y a t il une équation pour le zéro absolu ?

4 réponses

Évaluation
  • arrial
    Lv 7
    il y a 3 mois
    Réponse favorite

    Oui, la loi des gaz parfaits, p = n.R.T/V.

    Cette température théorique est déterminée en extrapolant la loi des gaz parfaits pour une quantité de gaz connue à volume constant : selon un accord international, la valeur du zéro absolu est fixée à −273,15 °C (Celsius).

    Attachment image
  • il y a 3 mois

    Mais  s'il n'a jamais  pu être atteint et ne le sera jamais, à quoi servirait une équation pour le calculer   ? 

    • frrrrr
      Lv 5
      il y a 3 moisSignaler

      D’abord on fixe une barrière théorique et puis on essaye d'étudier l'état de la matière quelle baisse de plus en plus de température . Comme la matière qui se rapproche de la vitesse de la lumière .

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • frrrrr
    Lv 5
    il y a 3 mois

    Comment on estime ou on calcule le zéro absolu, tu veux dire ?

    Peut être une extrapolation ?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 3 mois

    Amusant, à lire les réponses j'allais dire que c'était comme pour l'instant zéro, un instant à distance finie dans le passé mais inatteignable en réalité, puisqu'une infinité d'étapes se trouvent entre lui et nous.

    Attention, pas à la Hénon, bien une infinité physique : plus ou s'approche de cet instant, plus il fait chaud, plus les particules vont vite donc plus pour chacune leur temps propre gèle (ou ça gèle quand il fait chaud !) Donc le temps s'écoule de plus en plus lentement, jusqu'à infiniment lentement à l'instant zéro.

    Et de plus, comme à cette période les constantes physiques varient, en particulier le temps de Plank qui diminue proportionnellement à l'âge de l'univers, le « pas » du chronomètre universel diminue.

    Et cela est lié à … l'entropie, qui elle est mesurable de façon non équivoque elle tend vers moins l'infini¹ quand on s'approche de l'origine.

    Amusant, je retrouve cela dans l'article mais cette fois il s'agit plutôt de l'autre bout de l'univers, sa mort thermique où de nouveau l'entropie retrouve une place centrale, avec un nombre d'étapes infini.

    Source(s) : ¹ vu que si l'agitation peut sembler maximale le volume lui est minimale, cette valeur est bien valide.
    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.