Moussa a posé la question dans SportsVolleyball · il y a 4 mois

Quelle est la condition sine qua non pour le gain d'un match au volley ball? Que représente cette condition au volley ball?

Mise à jour:

Selon vous pourquoi William Morgan a-t-il créé le volley-ball?

2 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 4 mois
    Réponse favorite

    la condition est de faire 1.898,14€ de courses ce week-end et ma famille peut tenir 16 mois (eau, aliments secs, conserves, ...). La plupart ne le prenne pas au sérieux mais vous verrez quand les magasins seront vides et que vous mourrez de faim !!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Depuis l’an 2000, le premier dimanche après Pâques est celui de la divine Miséricorde. Il a été institué par le pape Jean-Paul II lors de la béatification de sainte Faustine Kowalska. Le Seigneur Jésus a confié à sainte Faustine une grande mission : rappeler au monde son amour miséricordieux : « Ma Fille, dis que je suis l’amour et la miséricorde en personne. » (Journal de sainte Faustine).

    Le message de Jésus à sainte Faustine est le cœur de l’Évangile. En effet la joie du Christ est de nous pardonner, de nous offrir sa paix. C’est grâce à l’amour répandu dans la sainte Trinité que nous sommes sauvés du péché et de la mort. Ouvrons entièrement notre cœur à l’amour qui jaillit du Cœur transpercé de Jésus ressuscité avec une grande confiance et laissons-nous guérir, libérer, laver, purifier et sanctifier par lui.

    . L’amour engendre l’amour. Le don de l’Esprit Saint offert aux apôtres ainsi que la grâce de pouvoir pardonner les péchés dévoile que nous sommes envoyés par le Christ pour révéler sa miséricorde. L’amour miséricordieux de Jésus est concret, fidèle, gratuit et capable de pardonner. Il est concret parce que Dieu m’aime personnellement, tel que je suis aujourd’hui. Jésus reste fidèle malgré tous nos manques d’amour, il ne cesse jamais de nous aimer, il ne s’en lasse pas. Et bien sûr il est gratuit, toujours offert, il faut l’accueillir et nous laisser aimer humblement. À l’image de Jésus, nous devons être missionnaires de la miséricorde, d’une façon concrète, fidèle et gratuite avec notre entourage, dans notre société.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.