Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementDroit · il y a 4 semaines

Les politiques ne se foutraient-ils pas de notre gueule par hasard, "ce que dira votre voisin(e) pourra être retenu contre vous"?

Le gouvernement nous fait croire qu'il lutte contre la fraude fiscale alors qu'en fait il annihile le peu de liberté qu'il nous restait.

Cela relève du totalitarisme et personne ne dit rien.

L’article 57 du PLF2020 devrait permettre, en l’état actuel des discussions parlementaires, de surveiller les plateformes sur Internet (sites de e-commerce et réseaux sociaux) afin de lutter contre la fraude fiscale. Sont visés de très nombreux délits, listés de manière exhaustive par l’article de loi dont, par exemple, le fait d’omettre des éléments pour minorer son impôt, ou encore la vente illicite de produits comme le tabac. Le gouvernement veut ainsi autoriser l’administration fiscale et les douanes à collecter toutes les informations publiquement accessibles sur les plateformes en ligne, pour ensuite les faire analyser par leurs algorithmes.La CNIL, saisie en urgence en août, a rendu un avis particulièrement critique, estimant que le texte comporte d’importants risques d’atteinte disproportionnée aux droits et libertés dont le droit à la vie privée et le droit à la liberté d’expression. Nous partageons ses craintes et sommes encore plus explicites : ces risques ne peuvent être évités d’aucune autre façon qu’en rejetant ce texte. Le gouvernement explique lui-même dans l’exposé des motifs de la loi que les données publiquement accessibles des sites web visés seront collectées « en masse » et analysées par l’administration. 

Mise à jour:

Cela signifie que la totalité des internautes utilisant ces sites seront potentiellement concerné·es, peu importe leur nationalité, peu importe la nature des propos tenus, peu importe que les propos aient été retirés de la place publique ensuite, peu importe l’utilité et la pertinence des données collectées.

Mise à jour 2:

 Cela signifie également que l’administration traitera des données sensibles, y compris celles pouvant révéler une opinion politique, philosophique ou religieuse, y compris des propos relatifs à l’orientation sexuelle des personnes, y compris des propos mis par erreur sur la place publique. Il est inévitable que d’une telle surveillance résultera une auto-censure. 

Mise à jour 3:

Également, puisque l’administration pourra traiter des données privées qui n’ont pas été rendues publiques par les personnes directement concernées, l’atteinte au droit à la vie privée sera massive. Ce que dira votre voisin·e pourra être retenu contre vous. https://www.laquadrature.net/2019/11/05/le-parleme...

Mise à jour 4:

Louis2, vivre dans une société ou tout le monde est surveillé faits et gestes dénoncés et donc ou tout le monde est présumé coupable, ça te semble correct?

Il est où TON problème?

Mise à jour 5:

Eric7, vraiment?

Je crois que je n'ai pas eu le choix.

Il est certaines tensions et menaces qu'il vaut mieux calmer.

Mise à jour 6:

Eric 7 oui mais cela n'implique que toi.

Pour moi je m'en fous, mais les autres...c'est pas pareil.

Mise à jour 7:

Eric 7 Je ne parle pas de ma famille, je parle de personnes menacées avec moi.

Ma famille ne craint rien ni personne!

Mise à jour 8:

Je pense que je risque de m'énerver.

Personne ne risque rien, ça dépend.

Je sais ce que je fais rassure-toi, mais ce n'est pas mon habitude l'anonymat et ça ne la restera pas, je viens très peu et viendrai de moins en moins, mais cette question méritait d'être posée... même si vu le nombre de débiles profonds que compte la France, personne ne réagit ni ne réagira.

5 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 4 semaines

    Perso je n'ai ni compte Twitter, ni Instagram, j'ai juste 2 comptes Facebook avec des noms complètement bidons.

    Tant que les gens seront assez cons pour étaler leur vie en public, ils ne pourront pas prétendre que ce sont des infos privées. CQFD !

  • Je sais qui vous êtes et je partage. Vous ne devriez pas poster en anonyme. 

    Édit...je suis menacé régulièrement. Et je m’en fous. 

    Édit...j’ai une famille aussi. 

    Édit....vous êtes sur un site, et il n’y a que 4 personnes potentiellement dangereuses. C’est tout. Et je crois que vous ne risquez rien et que personne ne risque vraiment quelque chose. 

  • il y a 4 semaines

    Rassure moi, ce n'est pas seulement aujourd'hui que tu découvres que les libertés fondamentales n'existent pas en France,pays qui a tout de la démocratie illibérale?

  • il y a 4 semaines

    Et alors il est ou ton probleme ?

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Denise
    Lv 5
    il y a 4 semaines

     Comment personne ne dit rien !!  je le clame depuis des années qu'on est dans un régime totalitaire déguisé, je m'y frotte tous les jours que Dieu fait.

     Et qui a suivi les GJ ? hein, c'était une occasion unique de faire sauter tout ça, et de rétablir quelque chose qui tienne debout.

     Mais je le dis aussi souvent,  les français râlent, mais ne veulent pas que ça change, ils revotent pour nos bourreaux !  Dire que ce sont des veaux, mais c'est insulter les  veaux !

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.