decrolier_jp2 a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique · il y a 4 mois

Le protocole de la Chloroquine et ses dérivés associés à des antibiotiques appropriés n'est il pas apte à faire face au "Covid" sans vaccin?

11 réponses

Évaluation
  • il y a 4 mois

    Nous pourrions vacciner des personnes de 90 ans ainsi que presque tout le monde à co-morbidité ou pas.

    En revanche, le protocole, s'il pouvait être utilisé en préventif de façon fiable  ne serait pas approprié pour eux dont le coeur est plus fragile et ceux qui ont d'autres maladies.

    Après, je ne suis pas pour alourdir ma longue liste vaccinale ni même pour gober du médoc sans raison...

  • il y a 4 mois

    Sans être médecin, on ne soigne jamais un virus avec des antibiotiques sauf quand cela dégénère et qu'il y a infection. On essaie actuellement tous les antiviraux (hiv, etc) et ce fameux préventif du palu. Si le Covid était le palu, on le saurait déjà.

    Préventif malaria, ok

    Curatif Covid, cela ne paraît pas évident puisque tellement controversé pour raisons médicales, et non stratégiques comme le croient certains illuminés

    Préventif Covid ? pas pour tout le monde et l'efficacité reste vraiment vraiment à démontrer.

    Un vaccin est fait pour fabriquer des anticorps en inoculant le virus lui-même (là on est dans le spécifique !) ; l'antipaludéen est approximatif et on ne l'a déjà pas utilisé contre la grippe ordinaire !

    A l

  • Vlad
    Lv 7
    il y a 4 mois

    Il y a quand même un détail qui me chiffonne dans cette histoire: en-dehors de la sensibilité de l'organisme à cette chloroquine, il serait bon de savoir si la notion de "race" n'est pas à prendre en compte: j'ai en effet entendu parler que certains médicaments pouvaient être plus efficaces sur certaines ethnies que sur d'autres.

    Et sur ce point, très peu s'y attardent. Problème ethique?

  • il y a 4 mois

    Avec 12 grammes de vitamine c tout les matins pas de maladie

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 4 mois

    En tout cas, ma fille qui a eu une pneumopathie bilatérale et une encéphalite s'en est sortie grâce à l'azithromycine

  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 4 mois

    Persso  , je ne veut pas de cette merde

  • il y a 4 mois

    NON..............

  • Philou
    Lv 7
    il y a 4 mois

    Ben non, si c'était le cas in aurait pas besoin de vaccin.

  • Anonyme
    il y a 4 mois

    Non, rien à voir, c'est comme si tu disais qu'on guérit de la grippe avec une tisane. Et encore, une tisane fait au moins du bien sur le coup et ne provoque pas de complications cardiaques.

    Mais surtout, un palliatif (l'hydroxychloroquine n'en est même pas un) ne remplace pas le rôle PRÉVENTIF d'un vaccin.

    Va falloir remballer le "protocole Raoult" au rayon des placebos, mon cher...

    @ :

    Tu as vraiment l'esprit tordu ! Où as-tu vu que je range les tisanes au rayon placebo ?

    Et qu'est-ce que tu viens me soûler avec le curare ? Il se prend en tisane ???

    Quel rapport avec l'effet placebo ???

  • il y a 4 mois

    Estrosi et sa femme ont déclaré avoir été guéri grâce à un antibio + Chloroquine.

    Alors, pourquoi tout ce cirque ?. Si cela a marché sur eux et sûrement sur d'autres inconnus, pourquoi refuser de l'utiliser ?

    Le fric encore et Big Pharma. Un vaccin rapportera plus.

    Et un mort coûte moins cher à la Sécu qu'un vivant malade, surtout qu'il semblerait qu'ils avaient tous des pathologies qui les ont affaiblis. Et moins de retraite à payer.

    Et j'ai le cas dans ma famille. Mort d'une embolie pulmonaire attestée par le médecin, mais sur le dossier  "suspicion de Covid". Et hop, en slip dans le cercueil, l'horreur pour la famille qui l'ont vu. Aucun respect du mort. Et incinéré contre sa volonté. Le sort réservé  à ceux atteint du Covid.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.