frrrrr
Lv 5
frrrrr a posé la question dans EnvironnementRéchauffement climatique · il y a 1 mois

À cause du réchauffement climatique, un certain nombre d'animaux et de végétaux, qui en avaient l'habitude, n'hibernent plus !?

À votre avis, quelles en seront les conséquences à long terme ?

11 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois

    Trompés par la température, ils se croient au printemps et, pour les animaux ne trouvent rien à manger, les végétaux se prennent un coup de froid qui crame les pousses ou un parasite alors qu'ils sont en état de faiblesse.

    Ou encore un biotope est chamboulé, comme avec la désynchonisation entre floraison et sortie des pollinisateurs.

    Devant la rapidité du changement climatique avec tous les dérèglements locaux qu'il entraine, beaucoup d'espèces n'ont pas le temps de migrer et encore moins de s'adapter. Donc à long terme, mais c'est "bien parti", disparition de nombreuses espèces animales et végétales.

    Surtout si en plus on "aide" la nature, volontairement, par laisser-aller ou simple négligeance...

    Pour suivre et survivre, une espèce doit actuellement, en moyenne dans l'hémisphère nord, monter de 17 km par décennie ou de 11 m vers le haut. Ça n'a l'air de rien, bien sûr... mais tout le monde ne suit pas. Cela dépend beaucoup des régions et c'est particulièrement fort dans les océans (par ex. montée vers le nord de 1000 km sur les 40 ou 50 dernières années pour des poissons tropicaux) source IFREMER. Sinon, liens ci-dessous.

    .

  • il y a 1 mois

    le dérèglement climatique est bel est bien en marche 

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • margot
    Lv 7
    il y a 4 semaines

    ils s'adapteront   ce n'est  pas le premier ni le dernier réchauffement  et c'est comme ça qu'il y a évolution!!

    • ...Afficher tous les commentaires
    • ?
      Lv 5
      il y a 4 semainesSignaler

      Les réchauffistes vont remettre en question l'évolution et bientôt ils nous diront que la terre est plate. Mouarf, "un changement aussi rapide", il y en a qui ne savent plus quoi inventer.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Denise
    Lv 6
    il y a 1 mois

    ah  mais c'est clair, je te prends les hérissons, que je connais bien, j'en avais toute une colonie dans mon jardin que je  nourrissais depuis plusieurs années.

     Il faut savoir que les hérissons sont des semis hibernants. il faut que la température baisse, comme en hiver et leur métabolisme les mets " en repos" parce que l'hiver il n'y a pas de nourriture. durant cette hibernation ils ne consomment  pas beaucoup de calories. Ils remontent en température en moyenne tous les 15 jours, là ils sortent, mangent et retournent hiberné, mais pour maintenir leur température, ça consomme de l'énergie.

    Quand il ne fait pas assez froid,  comme cette année, ils s"épuisent et meurent de faim, même si on leur met à manger. Je n'en ai plus un seul, et j'en vois plein écrasés sur la route, à ma plus grande peine ... ;0(  

    Les plantes , arbres mais aussi blé etc, ne sont plus adaptées à la chaleur, je vois chaque année des chênes qui  sèchent sur pieds dès juillet. Les agris, certains, s'adaptent, et sèment d'autres fourrages que les habituels, des maïs moins gourmands en eau, ils sèment du sorgo par exemple. Mais la végétation existante va disparaître pour les plus gourmands en eau. 

     J'ai planté une vigne américaine, Isabelle elle s'appelle, naturelle, résistante aux maladies, on va voir ce que ça va donner.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 mois

    Stérilité ....et  maladies .

  • Roger
    Lv 5
    il y a 4 semaines

    non content de ne plus hiberner  beaucoup disparaisse définitivement de nos campagne 

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Les conséquences à long terme sont que l'action de désinformation des climato-sceptiques soudoyés par les multinationales du secteur de l'énergie fossile va nous amener à un désastre écologique comparable aux grandes extinctions du vivant qui ont marqué la Terre depuis 500 millions d'années, alors qu'on pourrait encore limiter les dégâts.

    Le réchauffement n'est pas la cause unique, mais il y contribue largement. Il s'ajoute à la réduction des biotopes et à la pollution.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Il faut bien des changements quelque part pour qu'il y ait évolution, ce n'est pas d'aujourd'hui.

    Et je pense que personne n'est contre l'évolution sauf ceux qui voudraient que tout soit figé.

    ## : Le climat aussi n'est qu'une hypothèse, mais ça arrange bien les politiques qui nous balances des tas d'inepties écologiques.

    D'ailleurs, je n'en vois aucun rouler en voiture électrique par exemple (parmi tant d'autres).

  • il y a 1 mois

    Si les grizzlys n'hibernent plus, leur population risque de très fortement baisser avant qu'ils ne prennent l'habitude de ne plus manger le corps parasité des saumons, comme les loups du coin.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • ?
      Lv 5
      il y a 1 moisSignaler

      Pas besoin, ils hibernent avec les températures actuelles de -20 à -40° voir -50° à certains endroits.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • gildas
    Lv 7
    il y a 1 mois

    les espèces se déplacent plus au  nord

    il y a des aigrettes qu'on ne trouvais pas avant

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Denise
      Lv 6
      il y a 1 moisSignaler

      passereaux est due en grande partie aux agris et l'épandage de leurs poisons; même les récoltes sont toxiques, mes moineaux ont disparu juste aux moissons. Il n'y a plus d'insectes, même dans les maisons. C'est un désert de vie.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.