A quel degré Friedrich Nietzsche prônait-il l'Eugénisme ?

Je me souviens de cette citation de Nietzsche : " on doit hair la faiblesse, pas les faibles !". Je sais qu'il n'était aucunement raciste, ni antisémite mais je voulais savoir ce qu'il en était pour l'eugénisme ?

Je sais qu'il prônait la mort par compassion ou le suicide volontaire pour les gens malades pour qui la vie n'a plus aucun sens.

Aurait-il prôné la mort pour des personnes saine d'esprit mais difforme physiquement ou atteinte de certaines malformations telles que le nanisme. Aurait-il voulu l'extermination des trisomiques ou des handicapés mentaux ?

10 réponses

Évaluation
  • il y a 3 mois

    Je ne vois pas de conviction sociale d'eugénisme chez Nietzsche Si ce n'est dans la Volonté de la Puissance Le besoin personnel  d'un malade de surmonter le handicap besoin qui fut utilisé à l'envi par pas mal de sociétés eugénistes et surtout racistes . .une morale individualiste qui marquera le vingt et unième siècle ,je l'espère toujours ,en dépit des contre exemples minables de ces temps derniers .

     Et la recherche scientifique nous y engage elle même .Selon un mot de Karl Popper

     "" On ne doit pas considérer que la science nous donne UNE vérité .Le scientifique est celui qui dès qu'il possède une théorie entre les mains ne cherche pas à la confirmer  par tous les moyens  mais bien plutôt à la faire se contredire et à la réfuter 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 3 mois

    Il disait  " On doit haïr la faiblesse "  il évoquait la faiblesse de caractère  chez soi .....la mollesse , la défaite , le je m ' en foutisme .

    Il n'est pas question de la faiblesse chez les autres ....les autres sont comme ils sont et c 'est leur probléme et ça ne doit jamais être le tien .

    Des idées eugénistes chez Nietzsche  NIET .

    Aprés , il a ecrit tellement de bouquins , qu'on peut parfois interpréter ce qu'il n' a pas dit ..

    Et certaines choses qu'il a dites , il faut les entendre avec les oreilles de l'époque .

    ....

  • il y a 3 mois

    Nietzsche lutte contre la faiblesse à l'état brut, contre ce genre de méthode d’introduction rhétorique que tu utilise, Nietzsche fustige justement les méthode de faiblard pour ce mettre en avant ... un peu d'honneur dans la rhétorique te ferais pas de mal. . . " les mouches de la places public" 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Nemo
    Lv 5
    il y a 3 mois

    Bonne question

    l'eugénisme fut une doctrine soutenue par une partie du corps médical (cf Salvador Allende dans sa thèse de médecine) ;et divers pays démocratiques avant et après la guerre.Je ne vois pas de traces réelles de ces idées dans sa vie ou son oeuvre.

    • yamaela
      Lv 7
      il y a 3 moisSignaler

      Effectivement. De plus, Nietzsche ne pensait pas l'humain en termes de races ou de cultures... Mais en terme de potentiel et de finalité... Ce qui ne permet pas d'aborder ses notions de manière politique.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 3 mois

    Non. A ma connaissance, il s'agissait de mort volontaire, pas d'assassinat ! 

    Jamais, il n'a écrit nulle part qu'il fallait tuer des personnes atteintes d'un handicap! 

    Je vais vérifier, je reviens.

    /Édit:

    Alors... Après pas mal de petites lectures pour me rafraîchir la mémoire, je suis parvenue à la conclusion suivante...

    Le vrai Nietzsche n'ai a jamais parlé d'eugenisme. Il parle seulement de transformation de soi et souhaite voir s'élaborer une société permettant à chaque humain d'atteindre son plus haut potentiel, sans discrimination. Il élabore ensuite une théorie de l'homme idéal, qui serait comme le but à atteindre, le célèbre surhomme. Nietzsche s'inspire de Pic de la Mirandole, Montaigne, Rabelais et Machiavel.

