Anonyme
Anonyme a posé la question dans EnvironnementRéchauffement climatique · il y a 2 mois

les scientifiques ont prouvé que les romains y'a 2000ans ont connut de plus grande chaleur que nous, surement dut aux vieilles bagnoles?

comme dirait notre gouvernement

https://www.futura-sciences

.com/planete/actualites

/climatologie-arbres-ont-

parle-romains-avaient-

plus-chaud-nous-ete-39994/

15 réponses

Évaluation
  • il y a 2 mois

    Des scientifiques ont établi qu'en Scandinavie (et non en Italie) les températures estivales (pendant l'été météorologique, juin, juillet, août, période de croissance des arbres) étaient en peu plus élevées que de nos jours.

    Aucune contradiction avec le réchauffement global actuel, vu que c'est ce que tu sous-entends, même si les régions polaires y sont plus sensibles que la moyenne.

    En particulier, l'Arctique et le bassin Atlantique nord ont tendance à sur-réagir aux perturbations climatiques, locales ou globales (une histoire de surface de banquise et de circulation thermohaline...). La période de l'optimum "romain" a en fait touché essentiellement l'Europe du Nord...

    Les causes directes ? Pas évident. Pour ma part je pense qu'à l'époque le traineau du Père Noël carburait au mazout (c'est aussi con que tes vielles bagnoles).

    Les paramètres de Milankovitch évoqués dans l'article de Futura ont pour conséquence, dans la période interglaciaire actuelle, une baisse de température globale de 0,1 °C par millénaire depuis l'optimum atteint il y a 6-8000 ans à la sortie de la dernière période glaciaire (l'article mentionne 0,2 °C par millénaire en Scandinavie - sensibilité plus élevée que la moyenne). En particulier, l'effet de la diminution de l'obliquité de l'axe de la Terre tend à diminuer le contraste été/hiver. On devrait donc normalement aller vers des étés moins chauds, mais on est en train de changer la donne...

    Toujours est-il que le climat, même dans les conditions normales, naturelles, n'est pas un long fleuve tranquille et subit des fluctuations plus ou moins erratiques, mais des études globales sur le climat passé durant l'holocène montrent en fait que le réchauffement actuel (avec comme conséquences les dérèglements en chaine constatés) s'installe à une vitesse sans commune mesure avec celle des fluctuations locales telles que celles de la période romaine, de l'optimum médiéval ou du petit âge glaciaire et pour la première fois frappe la planète entière.

    Donc on fout la paix aux romains, on tente de s'occuper du présent... et de l'avenir qui est déjà là !

    .

    Attachment image
  • il y a 2 mois

    Amusant comment on peut détourner le contenu de son article. Tout d'abord il ne s'agit que de mesures effectuées en Scandinavie. Ce n'est donc pas généralisable à la planète entière. De plus, ce ne sont que des mesures effectuées sur les cernes d'été. C'est à dire la période où les pays en question sont en maximum d'ensoleillement, qui peut être présent 24h/24.

    De plus la courbe qui est présenté, si elle indique un refroidissement régulier depuis 2000 ans, elle montre aussi clairement que ce refroidissement n'est plus vrai depuis l'ère industrielle. D'ailleurs, voici la conclusion de l'article, que tu t'es bien gardé de donner:

    "Cette étude conforte également une autre hypothèse. Les émissions de gaz à effet de serre d'origine anthropique, massives depuis le début de l'ère industrielle, pourraient avoir interrompu l'arrivée de la prochaine ère glaciaire en mettant fin au refroidissement de la moitié nord de la planète. L'Homme aurait donc bien retardé la prochaine glaciation. Cette interprétation serait cependant remise en cause par plusieurs scientifiques qui rappellent que les mesures ont été prises à de hautes latitudes et qu'elles ne concernent que les températures estivales. Certaines interprétations auraient pu, selon eux, être exagérées. "

    Autrement dit, les scientifiques en question accusent bien l'être humain d'être responsable de la situation climatique actuelle, avec ses chaleurs anormales (mets le nez dehors), ses évènements extrêmes (comme actuellement en Australie), etc.

