htttc a posé la question dans Politique et gouvernementGouvernement · il y a 2 mois

On est pas vraiment foutu de fabriquer des masques .. en fait on n est plus capable de faire grand chose .. Faut il remercier le gauchisme?

C est pas rentable , en France .. Faut dire qu avec des charges sociales qui doublent le coût salarial , ca ne risque pas de l être .. On veut un exemplaire modele social ou l assistanat est roi et ca a un cout: celui,de saloper notre competitvité et donc de saloper l.emploi au point de renoncer à etre present dans des secteurs de production entiers ! Alors voila !! On veut etre super assisté mais on crève devant le moindre virus parce qu on a juste la bite et le couteau pour faire face au moindre besoin sanitaire!! C EST BEAU LE GAUCHISME!! AAH QUE C EST BEAU !! BRAVOO BRAVOOOOOOO! IL FAUT CREVER!!! CREVONS!!!w

11 réponses

Évaluation
  • margot
    Lv 7
    il y a 2 mois

    socialistes au pouvoir population au désespoir 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 2 mois

    Crevons au nom du gauchisme flamboyant !! Nous sommes.exemplaires , on a tout, les 35 h , deux ans d indemnisation chomage , des primes de tout et de rien, des congés de maladie à gogo  au moindre urticaire , des 13 ieme mois alors qu apres observation du cosmos il n y en a pourtant que 12 ...on a tout pour etre heureux!! NON? Alors CREVONS!!! CREVONS DE NOTRE DEMAGOGIE GAUCHISANTE!w 

  • jojo48
    Lv 7
    il y a 2 mois

    c'est le libéralisme, partout en europe qui a mis cette merde

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Pas faux tout ça....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Remercions le gauchisme pour son efficacité dans l'organisation des meilleurs services publics de santé du monde.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • En effet! L'Etat est le grand destructeur de l'emploi avec ses prélèvements obligatoires qui confinent au racket le plus éhonté!

  • il y a 2 mois

    Nos politiques ont détruit l'Agriculture, l'industrie, … 

    pourtant nous avons la technologie pour produire ces masques, nos politiques sont des criminels !

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 2 mois

    Si on est encore capables d'ouvrir notre grande gueule... Mais pour combien de temps encore ?

    Cet épisode désastreux aurait pu servir de mauvais exemple à suivre dans le livre d'Henri Guaino "En finir avec l'économie du sacrifice".  J'espère que je verrai un bilan intelligent mettant:

     - d'un côté de la balance: Pas de considération stratégique vis à vis des masques avec arrêt de la fabrication, arrêt du stock de masques, tout cela pour gagner quelques dizaines de millions

     - de l'autre côté: Dépenser pour gérer un stock de masque quitte à le faire tournant pour éviter de les jeter à cause des dates, garder la fabrication le savoir faire et les emplois et éviter de dépenser des dizaines de milliards (et c'est pas fini !) comme actuellement en cas de crise

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    merditterrand a pourri les mentalités pour des siècles. Et sa progéniture c'est pas mieux

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 2 mois

    Je suis d'accord avec toi. L'Etat ne devrait pas s'immiscer dans l'économie. Il ne devrait pas aider les entreprises actuellement, l'intervention de l'Etat dans l'économie c'est du gauchisme nauséabond. Les entreprises actuelles mourront, d'autres se créeront à leur place, laissons faire la libre concurrence du marché à laquelle tu es tant attaché sans que l'Etat dépense des milliards. L'Etat doit uniquement assurer les dépenses régaliennes (police, armée) et ne pas intervenir dans l'économie.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.