité a connu une croissance continue (et exponentielle). Et les exponentielles font que ce qui est d'un facteur 1000 impossible, se fait en 20 ans quand on double sa capacité tous les 2 ans.

    Mais là aussi, plus grand monde ne croit vraiment que l'humanité va connaitre une croissance exponentielle infinie.

    Il n'est pas impossible du tout que, dans 1000 ans, on réalise que le moment où on avait le plus d'argent à mettre dans l'espace, c'était en 1969

    (de façon générale, ça a été le pic de mal mal de choses. En termes de puissance de destruction par exemple. Nous ne faisons que baisser depuis cette époque. Tant mieux. Mais ça montre que tout ne grandit pas éternellement. Aujourd'hui, la puissance de feu de la terre, dans son ensemble, est 5 fois plus basse qu'elle l'était il y a 50 ans)

    Tout ça fait que les gens ont trop tendance à penser que, sous prétexte que c'est la prochaine étape, et qu'on a vraiment envie qu'elle arrive, c'est inéluctable, elle arrivera un jour.

    Mais certaines des difficultés sont pour l'instant infranchissable. Et rien ne dit qu'on pourra les franchir.  Amener des gens sur Mars, c'est sur qu'on peut le faire. Il suffit de faire pareil qu'avec les robots, mais en plus gros.

    Mais amener des gens vivants sur Mars, on ne sait pas trop comment.

    Amener des gens vivants qui reviennent vivant sur Terre, là, c'est carrément autre chose (d'ailleurs, dans les projets de Musk, le retour n'est pas garanti. Et Musk est pourtant la caricature du type qui pense que tout est une question de milliards).

    Donc, je ne crois pas trop à un voyage du vivant d'aucun de ceux qui lisent.

    Déjà, imaginez le temps de préparation qu'il faudrait !

    On dit "on est allé sur la Lune en à peine 10 ans". Mais, d'une part, ce n'est pas exact. Il y avait déjà des projets en cours.

    Et d'autre part, c'est de la gnognotte la Lune. Un bon coup de pied au derrière et on y est. La différence entre aller sur Mars et aller sur la Lune est plus importante que la différence entre aller sur le Lune et aller à Disney Land.

    Sans parler du fait qu'à l'époque il y avait du pognon pour cela.

    Les plans sur la comète les plus rapides pour aller sur Mars nécessitent d'abord d'avoir sur orbite terrestre une base de lancement (peut être sur la Lune) à côté de laquelle l'ISS est un ballon sonde d'écolier. Vous avez vu combien de temps ça a pris pour avoir l'ISS là haut et finie ? Ben moi non plus, elle n'est pas encore finie.

    Et une fois qu'on est là, les hypothèses les plus optimistes parlent d'au moins 4 missions non habitées avant de lancer une habitée.

    Et tout ça, toujours sans savoir comment on fait pour maintenir les gens en vie.

    Chacune des étapes est un projet du genre de ceux pour lequel il y a 20 ans entre la décision politique et l'accomplissement.

    Or, actuellement on en est exactement à l'étape 0. Je ne sais pas pourquoi tant de gens sont persuadés que on y travaille. Mais on n'y travaille pas.

    Il y a 0 projets en cours de mission habitée sur Mars. Ni la NASA, ni l'ESA, ni les Chinois. Personne.

    Elon Musk dit que c'est son objectif. Mais il ne fait rien du tout en ce sens. Son activité spatiale ne concerne qu'un lanceur de satellite. Il a 0 projet martien en réalité. Space X ne travaille absolument pas sur le sujets (ils disent juste dans un communiqué, que, un jour, peut être, s'ils apprennent beaucoup de choses avec leur lanceur orbital, ça deviendra un objectif. Mais aucun rapport pour l'instant, si ce n'est que c'est "spatial", ce qui est vaste : ce serait comme dire que sauter sur un trampoline est la première étape pour franchir le mur du son, parce que ça se passe "dans l'air")

    Et Mars One est un scam (était — je viens de voir sur wiki qu'ils sont enfin morts), qui a 0 activité de R&D. Ils ne font que vendre des tickets.

    Et puis de toutes façons, même si Elon Musk le voulait, contrairement à ce qu'il pense, il n'est pas la NASA. Il ne peut pas. Et il n'est pas si riche que ça.

    Mais même lui (qui pourtant n'est pas à un délire près) ne pousse pas le bouchon jusqu'à prétendre avoir un projet en cours.

    Donc il y a exactement 0 projet, privé comme public, en cours pour essayer d'aller sur Mars un jour.

    Mais pourtant, plein de gens semblent penser que c'est imminent...

    Bref. Ne comptez pas dessus. Ça ne se produira probablement pas de votre vivant, ni de celui de vos enfants.

    Et rien ne dit que ça n'arrivera jamais.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • YapiYapoil y a 4 semainesSignaler

      Je vois pas l'intérêt d'envoyer des hommes sur Mars alors qu'une machine est capable de faire ce que l'homme est capable de faire, si ce n'est pour le prestige. 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 4 semaines

    A mon avis, cela n'arrivera pas de notre vivant. Il y a aucun intérêt d'envoyer des hommes. La machine est capable de faire aussi bien le travail surplace. 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • T*H*Y
    Lv 7
    il y a 1 mois

    possible mais dans plusieurs dizaines d'années

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 mois

    Les contraintes sont effectivement énormes d'autant plus qu'on n'a plus emmené une personne sur un corps extraterrestre depuis 40 ans.

    On sait globalement tout faire : envoyer une sonde, la poser sur Mars, la faire redécoller (bientôt prévue pour Mars, déjà fait ailleurs), garder des gens en vie dans l'espace durant des mois, etc.

    Mais tout ensemble, en autonomie, sans rapatriement rapide sur Terre, en faisant en sorte qu'à l'amarsisage les passagers soient physiquement opérationnel (là, on est presque à zéro…), sans ou avec peu d'opération de secours (deux véhicules de retour et pas un seul, idem pour le bâtiment au sol.

    Le premier vol pourrait intervenir dans les 20 ans, si on y met les moyens, donc si les crises qui démarrent ne seront pas trop grave, et si on accepte de faire prendre des risques mesurés. Mais vraisemblablement ce sera plus long, et il faudra en avoir la volonté, y voir une utilité pour faire ses efforts.

    Mais avec des décérébrés comme musk, sûr que ça arrivera plus tôt, en aller simple car prévu comme ça. Avec des morts à la clef…

  • il y a 1 mois

    50 ans grand maximum, et à mon avis on est plus sur du 20 à 30 ans.

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Un peu avant je pense, 50 ans c'est  faisable. 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 mois

    Oui il paraît que c'est pour bientôt.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 mois

    Science fiction..........car ke voyage se fera mais...sans vehicule(je ne parle pas du dernier Voyage) mais de Voyages

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.