Mathias a posé la question dans SantéDiététique et fitness · il y a 4 semaines

Avez vous eu recours à la chirurgie bariatrique ? Quelle méthode ? (sleeve ? anneau ? autres ?). Methode sûre ou non ? Satisfait ou non ?

4 réponses

Évaluation
  • il y a 3 semaines
    Meilleure réponse

    J'ai un bypass gastrique depuis 2011.

    J'ai perdu 63 kg.  Mon obésité n'était pas psychologique, pas de compulsion alimentaire, jusque mes 50 ans, j'ai toujours maintenu un poids acceptable et si je faisais régime, je maigrissais, pour tout reprendre dès que je ne le faisais plus , mais ça c'est pour tout le monde.50 ans, ménopause, en quatre ans, sans changer mes habitudes alimentaire, j'ai DOUBLE mon poids.Aucun médecin n'a été capable d'en trouver la raison exacte, hormonale, certainement, mais quoi, au juste, parce que toutes les femmes ne doublent pas leur poids en quatre ans, après la ménopause. Et tous les régimes étaient sans aucune efficacité.

    Inutile de dire que doubler son poids en quatre ans, les articulations ne suivent plus, je ne savais plus marcher plus de 100 mètres sans devoir m’asseoir.

    Attention, on te le dit bien avant l'opération, il y a 7 % de complications mortelles et elles peuvent être tardives.

    C'est une opération LOURDE, quand on travaille, généralement on a 6 semaines d'incapacité, parce que pendant 6 semaines, on ne rien porter de lourd.  Et "lourd", 5 kg plus ou moins.

    6 semaines d'incapacité, ça semble beaucoup et pourtant, pendant une bonne année, tu as des coups de mou qui arrivent sans crier gare, où il te faut te reposer pendant une petite heure pour que ça passe.

    Je suis une fille plus ou moins indestructible.  Opérée le 06/12, je suis rentrée à la maison le 10/12, je ne suis jamais restée inactive. 

    On est obligé de marcher pour faire du "sport". J'accompagnais mon gamin après l'école au magasin, j'accompagnais le gamin qui me sortait le chien qui tirait et j'arrivais honorablement à tenir mon ménage (avec des adaptations: on me faisait les lits, tout ce qui requiert de se pencher m'était pénible).  Je préparais les repas, je faisais la vaisselle à la main ..... assise, sur une chaise de bar devant l'évier :-)))

    Il était prévu que nous déménagions fin février de l'année suivante.  Le matin, mari ou gamin me mettait la table devant une armoire, ainsi que ma chaise, tout ce qui était à hauteur de mes mains, je le sortais moi-même pour l'emballer et faire des caisses.  Ce qui était plus bas, mari ou gamin me le mettait sur la table.  Et j'ai fait toutes les caisses du déménagement moi-même.  Le soir mari ou gamin, transportait les caisses dans un coin.

    DONC ON N'EST PAS UNE LOQUE le premier mois de l'opération.

    La bouffe, je n'ai pas eu de phase liquide, directement "petits morceaux".  Normalement, tu as un petit cours, avant de sortir de l'hôpital.  En règle générale "tout ce qui colle": pain frais, pâtes, ne passent plus ou difficilement.  Le pain frais, même chaud a toujours très bien passé chez moi, mais 8 ans plus tard, une coquillette ne passe toujours pas.

    Tout ce qui est filandreux, c'est difficile.  En fait, on ne sait plus manger "sec", il faut de la sauce.  Pour vomir, une fois sur deux, ma viande, sans être végétarienne, je n'en mange plus, je mange du poisson tous les jours.  C'est tendre et ça passe.

    COMPLICATIONS TARDIVES: en janvier 2015, j'avais mal au dos, temps humide, pas fort, mais minant.

    Je devais faire un voyage de deux heures A/R au train, obligatoire ce jour-là, mon mari me propose un petit médicament, qui le soulageait.  Mon mari aimait bien les médicaments, perso, je n'en prends jamais, mais pour la quiétude de mon voyage, j'avale "sa pilule", genre 0.5 cm de diamètre, tu vois la bête !  J'ai fais mon voyage confortablement et j'ai refait un voyage pendant la nuit, mais en ambulance "urgence vitale" transfusion 4 litres, perforation de l'estomac.  Il a été impossible d'arrêter l'hémorragie par les moyens classiques, ils ont dû utiliser "une poudre spéciale" qui fait buvard, dans les 500 € la dose.  Pronostic vital engagé pendant deux jours, tant que la petite croûte que la poudre faisait dans l'estomac n'était pas jugée solide assez.

    Une semaine en réanimation (j'allais grimper au plafond, si ils ne me libéraient pas) et l'animal a été remis sur pied.

    Les parois de l'estomac se fragilisent avec un bypass qu'on m'a dit.

    Avril 2016, mon mari est décédé inopinément, gros blocage, pendant au moins 3 semaines,je ne savais manger qu'une petite tasse de soupe par repas, rien d'autre ne passait.

    Je n'ai jamais eu mal, ni bypass, ni perfo, j'ai une vie sociale, je vais au resto, j'annonce la couleur "Mr, M'dame, j'ai un bypass, je ne sais pas prendre un menu et il me faudrait un doggy-bag" et c'est admis partout depuis 8 ans.  Sauf un qui voulait que je prenne "un menu enfant", nous étions quatre .... nous sommes sortis tous ensemble et on n'y a plus jamais repris les pieds.  Je ne vais pas au resto pour me taper des coquillettes au beurre avec du jambon.

    Généralement, je ne bois pas d'alcool depuis toujours, je n'aime pas, sauf mon gin annuel de Noël, il passe et très bien, sauf que depuis l'opération, il me monte à la tête en 30 secondes chrono, mais ça dure 10 minutes.

