Nemo
Lv 5
Nemo a posé la question dans Arts et sciences humainesHistoire · il y a 8 mois

Dans la Russie et la Chine communiste les étudiants Africains étaient plutôt malmenés ?

Malgré qu'ils soient invités du régime ( lui même antiraciste par définition) ces étudiants étaient souvent traités de "singes" et victimes de ratonnades

5 réponses

Évaluation
  • il y a 8 mois
    Réponse favorite

    oui , ils étaient parqués dans des universités spéciales , sans contacts avec les étudiants Russes , avec un enseignement de deuxième main bien suffisant pour des " sauvages " sic !

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 8 mois

    Dans la Russie et la Chine communiste les étudiants Africains étaient très malmenés et ça continue encore ....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • MAS
    Lv 7
    il y a 8 mois

    .

    A propos de traités de "singes" :

    <

    On raconte que certains d'entre eux, excédés, sont retournés en Afrique.

    Leur gouvernement ayant protesté, Moscou a présenté des excuses et demandé leur retour... en veillant à recommander aux fonctionnaires de bien les traiter.

    <

    A l'aéroport, le douanier leur demande :

    - Vous venez à quelle fin ?

    - Nous sommes des étudiants.

    - Ah ! Dans quelle branche ?

    <

    Ils ont crié :

    - "Branche ?"... Ca y est, ça recommence. On retourne au pays, les gars !

    .

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Trappe Échourgnac est la marque commerciale d'un fromage français de lait pasteurisé de vache. Transformé par une laiterie industrielle (Triballat Noyal) en Ille-et-Vilaine, il est ensuite affiné artisanalement par les moniales trappistes de l'abbaye Notre-Dame de Bonne-Espérance, à Échourgnac en Dordogne (France). Sur l'emballage, cette marque est accompagnée de la marque Monastic.

    Originellement fromage au lait cru, il a été élaboré dès la fondation de l'abbaye (1868) par les moines trappistes venus de l'abbaye Notre-Dame-du-Port-du-Salut (Mayenne) qui achetaient pour cette fabrication le lait des paysans des alentours et le transformaient dans l'abbaye1. Cette activité fut interrompue en 1910, lorsqu'ils durent abandonner les lieux.Treize ans plus tard, en 1923, l'abbaye fut reprise par des sœurs cisterciennes d’Espéra de l’Agly sous le nom d'abbaye de Notre-Dame de Bonne-Espérance. Les moniales reprirent alors la transformation fromagère à laquelle elles ajoutèrent la production du lait.En 1999, les moniales n'exploitent plus de vaches ni ne transforment leur lait en fromages2. Des fromages industriels sont achetés à une entreprise laitière. La communauté apporte de la valeur ajoutée en créant la marque « Trappe Échourgnac » et en affinant artisanalement ces fromages3, en utilisant notamment de la liqueur de noix du commerce.En 2003, ne pouvant plus satisfaire à la demande de plus en plus forte de leur clientèle, les sœurs ont proposé aux moines de l'abbaye Notre-Dame de Timadeuc (Morbihan) de partager avec eux cette recette. Le nouveau fromage porte la marque « Le Timanoix ».

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 8 mois

    Ca, je l'ignorais voir aussi réponse de Paulien

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.