Anonyme
Anonyme a posé la question dans EnvironnementEnvironnement - Divers · il y a 8 mois

Existe-t-il des rivières potables dans le monde ?

Je ne parle pas des sources ni des nappes phréatiques mais bien de rivières (Voire fleuves ?)

donc l'eau serait assez propre pour qu'un randonneur puisse la boire sans qu'il soit nécessaire de la purifier (Peut-être la filtrer pour enlever les brindilles et feuilles mais pas plus).

Est-ce que ça existe ?

9 réponses

Évaluation
  • ?
    Lv 7
    il y a 8 mois

    Même sans la présence de l'Homme sur Terre, ça serait dangereux car il peut toujours y avoir des pathogènes dans l'eau ; il suffit qu'un animal soit mort dans l'eau en amont pour contaminer en aval.

    Il semble néanmoins que le risque soit réduit (je n'ose pas dire éliminé…) dans des eaux bien oxygénées, donc vives, animées d'un courant fort et de d'agitation. Mais je n'en jurerais pas (biocides, engrais, égouts, métaux lourds ou toxiques etc.).

  • il y a 7 mois

    Réponse courte : Oui, beaucoup !

    Réponse longue : Il faut d'abord définir ce qu'est une eau potable...

    L'eau potable n'est pas une eau pure H2O, elle contient plus ou moins de minéraux, plus ou moins de gaz dissouts, etc.

    De mon point de vue, une eau est potable si un être humain ordinaire (pas un bébé, ni une femme enceinte, ou une personne dont le système immunitaire est affaibli) peut la consommer sans tomber malade à court terme (je ne parle pas de boire la même eau durant vingt ans, mais sur quelques jours ou semaines).

    Des eaux qui répondent à ce critère, on en trouve beaucoup en France. Il m'arrive d'en boire régulièrement... A la source, ou en ruisseau... En Bretagne en tous cas.

    Quand je la filtre (ce qui n'est pas toujours le cas), cela se limite à la passer dans un linge propre pour en retirer d'éventuels macro-débris (les gros débris) et éventuelles petites larves. Je ne la fais pas bouillir, elle contient forcément des bactéries et d'autres petites formes de vie... Mais un corps humain en bonne santé les digère, les évacue ou les utilise (en symbiose) comme celles qui sont dans l'air, dans les autres boissons et sur la nourriture solide !

    Le risque, en vivant en milieu stérile, est d'empêcher le corps d'apprendre à réagir face à d'autres organismes. Moins les défenses sont préparées, plus on tombe gravement malade face à un intrus !

    Il faut bien comprendre que nous, êtres humains, en quelques heures à partir de la naissance, avalons ou "sommes colonisés" par environ dix fois plus d'organismes unicellulaires que nos corps ne comptent de cellules. Tant que ces êtres qui font partie de nous (ils prédigèrent notre nourriture, contribuent au fonctionnement cérébral, etc. via les liaisons nerveuses depuis le système digestif vers le Système Nerveux Central ou S.N.C.) sont contenus dans les zones où leur présence est souhaitée (environ deux kilogrammes dans les intestins d'un adulte + beaucoup moins en surface de la peau) et tant que leur population reste diversifiée, ils ne posent aucun problème. C'est la flore intestinale qu'on appelle "microbiote" et qui constitue la partie la plus active de notre "système nerveux entérique" (ou S.N.E. par opposition au S.N.C.). Le S.N.E. envoie dix fois plus d'informations au S.N.C. qu'il n'en reçoit de lui. Les microbes, dans l'absolu, ne sont pas nos ennemis !

    Concrètement, par exemple en randonnée : Si tu bois de l'eau d'une rivière ou d'un ruisseau, vérifie qu'il n'y ait pas de cadavre d'animal sur les quatre-cents mètres en amont, éloigne-toi des prés ou élevages (les parasites dans les déjections des animaux de ferme peuvent te contaminer), des champs non bio, comme des routes (le goudron est un polluant). Choisis une eau claire, vive (avec du courant). S'il y a de la vie (poissons, insectes, grenouilles), c'est bon signe. Si tu remplis une gourde ou une bouteille, prélève l'eau de façon à ce que ton récipient s'ouvre dos au courant (tu verras les feuilles flottantes arriver). Ne garde pas l'eau plus d'un jour dans ta gourde, et rince-la entre deux remplissages.

    Si tu crains les petites bêtes, filtre l'eau avec un tissu à l'entrée de ton récipient et/ou fais-la bouillir et/ou utilise des pastilles purifiantes (type "Micropur" en vente dans les magasins de randonnée, Décathlon, etc.). Si tes moyens sont limités : Remplis ton récipient à moitié, ferme-le et secoue-le pour oxygéner l'eau. S'il est transparent (verre, plastique incolore, ou assiette ou casserole ouverte) : Expose ton eau en plein Soleil une heure. Quand tu es en situation de survie, tu peux fabriquer un filtre à partir d'une bouteille de plastique. Un exemple ici : https://www.youtube.com/watch?v=Gi6lVv13b6M

    Ne bois jamais d'une eau souillée par des cadavres d'animaux à proximité. D'abord parce que des toxines, microbes et parasites peuvent très bien passer du cadavre à l'eau. Ensuite parce que l'eau (c'est exceptionnel, mais cela arrive) est aussi susceptible de contenir des produits naturels toxiques : Arsenic, uranium, etc. Même chose si tu sais que des orpailleurs sont en amont : Ils utilisent généralement du mercure pour nettoyer et agglomérer l'or... Le mercure est très toxique !

    P.S. : Jamais intoxiqué, jamais parasité en plusieurs décennies ! Première fois à onze ans. Consommation exclusive durant un an dans la vingtaine. Fréquente (plusieurs fois dans l'année, voire dans le mois) depuis des années.

    P.S.2 : En situation de survie, tu peux aussi collecter l'eau de pluie. Pour la rosée : Attache des tissus faciles à essorer à tes chevilles (foulards, torchons...), puis marche dans les herbes hautes. Enfin, étreins-les au-dessus de ta bouche ou d'un récipient.

  • Anonyme
    il y a 8 mois

    Il y encore des rivières potables dans le monde.

  • il y a 8 mois

    oui parfois , mais elles deviennent rares 

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 8 mois

    Peut être en montagne où l'humain n'y habite pas.

  • il y a 8 mois

    Non...............

  • ?
    Lv 7
    il y a 8 mois

    Ce que te dise les deux participants ci-dessous est faux.

    Tu vas en Corse, dans la montagne, et toutes les rivières sont parfaitement potables, pour preuve il y’a souvent une fontaine en dessous, quelques mètres ou kilomètres plus loin, et les corses viennent s’y approvisionner gratuitement plutôt que d’acheter de l’eau.

  • ?
    Lv 6
    il y a 8 mois

    il faudra nécessairement la filtrer pour qu'elle soit potable pour l’être humain; pour les animaux basiques pas besoin de la filtrer

  • pat
    Lv 7
    il y a 8 mois

    on pourrait boire celle de la rivière en bas de chez moi la plupart du temps .

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.