Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesLivres et auteurs · il y a 8 mois

Gabriel Matzneff semble ne pas avoir laissé de mauvais souvenirs dans son sillage ?

Un gros ouvrage des éditions du Sandre qui lui est consacré nous laisse voir des photos et témoignages de jeunes filles connues par lui à seize ans et qui disent l'apport bénéfique qu'à été cette rencontre

il n'est pas trop dur à Paris et en Régions d'en voir d'autres dont le ressenti est semblable

Mise à jour:

@ jean-pierre

   oui,je sais ce livre (Les moins de 16 ans) ne m'est pas bien sympathique ,mais il ne faut pas faire d'anachronisme ,au moment de sa sortie il n'a pas déclenché de rejet à droite et il n' a

pas été mal reçu par le gauchisme (thème de la révolution sexuelle...) ,disons aussi que Matzneff aimait la provocation

1 réponse

Évaluation
  • il y a 8 mois
    Réponse favorite

    "Ce qui me captive, c'est moins un sexe déterminé que l'extrême jeunesse, celle qui s'étend de la dixième à la seizième année et qui me semble être — bien plus que ce que l'on entend d'ordinaire par cette formule — le véritable troisième sexe. Seize ans n'est toutefois pas un chiffre fatidique pour les femmes qui restent souvent désirables au-delà de cet âge. […] En revanche, je ne m'imagine pas ayant une relation sensuelle avec un garçon qui aurait franchi le cap de sa dix-septième année. […] Appelez-moi bisexuel ou, comme disaient les Anciens, ambidextre, je n'y vois pas d'inconvénient. Mais franchement je ne crois pas l'être. À mes yeux l'extrême jeunesse forme à soi seule un sexe particulier, unique."

    Les moins de seize ans, 1975

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.