Benzo D a posé la question dans SantéPathologiesCancer · il y a 1 mois

Cancer :est ce, bientôt et enfin, la fin des chimiothérapies?

"Voilà pourquoi je pense que les chimios dans les conditions actuelles n’ont aucun avenir et qu’il faut les éviter si les chances de faire disparaitre la tumeur ne sont pas prouvées. Les traitements par chimiothérapie ne disparaitront sans doute pas complètement de la panoplie, la recherche d’amélioration ne s’arrêtant pas. Mais il y a bon espoir que les malades prennent leur avenir en main et forcent les médecins à ouvrir les yeux sur de nouveaux traitements moins invasifs et surtout s’attaquant à la racine du mal."

http://www.cancer-et-metabolisme.fr/les-chimiother...

5 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 mois
    Meilleure réponse

    tu plaisante ce bizness d'une rapporte des milliards, et permet de réduire drastiquement le tonus et la vie (les entreprises de matériel médical et de pompes funébres ont des part aussi la dedans)

    https://www.lexpress.fr/actualite

    /societe/sante/soupcons-au-

    chu-de-besancon-oui-les-

    chimiotherapies-peuvent-

    rapporter-de-l-argent_1891407.html

    Source(s) : a
  • il y a 1 mois

    tiens , le monomaniaque est de retour !

  • Philou
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Ah ? Le criminel Benzo est réveillé....

    • Philou
      Lv 7
      il y a 1 moisSignaler

      L'un n'empeche pas l'autre. Mettons nous d'acoord pour un sombre crétin criminel irresponsable.

  • il y a 1 mois

    va dire ça a ma mère morte d un cancer

    • Galereil y a 1 moisSignaler

      J'adore ce genre de réponse... et alors. Moi aussi ma mère est morte d'un cancer est s'est dépréciée très vite suite à la chimiothérapie là où Brigitte Bardot par exemple ne l'ayant pas acceptée est encore vivante

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Il y a longtemps que dans les pays scandinaves on procède aux chimiothérapies ciblées bien plus efficaces et beaucoup moins iatrogènes pour l'organisme mais pour des raisons à la fois bioéthiques et économiques la France a toujours refusé leurs applications. Les médecins n'y sont pour rien ils connaissent bien le problème depuis des années, de même que l'ensemble du corps médical cependant les leviers politiques en œuvrent en coulisse sont bien trop puissants il faudrait une véritable volonté politique qu'on ne pourra avoir pour des raisons profondément institutionnelles sous le régime de la 5e République et du modèle de reproduction du pouvoir sous nos latitudes.

    ------------------------------------

    En réponse aux propos pour le moins irresponsables des deux intervenants du haut Philou et son thuriféraire. Propos irresponsables relayés avec une légèreté qui ne les honore pas.

    Il n'y a rien de criminel dans les propos de BENZO D et ceux même s'ils sont à l'extrémité du spectre et demandent à être pondérés. Les plus criminels sont ceux qui s'emploient par des propos lapidaires à jeter l'anathème sans autre forme d'argumentation. Les effets délétères de la chimiothérapie sont connus depuis très longtemps nombre de cancers sont résurgents et plus agressifs encore suite à la chimio. Des méthodes mois invasives et plus ciblées existent depuis déjà deux décennies. Il ne faut jamais avoir fréquenté de malades traités par chimio ou n'avoir jamais été au contact de cancéreux pour tenir des propos comme les vôtres. Les médecins eux-mêmes ne sont pas dupes des dégâts de la chimio sur l'organisme. Et il est vrai que l'essentiel de la recherche aujourd'hui tend à trouver de palliatifs moins iatrogènes.

    --------------------------

    Je ne suis pas là pour répondre aux injonctions des premiers venus qui usent de la rhétorique de la fausse évidence et du choix caricatural vous comprendrez que le temps imparti que j'accorde à ce genre de propos s'arrête à cette réponse. Mais puisque vous parlez de facilité, il est en effet très facile de trouver en quelques clics ce qui vous permettra d'étayer mes propos, mais je trouve assez symptomatique par votre interrogation du peu d'avancées dans ce domaine particulier en France.

    • Claude
      Lv 5
      il y a 1 moisSignaler

      Ah bon, il n'y a pas de chimio ciblée en France ? Les "pays scandinaves", tiens donc, comme c'est facile ? Tu peux citer des exemples précis ?

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.