    • Pratique habituelle du "cherry picking" chez les climato-négationnistes.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    quoi ?! les Romains possédaient des Tractions avant ?

  • margot
    Lv 7
    il y a 2 mois

    normal 

      la terre a 4,45 milliards d'années. 

    l'homme 200 000 ans 

    des périodes de glaciation puis de réchauffement ont tjours existés ,même si ces phénomènes vont beaucoup plus vite aujourd'hui ,l'homme n'y est pas pour grand chose ,la nature reprend ses droits .

    il faudra s'adapter,changer nos comportements !!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 mois

     Même au Moyen âge, il y a eu une longue période où les températures étaient encore plus élevées que maintenant. Que l'activité humaine accélère le phénomène, si, bien sur, mais pas dit qu'à la base ce soit nous qui ayons déclenché ça.

  • il y a 2 mois

    Et les Mayas, les Papous et les Bushmen à la même époque ?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 2 mois

    Les romaines avaient chaud aux fesses  ?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 2 mois

    Qu'importe de comparer des chaleurs entre périodes, mesurer sur un cerne de bois, une rapport isotopique d'une bulle de glace antarctique, ou un thermomètre! Il faut agir.

    Qu'importe d'accuser un cycle solaire à l'époque romaine (se déculpabiliser) ou les transports à moteurs thermiques de notre actualité (se culpabiliser). Il faut agir.

    Ca chauffe ici, ca déluge là, ca brûle là-bas,... et on sait que l'homme (sans H majuscule) influe très significativement depuis qu'il lui a pris de révolutionner l'industrie et l'agriculture à force de toujours plus d'énergie fossiles extirpée de la Terre et supposée 'gratuite'; de proliférer à 8millions et toujours plus dans des villes déconnectées du contact et dépendance directs à la Nature; de voir le progrès dans toujours plus de confort et facilité oubliant la sobriété, la sagesse (et les vieux au passage reclus hors famille); de voir la solution dans toujours plus d'intelligence artificiele, à commencer par le virtuel numérisé fallacieusement utile (plutôt que dant le concret simple et nécessaire);...

    Alors oui, je vais paraphraser Obelix, le naif, et aussi Asterix, le futé: "ils sont fous ces Romains et ces GrosDémons de nos sociétés bagnolisées". Comme nos 2 icônes, je doute qu'on sache se refuser un verre de cervoise (et +2 ou 5°C dans le sang-climat) et une louche de potion magique (l'internet, le Graal d'un toujours plus d'énergie gratuite à consommer). Quitte à préférer foncer dans le mur des boucliers grossesmains thermiques. Voilà ils ont agit, et nous allons agir! Mais plus on tardera, plus ca fera des gnons, plus ca coutera cher, plus au final la majorité mourra ou dépérira ou souffrira, seuls les déjà-mieux-lottis profitant du nouveau climat dans un paradis qu'ils aura su s'approprier et protéger.

    Cette question pourra se prolonger de mile façons, par ex l'article https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/ar... évoque par ce motto de nos 2 icônes gauloises que l'aveuglement peut être aussi issu des religions via leurs extrêmismes (il l'a été et continue à l'être!).

    Attachment image
    Source(s) : Asterix et Obelix relu par un scientifique psychologue
    • oncle M
      Lv 5
      il y a 2 moisSignaler

      Pour les climatosceptiques je dirai c'est un peu comme le pari de Pascal sur Dieu: il vaut mieux penser qu'il existe: on peut y gagner le paradis ;) . Là, s'il on pense que l'homme est au moins en partie responsable, on peut agir... Alors il faut agir.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 2 mois

    Oui et puis aussi ils se limaient dans les fesses. Ça dégageait pas mal de chaud.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • tanuki
    Lv 5
    il y a 2 mois

    arrête ton char

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.