Mad'moizailes a posé la question dans AnimauxAnimaux - Divers · il y a 6 mois

Comment faire le deuil de son animal de compagnie ?

Mise à jour:

Qu'elle soit accidentelle ou attendue, la mort d'un animal de compagnie est tragique. 

Contrairement à ce que certains pensent, le deuil est difficile.Parce que cette petite boule de poils prend une place considérable dans notre cœur, parfois au même titre qu'un être humain..Comment faire son deuil?

Mise à jour 2:

Merci @toutes et @tous pour vos réponses.Celles-ci sont intéressantes ,car sans le vouloir ,vous m'avez ouvert les yeux sur bcp de choses.

Vous savez parfois, l'incompréhension de nos proches face à la peine que nous éprouvons nous enferme dans un silence contrait. 

Mise à jour 3:

Les personnes qui perdent un animal ont tendance à minimiser ou à taire leur tristesse car elle ont peur du ridicule.

Les personnes qui n'ont jamais vécu de relation intense avec un animal ne peuvent pas comprendre le bouleversement et la souffrance ressentis .

10 réponses

Évaluation
  • Lv 7
    il y a 6 mois
    Réponse favorite

    Il faut marquer le coup, en faisant des "petites obsèques", garder ou jeter ses affaires, penser à lui/elle. Un peu comme un humain mais en moins solennel, même si c'était un animal il faisait partie du foyer, de la "famille".

    Adopter un nouvel animal comble le vide laissé par l'ancien mais il ne le remplace pas.

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Comme un autre. Pour certains ça dure un mois, pour d'autres 10 ans....Moi ça fait 3 ans et j'y suis encore. On ne perd pas une partie vivante de son coeur si facilement. Faut se laisser porter, c'est tout. 

  • il y a 6 mois

    Mes animaux ont toujours été des sauvetages.

    "Pupy" 2002/2015 sauvée des coups et de la malnutrition, elle avait 4 mois.

    Après elle: 7 mois sans chien, maison propre pendant 7 mois :-)

    Et est venu le moment où, c'était comme si elle me disait: J'ai été heureuse avec toi ..... fais un autre heureux et Phira est arrivée.

    "Phira" 2006/2018, adoptée à 10 ans.  Une beagle devenue sage, mais de plus en plus têtue, qui ne voulait plus rester seule.

    Après elle 4 mois sans chien, maison propre pendant 4 mois :-)

    Quand on a un beagle, on n'a pas "un chien" on a un beagle, où on devient fou ou on adore.

    J'imaginais ses bons yeux qui me disaient: "Maman, Maman, j'ai des potes dans un laboratoire, on abandonne des potes tous les jours, parce que nous sommes des beagles, si gentils, si beaux,  si têtus, indomptables, sauve un copain !

    Et j'ai sauvé "un copain", il allait avoir 3 ans AUCUNE EDUCATION, il était propre, c'est tout.

    Il aura bientôt 4 ans, j'ai ramé dur, pour tout apprendre à un têtu adulte: 25 kg (oui, il est grand et fort) de tendresse infinie.

    Voilà,comment je fais !

    "Kofi-Le-Chat" lui c'est de l'incrustation qu'il a fait et je ne l'ai pas chassé.

  • Kait.
    Lv 7
    il y a 6 mois

    C'est très dur mais le temps apaise la peine.

    En prendre un autre et parfois la meilleure solution.

    Je l'ai fait quand j'ai perdu mon petit persan Safran, et j'en au pris une autre à la place, Joy, elle ne remplace pas, mais elle est là, Joy.

    Pendant qu'on fait connaissance avec le nouveau venu on ne pense plus à l'autre, out tout du moins bien moins.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Roger
    Lv 5
    il y a 6 mois

     c'est  très difficile ! chacun réagit de façon différente ! moi j'ai toutes les photos de mes petits amis disparu ; j'ai aussi tous leurs colliers est jouets  dans ma petite salle de sport ou je suis le seul à y aller ! autant dire que tous les moments passer avec eux sont toujours bien présent !  aujourd'hui j'ai une petite caniche qui vas bientôt avoir deux ans est mon épagneul breton qui lui fera ses cinq ans au mois de novembre  ! je crois que aimer est bien s'occuper de ses amis  c'est aussi rendre hommage à ceux qui sont parti 

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Il faut laisser du temps au temps.

  • nat
    Lv 4
    il y a 6 mois

    ça dépend des personnes, c'est tellement dur à vivre. Certains ont une capacité de résilience plus forte et d'autres moins. Personnellement, vers la vingtaine j'ai pris un chien puis les années qui ont suivi 3 chats. Ils étaient mes premiers animaux (à moi pas à mes parents). On formait avec mon mari une petite famille, l'entente n'était pas toujours au top entre mes chats mais ça allait. 

    En 2017, mon chien est mort à 18 ans : avc, je l'ai traîné le plus longtemps possible, pas prête à vivre sans lui. Et puis il a fallu se résoudre. 

    En 2018, un de mes chats : les reins à 16 ans. C'était la fifille de mon mari, il a encore du mal à en parler.

    En 2019, un autre de mes chats : typhus à 8 ans, en 3 jours il est parti, un chat très gentil et calme, croisé persan, sauvé de la rue.

    J'ai perdu une partie de moi-même à chaque fois, la vie est terne depuis qu'ils ne sont plus là !

    J'ai repris un chat, vers avril, je ne suis pas encore connectée avec lui, je bloque même s'il est drôle et plein de vie. Ce n'est pas pareil, j'ai bien peur de ne plus jamais réussir à m'attacher pour de bon.

    Mon mari en parlait avec des collègues de la perte de nos animaux, certains lui disaient aussi qu'ils n'étaient pas toujours compris, un autre lui a carrément dit que la perte de son chien l'avait plus touché que celle qu'il avait connu dans sa famille...

    Je pense que pour surmonter, il faut penser aux moments sympas, les rigolades, les anecdotes positives. Le fait qu'il a été heureux avec nous et l'inverse. Perso, ça m'aide de repenser à tout ça. Faire un album, avec photos, et petits textes peu aussi être quelque chose qui aide, bon courage 

  • il y a 6 mois

    @mais en moins solennel, même si c'était un animal il faisait partie du foyer, de la "famille".? 

  • il y a 6 mois

    Personnellement, j'ai appris ce que veut dire " monter des barricades", distenciation par rapport à l'évènement, immobilité et indifférence feintes mais au final, bénéfiques. 

    Une espèce de léthargie émotionnelle ou une absence complète de sentiments avoués, donc inexistants.

    J'espère que tu n'en as pas fait le deuil !!! Rassure-moi !

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    En adoptant un autre animal 

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.