    Mais... Dans le faux Nietzsche, à savoir le livre "La volonté de puissance" entièrement écrit par sa soeur nazie à partir de morceaux de textes découpés (en fait c'est elle l'inventeur du copier-coller 😄) sans respecter la pensée de son frère, on trouve une justification de l'eugénisme, on trouve même une justification pour la solution finale...

    Citation:

    "La première, sa sœur Elisabeth Förster-Nietzsche, va se livrer non pas à une réécriture, mais à un redécoupage de la pensée de son frère pour composer la Volonté de puissance parue en 1901, après la mort de celui-ci. Piochant ici ou là de quoi composer une œuvre qui servira de base idéologique aux fascistes italiens, ou au Parti nazi."

    Source: article du journal Libération "Friedrich Nietzsche l'emprunte" (que, pour une raison que j'ignore, je ne parviens pas à mettre en lien! Je vous présente mes excuses.)

    Donc, selon si vous lisez Nietzsche ou sa soeur, vous ne parviendrez pas aux mêmes conclusions. 

    Article sur la pensée de Nietzsche qui montre très clairement la rupture de pensée entre le corpus nietzschéen et l'ouvrage posthume de La volonté de puissance. Il semble, par contre que m. Bouriau ignorait que la soeur de Nietzsche avait écrit ce dernier opus.

    Christophe Bouriau, « Nietzsche et la réappropriation des normes de la Renaissance », Philosophia Scientiæ [En ligne], 12-2 | 2008, mis en ligne le 01 octobre 2011, consulté le 27 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/philosophiascienti... ; DOI : https://doi.org/10.4000/philosophiascientiae.131

    /Édit bis

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/L%27Ant%C3%A9chris...

    En cherchant autre chose, je suis tombée sur ceci. La section "Une inversion des valeurs polémiques" pourrait vous intéresser. 

    • ...Afficher tous les commentaires
    • yamaela
      Lv 7
      il y a 3 moisSignaler

      #Timinet: oui, tout à fait.🙂
      @Fritz: le terme humanité c'est Mensclichkeit en allemand et ce n'est pas celui que Nietzsche utilise. Il emploie bien le terme Mensch ce qui renvoie non seulement à l'humain mais aussi à la construction du sujet pensant... 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Noah
    Lv 4
    il y a 3 mois

    La question est discutable telle qu'elle est posée présentement . Déjà , qu'est-ce l'eugénisme , j'y vois là des représentations confuses . L'eugénisme peut entendre tout ce qui a attrait à ce que l'on peut identifier comme étant 

    contre-nature , validé comme naturelles , en modifiant malgré tout cette nature , par la forme , y compris les apparences , ceci peut importe les moyens . Ceci dit 

    devons-nous rejeter pour autant toutes ces façons d'être , davantage en lien avec la culture ...!? Peut-on vraiment y inclure les handicapés , à savoir entre autres , tout ce que la nature a produit , sans que les activités humaines en soient directement responsables . Ne sont-ce pas ces moyens dénaturants utilisés plus ou moins sciemment , que l'on peut identifier comme eugeniques , on parle aujourd'hui du transhumanisme , et dans cette question , la liste est extrêmement longue : Nietzche a t-il d'une façon ou d'une autre dans sa doctrine participé a ce que l'on peut inclure dans l'eugénisme , il a effectivement conçu le surhumain , l'homme au delà des limites de la condition humaine ... mais cela ne fait pas de lui un eugénisme , le savait-il ...?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 3 mois

    Non...............

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 3 mois

    il le faisait au degré 180

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 3 mois

    30 degrés. .......il aimait bien la chaleur 

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 3 mois

    Je me suis toujours foutu des névroses de Nietzsche. Nul ne peut ériger ses tares psychologiques en système philosophique. 

    • ...Afficher tous les commentaires
    • yamaela
      Lv 7
      il y a 3 moisSignaler

      Alexandre Jollien, philosophe actuel, s'est servi de don handicap physique pour créer une philosophie. Maupassant et Kafka ont utilisé leur folie pour écrire... Nous pensons grâce, par et avec ce que nous sommes. A moins d'être neo-platonicien, toute idée a un corps.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.