Dire que "la seule constante dans la vie c'est le changement", n'est-ce pas un contresens -?

Mise à jour:

Et accessoirement, pourquoi alors tant de personnes ont du mal avec le "changement" puisqu'il serait signe de stabilité? ;)

10 réponses

Évaluation
  • il y a 2 semaines
    Meilleure réponse

    Salut Cousine.

    "La seule constantes dans la vie c'est le changement" est un énoncé faux,

    trivialement. Tu as des connaissances scientifiques, il me semble,

    comment concilier cet énoncé, et l'existence de constantes numériques

    excessivement importantes en théorie scientifique ?

    La charge d'un électron, la valeur d'un quantum d'énergie (constante

    de Planck), la vitesse de la lumière dans le vide etc.. etc...

    Même philosophiquement parlant, si l'impermanence est un "principe"

    c'est que - d'une certaine manière - c'est une "permanence".

    Nous appréhendons tous cette "permanence" de l'être,

    cette "atemporalité" qui permet justement le changement....

    Il ne peut y avoir de changement d'un être sans

    une certaine stabilité de sa définition.

    Je ne pense pas que ce soit le changement à proprement parlé,

    qui gêne tant d'individus. C'est plus "l'inconnu" qui les effraie.

    Si tu leur propose un changement d'un truc connu A vers un truc

    connu B, la plupart ne moufteront pas. En revanche, si tu leur propose

    de passer d'un truc connu à un truc inconnu, là c'est la panique !

  • Bonjour  Cousine TT

    Heraclyte  disait  à ce propos   

    <<Rien ne peut être pensé sans son contraire.>>

    Alors non    ça ne semble pas être  un contre sens  mais  même  une pensée   très logique

    La  constante  n'implique et n'introduit  pas  la permanence en toute chose

    et  toute  pensée ou  idée est  évolutive et  engendrera    des  changements sur notre  vision  des  choses  et  leur  approche

    Mais     les  gens ont souvent peur du changement parce que  ça  impacte   sur leurs habitudes  et c'est confortable   ce  " ronron " de la  vie

    Alors   changer ces habitudes  qui  font leur  vie,   ce ronron   fait  "peur"  et  cet " inconnu"    peut déranger     et  donc  déstabiliser  

     Mais   le changement n'est  pas  signe  de stabilité ,  c'est  là  que pourrait  être le contre   sens

    Changer    c'est  aussi évoluer  dans  son cheminement cognitif  et  ses comportements  et  c'est loin  d'être  stabilisant , mais  c'est un bon marqueur et  un indicateur  de progression  dans  son évolution personnelle et   dans son relationnel  à  l'altérité

    • elle dit  bien ,signe  de  stabilité  et  changer   son" ronron" de vie  peut être  déstabilisant  pour bcp  je  crois, d'où  cette peur,    Bonjour à Vous   aussi cher Théo ☺

  • il y a 2 semaines

    stabilité et constance sont-ils du même ordre ?

    la seule constante dans la vie .....donc toutes les autres lois seraient sujettes à caution ?

  • Elidal
    Lv 6
    il y a 2 semaines

    Bonjour Cousine,

    Le temps passant, l'homme est quasiment obligé de s'adapter au fur et à mesure à une évolution de la société et de la technologie...C'est comme ça que je comprends cette citation de Bouddha..  Et le temps qui passe crée cette impermanence.

    Si on refuse de changer, on est vite dépassé ( prenez pour exemple l'importance d'internet dans nos vies actuelles: qui n'a pas voulu s'y mettre, est actuellement complétement largué...)

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 semaines

    C 'est une constance chez moi de changer d'habitudes .

  • Lawyer
    Lv 7
    il y a 2 semaines

    est ce si étonnant. la vie est en mouvement

  • Nemo
    Lv 4
    il y a 2 semaines

    c'est du genre joli paradoxe

  • Anonyme
    il y a 2 semaines

    faut pas rêver ma chère :

    << le changement cyclique n'est pas un signe de stabilité mais

    une redondance  systèmique.>>

    https://www.youtube.com/watch?v=TL_K46CA8_U

    Youtube thumbnail

  • il y a 2 semaines

    Tu penses à Nietzsche?

  • il y a 2 semaines

    Ce n'est pas un contresens, c'est jouer avec les mots en appliquant deux fois le même terme pour deux choses différentes.

    On peut dire qu’on ne change pas de lieu si on reste assis, que le lieu est constant, ou que si on appuie sur l’accélérateur on va plus vite, et c’est un principe constant. Si on dit qu’il n’y a qu’une seule constance dans la position c’est qu’on va plus vite quand on accélère c’est un jeu de mot amusant. La phrase mélange deux notions différentes pour intriguer.

    La phrase peut faire réfléchir et piquer la curiosité, mais ne suffit pas  à donner des explications. Elle est  logiquement fausse car il y a au moins une constante dans la vie, c'est la vie elle-même, le fait d'être vivant. Par ailleurs il n'y a pas un changement mais des multiples changements, certains se font si rapidement que l'on ne peut s'en rendre compte, et d'autres sont si longs qu'on ne peut humainement savoir qu'ils auront lieu.

    On peut donc reformuler de la manière suivante : un principe constant de la vie est qu’on connaît toujours des changements.

    En général les gens apprécient le changement qui n’est pas hors de leur contrôle et ne remet pas en cause les fondamentaux de leur vie. Réaliser une nouvelle recette de cuisine ou goûter un nouveau plat sera vu souvent comme positif,  mais risquer que des décisions d’autrui entraine des difficultés à acheter à manger le sera rarement.

    En général ceux qui se disent favorable au changement n’ont pas de risques pour leur vie quotidienne, et pensent avoir le contrôle. Ceux qui subissent et ont peur de voir leur vie bouleversée le sont moins.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.