anonyme a posé la question dans Arts et sciences humainesPoésie · il y a 3 semaines

Si j'étais poéte serais-je dieu?

De mon Bateau en Flammes

Si j'étais peintre

les tons pastels

se multiplieraient dans la nuit

je te ferais montagne

Pour ne pas te perdre

je te ferais rivière

Pour te laisser voyager

Je te ferais serpent

Pour que tes rêves regnent dans la Forêt

Je te ferais étoile Filante

Pour que le monde te regarde en un voeu

je te ferais soleil

Pour que tu me reviennes

Je tresserais le rouge

Sur ton humanité

Afin que tu éclaires les fausses pistes

Que tu les ramènes dans le chant mondial

des couleurs unies

Si j'étais musicien

Je composerais un jour sans fin

J'égrenerais mes notes

sur le chemin de ton nom

Mes accords seraient une promenade

Qui embraserait la mer

Ma mélodie serait d'émeraude

Pour que le sable te repose

Mes doigts seraient la rosée des fruits

Pour que dure ta passion

Si j'étais un dieu

Je serais poéte

Si j'étais la vie

Je serais lumière

Si j'étais un fauve

Je parlerais le même langage

Je ne suis que songe

ombre et silence

De mon bateau en flammes

Que puis je te donner ?

Un peu de chaleur

Si ta vie a froid

Un peu de larmes

Si ton passé à soif

Je laisserai goutte à goutte

ma dernière inspiration

sous les racines de palmiers

Afin de sentir ta terre

Sandra Jayat

3 réponses

Évaluation
  • il y a 2 semaines
    Meilleure réponse

    bonsoir

    un ami très cher m'a fait un jour découvrir cette belle Tzigane ... elle ne pourrait pas être Dieu ... certes... mais elle est fille du Rouah fille du Vent ou de l'Esprit du Vent - elle est poète elle est peintre aussi... elle a toute une palette de mots à sa disposition et peut les peindre des couleurs de ses désirs ... ils auront toujours cette musicalité ce rythme qu'elle et les siens ont dans le sang

    merci à toi d'avoir partagé ce superbe poème 

    Tzigane

    Dans la course effarée et sans but de ma vie

    Dédaigneux des chemins déjà frayés, trop longs,

    J’ai franchi d’âpres monts, d’insidieux vallons.

    Ma trace avant longtemps n’y sera pas suivie.

    Sur le haut des sommets que nul prudent n’envie,

    Les fins clochers, les lacs, frais miroirs, les champs blonds

    Me parlent des pays trop tôt quittés. Allons,

    Vite ! vite ! en avant. L’inconnu m’y convie.

    Devant moi, le brouillard recouvre les bois noirs.

    La musique entendue en de limpides soirs

    Résonne dans ma tête au rythme de l’allure.

    Le matin, je m’éveille aux grelots du départ,

    En route ! Un vent nouveau baigne ma chevelure,

    Et je vais, fier de n’être attendu nulle part.

    Charles Cros (1842 1888 à 45 ans) , Le coffret de santal

    passe une bonne fin de soirée☺

    • Riha Cœur de Jade
      Lv 7
      il y a 2 semainesSignaler

      waouh!!!  ...but nais tukê pour la MR , baxtalô tè avés.

      Passe un bon week end ☺--

  • Elidal
    Lv 6
    il y a 3 semaines

    Bonsoir,

    Le poème de Sandra Jayet me fait penser à cette chanson.

    https://www.youtube.com/watch?v=xaaiwLhehss

    Youtube thumbnail

  • Anonyme
    il y a 3 semaines
    • Riha Cœur de Jade
      Lv 7
      il y a 2 semainesSignaler

      Emel Mathlouthi unique avec une voix cristaline merci de partager cette vidéo jade or
      bonne fin de soirée☺

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.