Anonyme
Anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPoésie · il y a 8 mois

pour le poéte pouetisant ,La poésie est un poulailler doré malgré la fausseté du lieu?

Chantecler, allant maintenant de l’un à l’autre.

Oui, Coqs affectant des formes incongrues,

Coquemars, Cauchemars, Coqs et Coquecigrues,

Coiffés de cocotiers supercoquentieux…

– La fureur comme un Paon me fait parler, Messieurs ! J’allitère !… –

Et s’amusant à les étourdir d’une volubilité caquetante et gutturale

Oui, Coquards cocardés de coquilles,

Coquardeaux Coquebins, Coquelets, Cocodrilles,

Au lieu d’être coquets de vos cocoricos,

Vous rêviez d’être, ô Coqs ! de drôles de cocos !

Oui, Mode ! pour que d’eux tu t’emberlucoquasses,

Coquine ! ils n’ont voulu, ces Coqs, qu’être cocasses !

Mais, Coquins ! le cocasse exige un Nicolet !

On n’est jamais assez cocasse quand on l’est !

Mais qu’un Coq, au coccyx, ait plus que vous de ruches,

Vous passez, Cocodès, comme des coqueluches !

Mais songez que demain, Coquefredouilles ! mais

Songez qu’après-demain, malgré, Coqueplumets !

Tous ces coqueluchons dont on s’emberlucoque,

Un plus cocasse Coq peut sortir d’une coque,

– Puisque le Cocassier, pour varier ses stocks,

Peut plus cocassement cocufier des Coqs !

– Et vous ne serez plus, vieux Cocâtres qu’on casse,

Que des coqs rococos pour ce coq plus cocasse !

Edmond Rostand

3 réponses

Évaluation
  • il y a 8 mois

    Bonjour,

    Oh là que de caquètement..on ne s'entend plus..j'aime mieux le Rostand de Cyrano de Bergerac..

    https://www.youtube.com/watch?v=C__5MucW5zw

    Youtube thumbnail

  • Elidal
    Lv 6
    il y a 8 mois

    Bonjour,

    Très belle performance d'Edmond Rostand... On entend réellement caqueter le poulailler! Voilà un auteur qui aimait jouer avec les mots et il y réussissait avec brio!

    Je laisse le mot de la fin à Alphonse Allais:

    Nous nous étalons

    Sur des étalons.

    Et nous percherons

    Sur des percherons !

    C’est nous qui bâtons,

    A coup de bâtons,

    L’âne des Gottons

    Que nous dégottons !…

    Mais nous l’estimons

    Mieux dans les timons.

    Nous nous marions

    A vous Marions

    Riches en jambons.

    Nous vous enjambons

    Et nous vous chaussons,

    Catins, tels chaussons !

    Oh ! plutôt nichons

    Chez nous des nichons !

    Vite polissons

    Les doux polissons !

    Pompons les pompons

    Et les repompons ! (…)

    Du vieux Pô tirons

    Quelques potirons !

    Aux doux veaux rognons

    Leurs tendres rognons,

    Qu’alors nous oignons

    Du jus des oignons ! (…)

    Ah ! thésaurisons !

    Vers tes horizons

    Alaska, filons !

    A nous tes filons !

    Pour manger, visons

    Au front des visons,

    Pour boire, lichons

    L’âpre eau des lichons

    .Ce que nous savons

    C’est grâce aux savons

    Que nous décochons

    Au gras des cochons.

    Oh ! mon chat, virons

    ,Car nous chavirons !

    Alphonse Allais

  • il y a 8 mois

    Bonjour

    mon  Dieu quelle cacophonie monsieur de Rostand !!

    mais j'aime bien merci de partager ce bel éloge caquetant pour un coq qui ne restera, malgré son panache et son ramage, qu'un coq de Basse-Cour ;0) jade or

    passe une bonne journée

    @ puisque c'est un poulailler doré... donnons-nous en à cœur joie avec :

    Vers en assonances 

    .Les variations normales

    De l'esprit autant que du cœur,

    En somme, témoignent peu mal

    En dépit de tel qui s'épeure,

    Parlent par contre, contre tel

    Qui s'effraierait au nom du monde

    Et déposent pour tel ou telle

    Qui virent ou dansent en rond...

    Que vient faire l'hypocrisie

    Avec tout son dépit amer

    Pour nuire au cœur vraiment choisi,

    À l'Âme exquisément sincère

    Qui se donne et puis se reprend

    En toute bonne foi divine,

    Que d'elle, se vendre et se rendre

    Plus odieuse avec son spleen.

    Que la faute qu'elle dénonce,

    Et qu'au fait, glorifier,

    Plutôt, en outre, hic et nunc,

    L'esprit altier et l'âme fière !

     paul verlaine (1844 - 1896 à 51 ans) - Chair (1896)

    ;0)

    bongrododo

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.