pourquoi les italiens ce jettent sur le PQ et dévalisent les rayons , ils ont pas les 3 coquillages chez eux?

8 réponses

Évaluation
  • il y a 7 mois
    Réponse favorite

     .

    Stalone avait répondu à la question dans une interview à l'occasion de la sortie de Rocky Balboa.

    En gros

    (je traduis) :

    Tu utilises les 2 premiers comme des baguettes chinoises pour tirer doucement tout le truc, et le 3ème c'est pour racler ce qui reste.

    remarque lucide de Sylvestre :

    "C'est votre question... faut faire attention aux questions qu'on pose, désolé"

    ☻ ☻ ☻

    Et le coquillage on ne les jette pas , on les laves ........écolo et recyclable .

    .......

  • Anonyme
    il y a 7 mois

    Héhéhé 

    Tout le monde ne sait pas se servir des 3 coquillages

  • Philou
    Lv 7
    il y a 7 mois

    Si ils faisaient comme en Asie et se lavaient le cul à l'eau ils n'auraient pas besoin de papier-cul.

  • bah les coquillages faut les jeter quand même et ça doit boucher les chiottes standards.. c'est con ce truc !!!     

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 jours

    Nous nous retrouvons ce matin dans le cimetière de Lannemezan parce que dans la nuit du 9 au 10 août dernier, 63 tombes ont été vandalisées et profanées.  C’est un acte grave pour trois raisons :

    1-D’abord parce que c’est là que nous enterrons nos défunts. Un cimetière est un lieu de repos, un lieu de mémoire; c’est un lieu de prière, c’est un lieu d’espérance. C’est au cimetière que nous nous rendons régulièrement, et en particulier le 1° ou le 2 novembre, pour faire mémoire des membres de nos familles que nous avons connus, aimés et que nous voulons honorer, pour lesquels nous voulons prier, que nous voulons confier à la miséricorde de Dieu.  Cela fait des tombes de nos familles des lieux extrêmement sensibles. Des lieux de grandes émotions. Des lieux où nous nous sentons fragiles parce que nous y sommes remis face au mystère de la mort. La mort qui nous choque, nous déconcerte, nous révolte. La mort qui nous a pris un parent aimé. La mort qui nous interroge sur la précarité de notre propre existence. La mort qui est l’échec absolu. Un cimetière est un lieu où nous nous retrouvons en couple, en famille, entre amis pour pleurer nos morts et pour nous soutenir, pour nous porter les uns des autres, pour tenter de nous consoler. Nous sommes fragiles dans un cimetière. Voilà pourquoi il doit être absolument respecté. Chacun d’entre nous est remis face à la précarité de son existence, chacun de nous s’y sent vulnérable. Et c’est pourquoi la profanation d’un cimetière est tellement injuste, tellement indigne : parce que notre fragilité, notre impuissance face à la mort est tournée en dérision, moquée, violentée là où elle devrait être infiniment comprise et respectée.

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    "C'est votre question... faut faire attention aux questions qu'on pose, désolé"

  • il y a 7 mois

    C'est en Australie....

  • il y a 7 mois

    2 coquillages c'est suffisant

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.