    Vomir .... ça a toujours été très rare chez moi, mais je mange calmement.  Même pas une fois par mois.  Attention, même 8 ans plus tard, quand je vomis, ça fait très mal.

    Le plus difficile au début c'est boire de l'eau, la première semaine, tu as l'impression à chaque gorgée que tu avales des cailloux.  Cette année avec les 41° degrés qu'on a eu, j'avais envie de grandes rasades d'eau bien fraîche: grandes rasades c'est fini pour toujours.

    Effet psychologique: ton cerveau ne suit pas, même si tu sais que tu as perdu 25 kg en 3 mois, là, (il faut commencer à racheter des fringues), tu les choisiras toujours trop larges !

    Perso, niveau fringues, je les achetais en 2ème main, parce que ce qui est collant quand tu les achètes, sera beaucoup trop large deux mois plus tard.

    Après 6 mois, tu as mal au cu*l quand tu t'assieds, normal, ton squelette ne suit pas non plus, ça se règle dans le temps.

    Tu vas maigrir beaucoup plus que ce que tu le voudrais (j'étais descendue à 55 kg), tu vas avoir une tête de zombie, mais après, tu vas REGROSSIR et tu dois accepter parce que c'est NORMAL, j'ai regrossi de 10 kg et tu seras stabilisé.

    6 mois, après l'op', on perd ses cheveux par poignées, c'est l'anesthésie de presque 4 heures qui te joue un mauvais tour, ça repousse.

    Les peaux qui pendent ..... oui, bof, j'ai une belle qualité de peau, donc c'est acceptable, j'ai 63 ans et je suis veuve, je m'en tape un peu, parce que c'est une opération encore plus lourde que le bypass.

    En résumé, même si j'ai failli en claquer, 4 ans plus tard, je ne regrette pas, mais je ne me suis jamais sentie "différente", en principe je n'en parle pas.

    Ah, oui, le truc marrant : prépare-toi, si tu es opéré, quand les gens vont s'apercevoir de ta perte de poids, à ce que l'on te demande, si tu as un cancer.  Parfois, c'est fait avec "ménagements": je répondais honnêtement.

    Quand c'était fait sans ménagement, je répondais que j'avais la syphilis au stade 3, mais je suis assez facétieuse, il faut dire .....

    • Pou-Pu-Phi
      Lv 7
      il y a 2 semainesSignaler

      On lui suspectait la maladie de Cushing. (Une saloperie de maladie).  Lui a pris "son mal en patience" et moi,sa maman, pendant un an, je me suis inquiétée.  Quand ils sont d'accord, c'est qu'ils sont sûrs d'eux.

  • Aelyta
    Lv 7
    il y a 4 semaines

    La chirurgie bariatrique est une technique récente.

    1 - l'anneau pour réduire le volume de l'estomac sans le sectionner.

    2 - le by-pass pour une dérivation entre l'oesophage et les intestins.

    3 - la sleeve qui consiste à couper une partie de l'estomac.

    Ce sont les trois techniques possibles.

    Méthodes sûres ?

    Non. Les deux premières engendrent des mal absorptions des oligo-éléments nécessaires à l'organisme et provoquent des carences, problématiques à long terme (répercussion sur les autres organes, en particulier le coeur).

    La sleeve est une chirurgie plus "efficace" mais lourde.

    Les obèses sont fragiles sur le plan cardio-respiratoire. L'anesthésie générale est compliquée, le réveil, problématique.

    Avec la quantité grandissante d'obèses, les hôpitaux (publics, surtout) ont vu une possibilité de renflouer leurs finances. Dans les premières années de ces nouvelles techniques, n'importe qui pouvait se faire opérer. Les complications post-op étaient fréquentes (1/3 passait une bonne semaine en réanimation) et les suites n'étaient pas à hauteur : moins d'une dizaine de kg perdus sur les six premiers mois. Moins qu'un régime alimentaire.

    Les raisons sont simples :

    L'obésité est avant tout un problème psychiatrique de compulsion alimentaire. Tant que ce problème n'est pas résolu, aucune chirurgie n'est efficace. Et, après cette chirurgie, la mortalité explose.

    Aujourd'hui, les patients sont triés sur le volet et très suivis psychologiquement. Il y a moins de problèmes ...

    Pour être un bon candidat, il faut être prêt à renoncer aux compulsions alimentaires et aux repas copieux (même ponctuels).

    Et c'est le gros du morceau (si je puis me permettre). Le suivi psychiatrique est obligatoire .... pendant un long long long long ..... moment (des années).

    Mon avis est professionnel, non personnel .... avec mes 60 kg (1m75), je n'ai jamais été concernée.

    • Pou-Pu-Phi
      Lv 7
      il y a 3 semainesSignaler

      Aelyta: plicature.  je viens de trouver un lien : https://www.anne-dandrifosse.be/page/plicature-gastrique-imbrication-stomacale-obesite-perte-poids-avis-efficacite.html

  • Kait.
    Lv 7
    il y a 3 semaines

    Non.

    Et je sais me rédimer ou faire un bon régime quand il le faut.

    Pas besoin de ces chirurgies pas toujours efficaces et dangereuses.

  • Anonyme
    il y a 4 semaines

    je l'ai demandée à plusieurs reprises, et refusée à chaque fois... on soigne le problème de bouffe d'abord (cerveau) et le corps ensuite.. et chez moi ça fonctionne pas , 15 ans de boulimie etc et j'arrive pas à me soigner..

    • Pou-Pu-Phi
      Lv 7
      il y a 3 semainesSignaler

      Elle sera toujours refusée à cause de la boulimie, désolée.  Il faut des gens solides psychologiquement, tu ferais péter tes coutures, dans un crise de boulimie que tu pourrais avoir au moindre tracas.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.